Bedimo : "Ils me considèrent comme un vulgaire tricheur"

  •    
  •    
  • om facebook

Henri Bedimo (34 ans) est sorti du silence concernant la procédure de licenciement dont il a fait l'objet. Il l'estime injuste et elle se conclura devant les tribunaux. Il ne fait plus partie de l'effectif marseillais depuis le 23 août.

Henri Bedimo

"Que m'est-il reproché ? D'avoir créé une académie à but social et éducatif au Cameroun avec le Montpellier HSC, un autre club que l'OM", a-t-il expliqué à L'Equipe. Et de poursuivre : "Pourquoi Montpellier ? Mais parce que cela remonte à plusieurs années en arrière ! Je suis devenu parrain de cette académie en 2007 et j'ai commencé à négocier un partenariat avec Montpellier en 2012, quand j'étais joueur là-bas. Je n'ai signé à l'OM qu'à l'été 2016... On me reproche donc de mener un projet dans mon pays natal pour aider les jeunes Camerounais à avoir une vie meilleure à travers l'école et le sport ? Le motif est fallacieux et abusif. Je suis persuadé que le club a cherché par tous les moyens à résilier mon contrat sans que cela lui coûte rien."

"J'ai pourtant toujours eu un comportement irréprochable"

Il a aussi indiqué avoir échangé avec Rudi Garcia : "Il a juste salué mon professionnalisme et m'a assuré qu'il n'était pas derrière tout ça. (...) J'ai chargé mon avocat, Maître Carlo Alberto, de porter l'affaire devant le conseil des prud'hommes qui, je l'espère, prononcera la nullité du licenciement." Il estime avoir toujours été correct avec le club marseillais : "Si je suis amer ? Les mots ne sont pas assez forts. Ils me considèrent comme un vulgaire tricheur. J'ai pourtant toujours eu un comportement irréprochable. En termes d'investissement, le staff ne m'a jamais rien reproché. Je n'ai jamais eu le moindre problème dans tous les clubs où je suis passé. Là, ils salissent mon image et ça, je ne peux pas l'accepter."

"Jusqu'au bout, l'OM m'aura mis dans la difficulté"

Et de conclure : "Si c'est la fin de ma carrière ? Certainement pas. Je ressens encore le plaisir de jouer. Ce qui me laisse un goût amer, c'est que les effectifs sont quasiment bouclés. Jusqu'au bout, l'OM m'aura mis dans la difficulté." Pour rappel, Bedimo est arrivé libre en juillet 2016. Il n'a disputé que 23 matchs, dont 15 en tant que titulaire, toutes compétitions confondues, sous le maillot phocéen. Il percevait 180 000 euros par mois.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le vendredi 24 août 2018 à 08h01 - 2129 lectures.
Balotelli : "J'ai eu cinq propositions concrètes"
Garcia a poussé un gros coup de gueule

Henri Bedimo : son actualité

8 réactions à cet article
24/08/2018 à 08:06
marseille 93
marseille 93

pas bon de fricoter avec une Marseillaise et une Montpelliéraine §

24/08/2018 à 08:15
medchant
medchant

si je suis d'accord avec lui, le motif est mesquin et donne une très mauvaise image de l'OM par contre il abuse en disant qu'on le met dans la difficulté parce que soit disant les effectifs sont complets.
Il sait depuis plusieurs mois qu'on veut pas de lui.
C'est son niveau qui le met en difficulté

24/08/2018 à 09:09
Patatinho
Patatinho

Oui exactement. Pourquoi ne pas avoir cherché une porte de sortie dans un club moins huppé et aux objectifs moins relevés ?
Peut-être parce qu'aucun autre club que l'OM ne le rémunérera 180 k€/ mois...

24/08/2018 à 09:23
said 13
said 13

Ce licenciement me paraissant abusif, il y a de grandes probabilités que l'OM soit condamné à verser les salaires restant au contrat de Bedimo + une indemnité pour le préjudice subi.
Cela dit, s'il était bon, il y aurait jamais eu de prud'homme.
Par ailleurs, vu ses difficultés à s'imposer, s'il avait VRAIMENT eu envie de jouer, il aurait cherché un autre club.
Bien évidemment, il est parfaitement conscient que son salaire est totalement disproportionné par rapport à son niveau. Donc il fait tirer jusqu'au bout...

24/08/2018 à 09:28
Vasco93
Vasco93

j ai failli sortir mon mouchoir

24/08/2018 à 10:17
douxreveur13100
douxreveur13100

Quand j'aurai un moment je te plaindrai ! Si tu veux j'échange ton salaire mensuel (payé à ne rien faire !) contre le montant mensuel de ma retraite !

24/08/2018 à 14:04
_Sentenza_
_Sentenza_

Perso je comprends et je soutiens totalement Henri.
Vous vous rendez quand-même compte qu'il va voir son salaire divisé par trois quand il signera dans un club de seconde zone qui aura fait l'erreur heu eu l'honneur de l'accueillir.
Imaginez l'impact sur son train de vie etc, passer de 180 000 à 60 000 euros d'un coup comme ca, pour un joueur en pleine forme qui ressentait encore tellement l'envie de jouer du haut de la tribune du Vel' d'où il regardait les matchs depuis 2 ans qu'il ne voulait plus la quitter.

24/08/2018 à 17:24
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Il aurait sans doute mieux valu se séparer à l'amiable mais, apparemment, il ne voulait pas partir.
Il y a dû y avoir un manque de clarification sur cette académie auprès de son club employeur. Du coup, pas évident que notre direction s'en sorte indemne de cette procédure de licenciement...

Mais entièrement d'accord avec @Sentenza

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit