L'OM a mis fin "aux moqueries", estime Di Meco

  •    
  •    
  • om facebook

Eric Di Meco a commenté le succès obtenu par l'OM à Monaco, dimanche dernier (3-2). L'ancien latéral gauche a félicité les Olympiens.

Eric Di Meco

"La victoire à Monaco ? Ça permet déjà de ne pas se faire larguer au classement. Cela permet aussi de mettre fin à cette malédiction, et aux moqueries. En plus, ils font un bon match, a-t-il déclaré sur les ondes de RMC. Je m'inquiétais de voir cette envie qu'on avait vu sur pleins de matchs la saison dernière se casser avec l'inter-saison. Ça peut arriver d'une saison à l'autre, avec en plus la coupe du monde au milieu pour certains... Et contre Monaco, quand tu regardes le scénario du match, avec les deux bus que tu files, franchement, je me suis dis à ce moment-là : 'Ça y est, c'est mort !'. Et ils sont quand même allés la chercher, avec un Thauvin qui rentre et qui met le feu. Bravo !"

Par FootMarseille le vendredi 07 septembre 2018 à 10h00 - 4119 lectures.
Première Ligue : Caiazzo apporte une précision sur les droits TV
Mercato : Andonian vers Sunderland ?

Eric Di Meco : son actualité

4 réactions à cet article
07/09/2018 à 10:52
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Très juste, cette envie collective est la même que la saison passée...

07/09/2018 à 17:27
afonso alves
afonso alves


On a une équipe de caractère qui ressemble à ce qu on attend de l'équipe qui représente ce club.

07/09/2018 à 22:40
Tana
Tana

Fin aux moqueries, une semaine avant on perd à Nîmes ...

08/09/2018 à 02:39
chuuwah
chuuwah

Au sujet de ces moqueries à répétition sur l'OM, ça m'aurait paru plus cohérent de la part de tous ces soi-disant spécialistes du football de nous tacler toutes ces dernières années le seul club qatari évoluant en France, cette connerie de PSG qui rafle tous les trophées chaque année, mais qui pourtant se tape des supporters sans aucun intérêt, à la culture foot digne d'un bambin, sans ferveur ni âme… En gros, sans 12e homme. OM Même Bengous m'apparaît perpicasse à côté d'eux, c'est dire…

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit