Du nouveau dans "l'affaire du tract" anti-OM

  •    
  •    
  • om facebook

Alors qu'un tract anti-OM distribué par les Bad Gones a fait polémique dimanche soir au Groupama Stadium, la commission de discipline de la LFP va se saisir de l'affaire.



Si le document semble difficilement attaquable d'un point de vue juridique (en raison de la liberté d'expression), la Ligue souhaiterait montrer l'exemple en se saisissant de l'affaire. Le fameux tract, distribué à faible échelle, serait en fait issu de l'éditorial du mensuel des Bad Gones, intitulé le "Mauvais Gone". La commission de discipline de la LFP devrait examiner ce dossier le 3 octobre prochain et les dirigeants lyonnais seront sans doute convoqués pour apporter leur version des faits après une probable enquête interne.

Par FootMarseille le mardi 25 septembre 2018 à 08h36 - 2359 lectures.
Trophées FIFA : la consécration pour Deschamps
EdF : la date de la prochaine liste de Deschamps est connue

Ligue 1 Conforama : son actualité

9 réactions à cet article
25/09/2018 à 09:11
said 13
said 13

Je ne vois pas pourquoi ce tract serait "difficilement" attaquable : la liberté d'expression s'exerce dans le cadre de la loi et des règlements.
En l’occurrence, un tract diffamant et incitant à la haine (raciale, religieuse, politique etc...) va à l'encontre de la loi.
Encore une fois, il existe une jurisprudence constante en la matière, condamnant notamment les tracts du FN pour ces mêmes motifs il y a quelques années.

25/09/2018 à 09:22
pandaemonium.0
pandaemonium.0

Elle a bon dos la liberté d'expression OM

25/09/2018 à 09:41
ESTEBAN 06
ESTEBAN 06

C'est à la ligue de montrer qu'elle en a et de mettre 5 matchs à huis clos aux quenelles.

25/09/2018 à 09:43
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Heureusement, la liberté d'expression existe depuis des lustres mais n'a jamais permis les discours calomnieux voire extrémistes...

25/09/2018 à 09:47
bernardromed
bernardromed

J'espère que la ligue va taper fort, il n’ y a pas de place pour de tels individus en L1. OM OM
C'est quoi le prochain palier? Démocratiser le salut nazi dans le public, en prime time sur les TV du monde?

25/09/2018 à 09:54
Pytheas83bm
Pytheas83bm

je crois que l'injure publique ou l'outrage ont été requalifiés et sont passés hors des limites du droit d'expression.
de plus l'injure publique écrite est plus grave que la verbale car il peut toujours y avoir l'excuse de laisser échapper des mots qu'on regrette ensuite.
quand elle est écrite, et pire diffusée par tract, les circonstances sont aggravantes car elle a été réfléchie et la diffusion révèle un caractère patent de volonté de blesser un individu ou un groupe d'individus.

25/09/2018 à 12:50
Diss
OM

C'est incroyable de constater qu'en France beaucoup de personnes croient que sous couvert de liberté d'expression il est permis d'injurier, de calomnier et d'inciter à la haine raciale. Ce tract est complètement attaquable contrairement à ce que veut faire croire Aulas et les peines encourues théoriquement peuvent aller jusqu'à 1an de prison et 45000€ d'amandes.

25/09/2018 à 13:24
Tana
Tana

La ligue doit frapper fort sur ce coup car ce communiqué de supporters est vraiment infect.

25/09/2018 à 14:07
Le Flair
Le Flair

En quoi ce n'est pas attaquable ? Tu remplaces Marseille ou marseillais par d'autres mots et je pense que personne se pose la question. A croire que tout le monde reprend l'argumentaire d'Aulas sans se poser de questions.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit