OM-Atlético : Amoros, Soprano, Pardo... Le tour des déclarations

  •    
  •    
  • om facebook

Les déclarations sont nombreuses, un matin de finale OM-Atlético Madrid. En voici quelques-unes parues dans les médias.

Ligue Europa

Karim Guerfi (La Provence) : "Je suis supporter de l'OM depuis toujours. Mon père m'avait abonné quand j'étais plus jeune, en 1998, quand l'OM avait battu Montpellier 5-4. J'avais 12 ans. À l'époque chez les Yankee, maintenant je le suis chez les MTP et je serai à Lyon pour la finale !"

Laurent Blanc (Le Parisien) : "Sur un match, c'est jouable. En tout cas, on est à fond avec eux. Ils ont en plus l'avantage de jouer en France, à Lyon."

Jackson Richardson (La Provence) : "Ça a été un honneur de porter pendant 5 ans les couleurs de l'OM et de côtoyer les footeux et Bernard Tapie. Je vais suivre la finale entre amis et vais montrer toute ma fierté de supporter de Marseille. J'avais dit il y a quelques années à Dimitri Payet qu'un jour il jouerait à l'OM. Alors là, je vois bien une victoire 1-0, but de Dimitri bien sûr !"

Marcel Dib (La Provence) : "En tant que Marseillais, l'OM est pour moi un des plus grands clubs. J'ai eu la chance d'y jouer, et de réaliser un rêve de gosse. Mon plus beau souvenir, c'est le dernier match de ma carrière au Stade Vélodrome en 96, contre Sochaux : la victoire 4-2 a permis la remontée du club en Ligue 1, tous les supporters m'avaient porté en triomphe ! Je serai à Lyon bien sûr, le match sera long et serré... J'espère qu'on l'emportera aux prolongations."

Soprano (Le Parisien) : "Les chances de l'OM ? Bon... 0,2 %. Mais dans les matchs comme ça, tout peut arriver. Tu peux jouer contre onze Messi devant toi, tout est possible jusqu'à la dernière seconde. Comme je n'ai pas envie de porter la poisse, j'espère quand même 2-1 pour l'OM."

Mickaël Guigou (La Provence) : "Je vois bien un bon 1-0 pour l'OM. Avec un but sur corner, comme en 93. C'est un de mes plus beaux souvenirs. J'avais regardé la finale et ensuite, avec mon père, nous avions défilé dans les rues d'Apt, en voiture, en klaxonnant. Cette équipe a passé la demie en prolongation. C'est son destin de gagner cette finale."

Dominique Bucaille (La Provence) : "Je suis un fidèle supporter de l'OM. Hélas, je serai en cuisine pendant le match mais je le suivrai indirectement. Cette équipe a du coeur. Et comme dans toute entreprise, quand on a envie de réussir, on arrive toujours à faire quelque chose. J'espère une issue favorable contre l'Atlético Madrid. Je ne fais pas de pronostic car c'est trop compliqué, mais j'y crois."

Nicolas Pagnol (La Provence) : "Je ne suis pas fan de foot mais je suis fan de l'OM. Une victoire au stade, c'est le Vélodrome qui prend feu, une vraie communion, une grande fête. L'OM dépasse de loin le cadre du sport, on l'aime comme on peut aimer une personne. C'est l'étendard de l'amour du foot en France. Et puis on a gagné la coupe d'Europe, c'est pas rien ! Là aussi on va gagner, c'est sûr. D'autant qu'à l'extérieur, le Marseillais donne le meilleur de lui-même."

Jérôme Fernandez (La Provence) : "1993 reste mon meilleur souvenir. J'avais 16 ans et derrière, l'OM Vitrolles était aussi champion d'Europe de hand. L'OM reste une institution à part et Marseille respire le football. Je suis bordelais mais l'OM est le plus grand club français. Ce soir, je sais que cela va être compliqué mais si l'OM arrive à marquer d'entrée, on peut s'imposer. Je dirai 1-0, but de Gustavo et un match énorme de Mandanda."

Patrick Cubaynes (La Provence) : "Pour cette finale de Ligue Europa, c'est du 50/50 avec l'Atlético Madrid. L'OM surfe sur une belle dynamique. Pourtant, ce n'est pas une formation qui regorge de grosses individualités, mais Rudi Garcia a su établir une concurrence saine. Les conditions sont réunies pour un exploit devant l'Atlético."

Jean Castaneda (La Provence) : "Qui les attendait-là ? Ce que font les Olympiens est exceptionnel. Rudi Garcia a su façonner sa formation et faire éclore les talents. Les Marseillais ont déjà prouvé qu'ils avaient du répondant. J'y crois. L'OM va gagner 1-0 !"

Jean-Michel Aulas (Le Parisien) : "Je souhaite qu'un club français remporte cette épreuve."

Bernard Pardo (La Provence) : "Aujourd'hui pour l'OM, la donne est différente. C'est une équipe joueuse, jeune avec des talents de partout. Sauf que ce soir, elle n'aura pas la faveur des pronostics. Les anciens devront trouver les mots pour dédramatiser cette finale auprès des jeunes. Je veux juste que les Olympiens ressortent de ce rendez-vous avec le sentiment de ne pas avoir de regret. Parce que si on sort du terrain sans regret, cela voudra dire que l'on sera champion d'Europe ou que l'Atlético a été plus fort."

Mireille Mathieu (La Provence) : "Je suis provençale et comme toute la Provence je suis derrière nos amis de l'équipe de Marseille. Mon coeur et mes pensées vont aux joueurs.... La Bonne mère va les aider !"

Lucas Tousart (Le Parisien) : "Je suis français, je supporte une équipe française."

Eric Carrière (les Chevaliers du Fiel, La Provence) : "En 2016, nous avons été invités pour un OM-PSG. C'était de la folie ; l'ambiance était délirante dans ce stade plein à craquer. L'OM est un club mythique qui fait vibrer tout un peuple. Pour cette finale, je suis optimiste. Le match va être dur mais je les vois brandir le trophée sur un score de 1-0 ou 2-1 après prolongation."

Père Guy Gilbert (curé des loubards, La Provence) : "Je n'en ai rien à foutre des muscles des footballeurs (sic) mais je bénis les Marseillais. Ils ont droit à avoir le saint Graal après tant d'années. Je pense que l'OM va gagner 2-1. J'admire la passion des gens pour le foot qui rassemble toutes les religions et les agnostiques ; s'ils avaient la même passions pour les autres, ce serait formidable !"

Nicole Ferroni (La Provence) : "Mon meilleur souvenir, c'est quand j'allais au stade dans les virages, avec les MTP : le chant "Aux armes" me met des frissons... C'est mieux que d'insulter la femme de l'arbitre (rires). La force de ce club ce sont ses valeurs fédératrices au-delà des âges, classes ou fractures sociales. Bien sûr, je vois l'OM gagnant par 2-1 aux prolongations, rien que pour voir le visage angoissé de mon frère jusqu'au bout !"

Djibril Cissé : "Marseille a enfin retrouvé sa place. J'en suis très fier et rassuré. Les dirigeants ne se sont pas trompés. Les joueurs ont compris que ce club était important, qu'on ne joue pas à moitié ici. Porter ce maillot représente tellement ! C'est dur à exprimer ! (...) 2-1 pour l'OM, mais l'analyse objective me fait plutôt penser au même score, mais en, faveur des Espagnols."

Nasser Al-Khelaïfi (Le Parisien) : "Avec l'OM mercredi en Ligue Europa ? Ça, si on est parisien, c'est difficile."

Philippe Corti (La Provence) : "Je serai au côté des supporters, ce soir à Lyon. Comme lors de la finale de 1993 et du quart de finale gagné contre le Milan AC en 1991. L'OM est un club rempli d'histoire avec une âme et des supporters fidèles. C'est ce que j'aime dans le football. Cette année, c'est leur année et ils vont s'imposer 2-1 lors d'un match exceptionnel."

Chico Bouchikhi (La Provence) : "Je ne suis pas fan de foot à 100 %, mais j'adore supporter ma région et l'OM. Mon meilleur souvenir, ça reste un match de coupe d'Europe contre une équipe russe je crois, à l'époque de Bernard Tapie, on a fait un concert des Gipsy Kings à la mi-temps et les supporters reprenaient Bamboleo ! Ce soir, c'est du lourd, mais il faut y croire. Ils vont nous faire rêver jusqu'au bout, 2-1 ce serait pas mal !"

Pascal Olmeta (RMC) : "C'est un match très particulier. Certains joueurs n'en jouent pas, d'autres une dans leur carrière. La recette gagnante, c'est de ne pas jouer le match avant, ne pas se poser de questions. Ça doit être une journée comme les autres. Mais il y a des jeunes joueurs, des joueurs qui ont rêvé d'être là et je crois qu'ils ont mal dormi. C'est toujours difficile de trouver le sommeil. Et le jour J, l'estomac rétrécit."

Guilhem Guirado (La Provence) : "Je suis un vrai fanatique de l'OM depuis que j'ai découvert ce stade, en 2003, lors d'un OM-Lille gagné 2-0. Mais ce club a toujours été particulier pour moi depuis le titre de 1993. Il y a cette ferveur, cette passion que j'affectionne particulièrement. Je voulais me rendre à Lyon mais avec notre match de vendredi, c'était compliqué ! Je suis un peu dégoûté ! Ça va être dur contre un Atlético qui a l'expérience de ces rendez-vous, mais en 93, personne ne donnait l'OM gagnant contre Milan."

Manuel Amoros (La Provence) : "Personne n'aurait misé un centime sur l'OM à ce niveau en début de saison. Marseille est le seul club à avoir disputé autant de finales européennes et reste forcément au-dessus des autres en France. Avec ce club j'ai vécu des moments extraordinaires, on était au sommet durant quatre ans. Je vois une victoire de l'OM 2-1, avec des buts de Germain et Payet."

par FootMarseille le mercredi 16 mai 2018 à 12h44
OM-Atlético : le dîner d'avant-match avec McCourt, Cerezo et Aulas
Tapie : "Faites-le pour vous, mais surtout pour eux !"

Ligue Europa : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit