Milan, Vata, Papin... Les souvenirs de Tapie

  •    
  •    
  • om facebook

Bernard Tapie est revenu sur la victoire obtenue par l'OM face au Milan AC (1-0), le 26 mai 1993. Il a également commenté les défaites subies face à Benfica et l'Étoile Rouge de Belgrade, les années précédentes.

Bernard Tapie

"Milan ne nous avait jamais battu, l'air de rien. On n'avait pas le prestige, mais au niveau qualitatif, on valait Milan, a indiqué le boss au micro de RMC. La vérité, c'est qu'on se sentait favori deux ans avant (contre l'Étoile Rouge de Belgrade, Ndlr). On se sentait favori face à Benfica. Là, on ne se sentait pas favori mais on ne se sentait pas non plus en infériorité par rapport à Milan."

"J'aurais pu lui en mettre une dans la gueule !"

Il ne pense pas qu'une équipe de l'OM ait été supérieure à celle de 1993 : "L'équipe la plus forte, c'est celle qui gagne. L'équipe de 1990, sur le papier, elle est plus forte que celle de 1991. L'équipe qui perd en demi-finale sur la main de Vata était impressionnante." Un épisode qu'il n'a pas oublié : "Je n'arrive pas à digérer la main de Vata. J'aurais pu lui en mettre une dans la gueule ! Malgré le cancer, tu vois ! (rires)"

"Les Marseillais associent Papin à la victoire"

Tapie a associé Jean-Pierre Papin, parti un an plus tôt, à la victoire en C1 : "La première chose que je fais quand je rentre sur le terrain, je cours vers Papin qui est à quatre pattes, effondré, je l'embrasse et je lui dis qu'elle est quand même un peu à lui, cette victoire. Le fait est que j'ai eu raison car les Marseillais, dans leur esprit, associent totalement Papin à la victoire en Ligue des champions."

par FootMarseille le vendredi 18 mai 2018 à 20h03
Garcia : "Je suis déçu pour Payet, il méritait d'aller au Mondial"
OM-Amiens : le groupe marseillais

Bernard Tapie : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit