André Soulier : une drôle de pointure


Les positions de l'Olympique de Marseille et du club lyonnais semblant désormais figées dans une attitude conflictuelle, c'est donc la commission juridique de la LFP qui va statuer sur le transfert d'Hatem Ben Arfa. A ce titre, il nous a semblé intéressant de nous pencher plus en détails sur cette instance et plus précisément sur son président : Maître André Soulier. En effet, s'il n'est pas question de remettre en question son impartialité, il peut sembler curieux qu'un personnage lié aussi étroitement à Jean-Michel Aulas puisse être à la tête d'une commission aussi stratégique.
Agé de 74 ans, cet avocat lyonnais connaît bien l'univers du football puisqu'il était déjà l'avocat des joueurs de Saint-Etienne lors du procès de la caisse noire à la fin des années 80 ou encore celui de Jean-Fournet Fayard lors de la catastrophe de Furiani. On le retrouve également à la présidence de la commission nationale de discipline du football français entre 1990 et 1993, période marquée par les conflits entre Tapie et Bez et une certaine affaire VA-OM.
Habitué des louvoiements politiques et n'hésitant pas à passer d'un camp à l'autre, il va tenter une première incursion au sommet des instances fédérales du football en présentant une candidature à la présidence de la LFP en 2000, appuyé par un certain Jean-Michel Aulas dont il est l'avocat personnel. Battu à la surprise générale par Gérard Bourgoin, il n'en reste pas moins très proche des milieux professionnels, plaidant à l'occasion pour le FC Metz, le PSG mais encore, et surtout pour l'OL. C'est, par exemple, lui qui va se charger d'obtenir le paiement du solde du transfert de Steve Marlet à Fulham ou encore qui va menacer de procès tous les maires opposés au projet de grand stade du président lyonnais...
Qualifiant lui-même d'excellents ses rapports avec Jean-Michel Aulas dans une interview de septembre 2003, c'est également via son entremise que l'OL ne sera sermonné que d'un simple "rappel au règlement " lors de la tentative d'approche illégale de Franck Ribéry ou encore que la plainte de Saint-Etienne au sujet d'une suspension de François Clerc sera rejetée. Autant de faits qui font que tous les supporters olympiens seront très vigilants à l'heure où le verdict tombera dans l'affaire du transfert d'Hatem Ben Arfa.


Par rabban le dimanche 29 juin 2008 à 16h20 - 20420 lectures.
Sabo : le Bonnart de Montpellier
Un nouveau portier à l'OM

Dans l'actualité de l'OM