Garcia est-il toujours l'homme de la situation ?

  •    
  •    
  • om facebook

Bien qu'encore 5e du classement de Ligue 1, l'OM connaît sa première crise sportive, depuis l'arrivée de Frank McCourt. Pour diverses raisons, la méthode Garcia pose question. Le technicien saura-t-il se remettre en cause ?

Rudi Garcia

"Je ne sais pas ce qui s'est passé, on a été moins mobile, on a mis moins de rythme, trouvé moins d'enchaînements, certainement parce qu'on a joué moins simple, on a peut-être cherché trop compliqué." L'aveu émanait de Rudi Garcia lui-même, dimanche, lors de la conférence de presse d'après-match. Un constat d'impuissance qui fait froid dans le dos, alors que l'OM traverse l'une de ses pires périodes, depuis le démarrage de l'ère McCourt.

Rudi Garcia sait se montrer incisif à l'égard des arbitres, dans les conférences de presse. Contre les joueurs aussi, lorsqu'il tente de piquer ces "branleurs". Le coach s'étend a contrario rarement sur les détails de ses propres responsabilités. Qu'elles soient liées au mercato, à la tactique employée ou à son management, elles sont pourtant au coeur du problème marseillais, en cette fin d'automne. L'ancien Romain est-il le technicien attendu pour mener l'OM vers les sommets ? Il ne tire pour l'instant pas le meilleur de la plupart de ses joueurs et la question commence à se poser.

Garcia a eu toutes les cartes en main

Même s'il partait de loin, aucun entraîneur n'a bénéficié des moyens mis à la disposition de Rudi Garcia, à l'OM. Et ce même sous les années Bernard Tapie, puisque le boss imposait ses choix tactiques et était le seul décisionnaire du mercato, et que les structures équivalaient celles d'un club amateur. Depuis son arrivée, l'ancien Lillois a eu la mainmise sur l'ensemble du domaine sportif et sur le recrutement. Il a aussi eu l'opportunité de s'appuyer sur un staff très complet, qui a encore été renforcé l'été dernier.

La stratégie de confiance absolue prônée par Jacques-Henri Eyraud, depuis 2016, tarde à porter ses fruits. 2018-2019 devait être la saison du décollage, l'avion reste fermement accroché à la piste. Compte tenu des investissements, les claques déjà subies à Nîmes (1-3), Lyon (2-4), Lille (0-3), Montpellier (0-3) et Francfort (0-4) sont incompréhensibles : il faudra plus qu'un discours de façade pour les faire digérer au public phocéen.

Ce collectif qui ne progresse pas

A Monaco, Leonardo Jardim était grassement payé mais devait composer avec une bonne dizaine de départs importants, chaque saison. Il travaillait quelques mois, après la trêve estivale, pour recréer un collectif digne de ce nom, dans un contexte, il est vrai, différent de celui de Marseille. Rudi Garcia a bénéficié de plus de deux ans pour imprimer sa patte sur le groupe marseillais. Pour autant, le collectif ne prend pas et son équipe semble notamment incapable de marquer des buts autrement que par des exploits individuels.

Un problème de méthode ? L'entraîneur olympien a indiqué laisser beaucoup de liberté à ses éléments offensifs, et ces derniers paraissent jouer une succession de partitions solos. La Thauvin-dépendance est affolante et favorisée par les appels à contresens de Valère Germain et les terribles crises de confiance de Kostas Mitroglou. Pire, Garcia ne semble pas disposer d'un seul attaquant "compatible" avec le système tactique qu'il a mis en place. Il est pourtant lui-même responsable de leur venue : le rôle d'un entraîneur n'est-il pas d'adapter le système à ses joueurs, et le recrutement à son système... ?

Le mercato estival 2018, véritable fiasco ?

L'été dernier, l'OM a investi 65 millions d'euros, en tenant compte des 25 millions d'euros (hors bonus) apportés par Frank Zambo Anguissa. Une somme très importante au regard de l'histoire marseillaise. Duje Caleta-Car, recruté en échange d'un chèque de 20 millions d'euros et présenté comme le futur partenaire d'Adil Rami en défense centrale, cire le banc de touche. C'est aussi le cas de Nemanja Radonjic, dont on ne sait pas s'il saura franchir le palier qui sépare un club comme l'Etoile Rouge de l'OM. Enfin, Kévin Strootman paraît doucement trouver ses repères, mais il n'est pas évident qu'il saura justifier les 25 millions d'euros (hors bonus) déboursés pour le faire venir.

Les renforts sont arrivés très tard, ce qui n'a pas favorisé leur acclimatation. Ce n'est pas seulement dû au Mondial russe, puisque les dirigeants ont perdu énormément de temps avec le (très) pesant Mario Balotelli et son pizzaiolo, Mino Raiola. Et en admettant que Caleta-Car et Radonjic aient été recruté pour 2019-2020 (en anticipant une longue période d'adaptation), l'OM aurait quand même dû compter un temps d'avance sur ses concurrents : Garcia a pu conserver ses meilleurs joueurs et son équipe était déjà rodée.

L'inquiétante stratégie de recrutement des trentenaires

Payer des joueurs de 28-30 ans au prix fort, comme ça a été le cas avec Dimitri Payet et Kévin Strootman, a du sens si l'on dispose d'une enveloppe très conséquente. Mais l'annonce du passage à la "phase II" sous-entend que la période d'investissement est quasi terminée. On en déduit donc que les dirigeants ne feront plus de folie et qu'une non-qualification pour la Ligue des Champions, cette saison, pourrait précipiter l' "OM Champion Project" dans le mur (mais pas l' "OM Next Generation").

Plus généralement, la politique d'achat de trentenaires apporte au moins deux certitudes : ils seront moins performants à la fin de leur contrat qu'ils ne l'étaient à leur arrivée, et il n'y aura pas de plus-value avec eux. Une bonne partie des sommes investies ne sera ainsi pas récupérée. Cette stratégie peut se justifier car elle réduit certains risques. Mais elle peut donner le sentiment que le recruteur en chef, Rudi Garcia, ne s'est pas vraiment soucié de l'avenir de l'OM, pour le cas où son travail ne porterait pas ses fruits.

Le football est farci d'expériences impliquant des coachs performant dans leur métier, au quotidien, et beaucoup moins compétents lorsqu'il s'agit de choisir les renforts. Jacques-Henri Eyraud ne semble toujours pas avoir mesuré le risque que constituait de donner toutes les clés à Garcia, puisqu'il a validé sa prolongation avant d'être certain qu'il atteindrait ses objectifs.

Pour la première fois, depuis 2016, l'OM n'affiche pas la progression attendue. Ce n'est peut-être pas alarmant comme voudraient nous le faire croire certains artistes tagueurs, mais c'est inquiétant. A Marseille, la spirale négative peut terrasser une équipe fragile et la précipiter en enfer. Pour rester hors de son influence, les dirigeants devront être plus vigilants et trancher si nécessaire, le staff devra se remettre en cause et trouver des solutions, et le vestiaire ne devra rien lâcher et dégonfler les melons de ceux qui pensent pratiquer un sport individuel.

D'accord, pas d'accord avec l'édito ? A vos arguments !

par Meyer Lanski le mercredi 05 décembre 2018 à 12h47
Mercato : l'OM pisterait bien Denis Suarez
Nantes-OM : les compos sont tombées

Rudi Garcia : son actualité

13 réactions à cet article
05/12/2018 à 13:08
Phénix
OM

Très bon édito, il reflète mon ressentiOM

05/12/2018 à 13:12
pandi
pandi

Première crise ? L'après septembre 2017 est déjà oublié ?
Moi tout ce que je vois c'est qu'on ne pardonne rien à Garcia alors que d'autres ont eu les coudées franches pendant des années. Je ne comprends pas. Depuis le début Garcia se fait tirer dans les pattes. Pourtant jusque là son bilan est top, c'est un des trois meilleurs entraineurs de l'OM en terme de ratio de victoires (avant Reims).

Je préfère ça que finir 12e en battant les gros et en faisant une saison de merde.

05/12/2018 à 13:18
Vasco93
Vasco93

tout à fait d'accord, la non qualification en LDC la saison dernière qui nous a tendu les bras plusieurs fois et qu'on a pas su saisir est le pêché originel du projet, pour moi c'était le moment clé à ne pas rater et malheureusement on l'a foiré, derrière on enchaine avec un mercato raté faut pas se le cacher, si on ne finit pas sur le podium c'est game over donc grosse pression sur Rudi et aussi JHE

05/12/2018 à 13:22
bobo38
bobo38

l'excessif est toujours nuisible.
le même entraîneur qui mène son équipe en finale UEFA et prends en même temps 77 points en ligue 1 serait devenu un mauvais ?
Certes il est possible qu'il se soit planté au mercato encore faut il connaître sa marge de manoeuvre.
Certes ses excuses à répétitions en énerve plus d'un
Certes ces changements constants sont déconcertant
mais a bonne question est
avons nous les moyens financiers de le remplacer ?
par qui le remplace t on accessible financièrement ?
c'est plus compliqué que : Garcia démission !

05/12/2018 à 13:54
slash40
OM

Très bon édito qui reflète bien ce que je pense, beau travail.OM

Pour répondre à la question, pour moi Garcia n'est plus l'homme de la situation et même si il méritait de prolonger vu la saison dernière, sa prolongation est une erreur vu le contexte dans lequel elle s'est faite. Je ne comprend pas du tout cette gestion.

Pour moi, il n'est tout simplement plus l'homme de la situation parce que ça fait 2 mois et demi qu'on joue comme des merdes et qu'il n'y a aucun signe d'amélioration sur notre façon de jouer. Comme déjà dit, pas de bloc équipe, on sait pas faire un pressing coordonné, offensivement on est prévisible et stéréotypé, collectif inexistant et état d'esprit défaillant. Ca fait 5 mois que nos joueurs ont repris l'entraînement, si le travail était bien fait, ça devrait se voir sur le terrain, or il n'en est rien.

Pour moi, quelque chose est cassé. L'an dernier, il y avait la CDM qui était un objectif pour certains de nos joueurs, aujourd'hui ce n'est plus le cas. Le début de saison s'était pas trop mal passé malgré les boulettes de Rami à Monaco et Pelé contre Rennes. Il y avait du répondant pour revenir au score contre Rennes et pour arracher la victoire à Monaco même si tout n'était pas parfait. Cet état d'esprit dans la continuité de la saison dernière a disparu et j'ai l'impression que l'arrivée de Strootman a crée un malaise dans le vestiaire, et ce malaise n'a pas l'air d'avoir été évacué...

Garcia a effectivement eu beaucoup de moyens pour façonner son équipe et ce que l'on voit aujourd'hui est inacceptable compte tenu des moyens mis en oeuvre. Pour moi, même si CC et Radonjic apportent un jour à l'équipe (le plus tôt serait le bienvenu), le mercato estival restera raté car il ne correspond pas aux besoins que nous avions à l'instant T. Il nous fallait un AC, on en a pas pris, pas de doublure à Amavi, on avait besoin d'un pendant à Thauvin quelqu'un d'opérationnel de suite, on a pris un pari à 12M, on perd Zambo et on récupère Strootman qui n'est pas le profil que nous avions le plus besoin même si c'est un bon joueur. Bref, beaucoup d'approximations niveau recrutement depuis 2016, et à mon avis, Garcia a trop de poids dans ce domaine.

Moi j'étais favorable à sa prolongation jusqu'à fin septembre. Ensuite je demandais d'abord qu'il redresse la barre avant de penser prolongation. Aujourd'hui, ça fait 2 mois et demi qu'on patauge et qu'on balbutie notre football et si on doit le virer, ça va coûter très cher. Perso, je l'aurai viré il y a un mois avant qu'il ne prolonge parce que j'estimais qu'il n'était plus l'homme de la situation et le mois écoulé me conforte dans cette idée. Maintenant, peut être qu'un mercato hivernal bien négocié peut permettre d'effacer certaines erreurs et relancer l'équipe, mais il est largement responsable de la mauvaise passe de l'équipe car comme déjà dit, pas de bloc équipe, pressing inefficace même inexistant, collectif inexistant, ce n'est pas un problème de mercato, c'est le travail de l'entraîneur.

05/12/2018 à 13:58
slash40
OM


Il fallait déjà pas le prolonger bêtement et là c'est Eyraud qui a fait de la merde.

C'est sûr que le virer maintenant ça va coûter une blinde, mais il fallait y réfléchir avant de le faire. Si il redresse pas la barre, à un moment donné, il faudra bien prendre une décision car on va pas jouer l'objectif de la saison (qualif C1) à pile ou face. Garcia ou un autre, je m'en fout, moi ce que je veux c'est qu'on arrête de faire rire tout le monde et qu'on joue réellement au niveau qui devrait être le notre..

05/12/2018 à 14:52
djequé
djequé

Ok avec toi,j'en pense pas moins.

05/12/2018 à 16:40
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Tout le problème est là, alors que le démarrage de cette saison n'a jamais été concluant, JHE a renouvelé le contrat de Garcia. Du coup, obligation de le garder si l'on ne veut pas dépenser une fortune pour cette erreur.
Garcia semble bien dépassé mais JHE a commis une belle bourde, d'autant que, si d'ici janvier/février, il n'y a aucun changement très important sur le terrain, il faudra bien prendre une décision.
Perso, je ne crois plus au miracle depuis longtemps. Je pense que Garcia n'y arrivera plus, sinon il aurait déjà trouvé la solution. Manifestement, il semble bien dépassé.
Le pire pourrait nous arriver étant donné que FMC a déjà bien ouvert son portefeuille par rapport à ce qu'il avait dit dès son arrivée. Il m'étonnerait qu'il l'ouvre davantage parce qu'il y a bel et bien eu un gaspillage financier lors des mercatos, sans perdre de vue des salaires beaucoup trop élevés pour certains comme Strootman, par ex, salaire le plus élevé.
L’international néerlandais a en effet peu ou prou hérité du contrat promis à Mario Balotelli. L’impatriation fiscale aidant, ce qui permet une réduction d’impôts de quelque 30%, l’ancien Romain doit percevoir un salaire net de 4,5 millions par an, c’est-à-dire entre 6 et 7 millions d’euros bruts. Et ce alors qu’il percevait 3,5 millions d’euros à l’AS Rome, hors bonus. Un gâchis pour l'instant...
http://www.sports.fr/football/transferts/articles/un-salaire-record-pour-strootman-2252240/

Le pire est que ça va durer 5 ans, soit jusqu'à 33 ans...
http://www.sportune.fr/business/quel-salaire-pour-kevin-strootman-a-lom-193153

05/12/2018 à 16:41
Senese
Senese

Excellent édito.

Les bonnes questions sont posées.

J'aimerais entendre Garcia y répondre en totale sincérité et sans se cacher derrière son petit doigt...

05/12/2018 à 21:08
carlosmozer
OM

Perso, je n'ai jamais été un fan de Garcia.
les entraîneurs passent... mais l'OM reste.

06/12/2018 à 12:11
OM08
OM

Ses surtout la cellule de recrutement de Marseille qui est catastrophe ridicule honteuse ! ! ! !

06/12/2018 à 12:53
laudru
laudru

Je fais toujours confiance à Garcia pour redresser la barre.
On voit très clairement qu'aujourd'hui, il est comme Germain ou Mitroglou, en manque de confiance, mais à la différence des 2 attaquants, lui a déjà été bon par le passé à l'OM et a déjà su rebondir après une crise (septembre 2018).
Il tâtonne dans ses schémas tactiques (défense à 4, à 5), il ne sait pas qui mettre au milieu (Strootman, Sanson, Lopez), Luis Gustavo tantôt au milieu tantôt derrière, 2 ou 3 milieux défensifs, Payet à gauche ou en 10 et surtout qui dans l'axe : Njie, Mitroglou ou Germain ?
Il se pose beaucoup de trop de questions car il n'a pas confiance en son schéma et change trop souvent ce qui perturbe les joueurs et ce qui conforte Garcia dans sa crise de confiance.


Il lui reste à trouver la bonne formule, 2 bons matchs convainquant en terme de manière suffiront à faire tout basculer du bon côté...Mais vu les prestations actuelles, ce n'est pas gagné...

il a réussi la saison dernière après Monaco et Rennes, je pense qu'il réussira également...Peut-être pas en décembre car cette crise est plus importante, c'est évident, car Germain et Mitroglou sont complètement au fond du trou et ne vont pas en sortir de sitôt. Mais l'arrivée d'un attaquant capable de jouer seul en pointe en janvier sera la clef.

Sans cette arrivée ou si cette arrivée est de nouveau un fiasco, je ne vois pas comment (sauf résurrection improbable de Mitroglou ou Germain) Garcia pourrait passer le mois de février.

06/12/2018 à 20:06
carlosmozer
OM


le plus gros problème c'est qu'on ne sait pas si la cellule de recrutement est compétente ou non ; idem pour Zubi puisque c'est Garcia qui décide toujours.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit