Apollon-OM : ce que disent les stats

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM s'est fait surprendre par l'Apollon Limassol, en fin de match, jeudi soir. Il a concédé un nul. Voici les statistiques Whoscored de la rencontre. On pourra se consoler en se disant que l'adversaire est encore certainement sous-estimé par certains médias.

Jordan Amavi

Jeudi soir, les Phocéens n'ont tiré que 6 fois (pour 3 cadrés), contre 9 fois pour les Chypriotes (4 cadrés). Ils ont également partagé la possession du ballon (50 % pour chacune des équipes). Les joueurs marseillais ont affiché un taux de passes réussies insuffisant au regard du jeu développé (81 %) et inférieur à celui de leurs adversaires (84 %). Enfin, s'ils ont réussi beaucoup de dribbles (9 vs 1), ils ont été dominés dans les airs (10 duels gagnés, 13 perdus) et en termes d'agressivité (19 tacles réussis sur 28 tentés pour les Chypriotes, 13 sur 14 pour les Olympiens). Ils ont a contrario réalisé plus d'interceptions (13 vs 10).

Défense

Yohann Pelé a sorti 2 des 4 tirs cadrés. Il a également été peu précis dans ses relances (33 % de passes réussies). Hiroki Sakai, qui n'a joué qu'une mi-temps, a touché la bagatelle de 46 ballons. Il n'a pas vraiment pris de risques dans ses transmissions (86,7 % de passes réussies) et n'a récupéré que 2 ballons (2 tacles réussis). Il a aussi tenté et réussi 1 centre. Son remplaçant, Bouna Sarr, a réussi 87 % de ses 26 passes (pour 37 ballons touchés). Il a récupéré 2 ballons (1 tacle réussi et 1 interception), a bloqué 1 tir et tenté 2 centres, sans succès. Très actif, Jordan Amavi est intervenu 16 fois (5 tacles réussis, 5 interceptions et 6 dégagements). Il a pris davantage de risque dans ses relances (77,4 % de réussies) et a tenté 2 centres (0 réussi).

Dans l'axe, Duje Caleta-Car a dégagé 7 ballons, bloqué 1 tir et gagné 2 duels aériens. Il a été correct dans ses relances (84,6 % de passes réussies, avec 7 passes longues réussies sur 11). Son acolyte, Boubacar Kamara s'est encore plus appliqué sur ses passes (91,5 % de réussies, 5 passes longues réussies sur 7). Il a effectué 5 dégagements, 2 interceptions et réussi 1 tacle. Les deux centraux ont commis 5 fautes (2 pour le Croate, 3 pour le Français), ce qui est élevé.

La stat qui compte : les 5 fautes commises par les deux axiaux.

Milieu de terrain

A la récupération, Kevin Strootman (1 tacle réussi, 3 interceptions, 63 ballons touchés) et Luiz Gustavo (2 tacles réussis, 61 ballons touchés) étaient enfin associés. On peut imaginer qu'il leur faudra davantage de temps pour se connaître. Les deux joueurs ont été plutôt précis dans leurs passes (86,8 % et 88,5 %), le Néerlandais tentant plusieurs longs ballons (3 réussis) et le Brésilien inscrivant son 1er but de la saison. Le premier a commis 5 fautes et manqué 2 contrôles. Le second n'a donné qu'un coup-franc.

Maxime Lopez a été peu en vue à la récupération (0 ballon gratté). Il a assuré la plupart de ses passes (88,4 % de réussies) mais a peu pesé sur le match, malgré les 75 ballons qu'il a touchés. Offensivement, il n'a donné qu'1 occasion et n'a jamais été en position de prendre sa chance. Grégory Sertic, entré en fin de match, n'a fait qu'1 interception. Il s'est également montré maladroit dans ses passes, à un moment où il aurait fallu garder le ballon (71,4 % de passes réussies).

La stat qui compte : le 0 ballon récupéré par Maxime Lopez.

Attaque

Dimitri Payet était, comme à son habitude, à la baguette. Auteur d'1 but et d'1 passe décisive, il a largement influé sur le match de l'OM. Il a tiré 2 fois aux buts (1 frappe cadré). Il a également donné 2 occasions, tenté 5 centres (1 réussi), manqué 3 contrôles et été dépossédé de 2 ballons. Nemanja Radonjic a pris des risques mais a été beaucoup plus contrasté dans son apport. En dehors de sa passe décisive, il n'a réussi que 50 % de ses passes, ce qui est trop peu même pour un élément offensif. Il aurait pu marquer mais s'est positionné hors-jeu. Il n'a pas eu d'autre opportunité (0 tir). Il a réussi 3 dribbles, manqué 2 contrôles et été dépossédé de 4 ballons, ce qui commence à être beaucoup.

En pointe, Kostas Mitroglou a été fantomatique. Il n'a touché que 13 ballons (57,1 % de passes réussies) et n'a tiré qu'1 fois au but, de la tête, sans parvenir à cadrer. En deuxième mi-temps, Valère Germain, qui l'a remplacé, a touché 23 ballons (70,6 % de passes réussies), a récupéré 2 ballons (1 tacle et 1 interception) et bloqué 1 tir. Il a aussi apporté de l'agressivité et commis 3 fautes. Il n'a néanmoins pas tiré au but.

La stat qui compte : les 13 ballons touchés par Kostas Mitroglou.

Par FootMarseille le vendredi 05 octobre 2018 à 10h57 - 1659 lectures.
Riolo : "Chaque année, on fait pire"
Favard pense que Lopez est "un joueur de National"

Jordan Amavi : son actualité

1 réaction à cet article
05/10/2018 à 13:28
OM08
OM

Moi perso je me demande si il existe une cellule de recrutement à MARSEILLE car là franchement ses de pire en pire et d'un ridicule ! ! ! ! ! !

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit