L'OM ex-vache à lait du grand banditisme ?

L'enquête sur les transferts de l'OM, débutée en 2011, est toujours à l'instruction.

Commanderie

Le Parisien consacre un article au dossier des transferts douteux olympiens. Selon ses informations, la justice soupçonne "le club d'avoir été mis sous la coupe réglée du grand banditisme", à la fin des années 2000. "Les sommes considérables circulant dans le football professionnel ne peuvent échapper à l'appétit insatiable du milieu à l'affût d'argent facile", résumerait notamment la synthèse des enquêteurs de la police judiciaire.

Pour rappel, Jean-Claude Dassier, Antoine Veyrat, Jean-Luc Barresi et José Anigo ont notamment été mis en examen. Le site du journal évoque également les noms de Roland Cassone et Ange-Toussaint Federici, lesquels auraient été liés au club phocéen. Le premier avait notamment indiqué avoir conseillé Robert Louis-Dreyfus.

Rien de bien nouveau, en somme, si ce n'est quelques phrases de conclusion très vagues. Et la situation a évidemment beaucoup changé. Les dirigeants du nouvel OM ont notamment fait un tri important parmi les agents et il fait peu de doute que le milieu n'a pas d'accès au club.


Par FootMarseille le jeudi 10 mai 2018 à 19h36 - 5397 lectures.
Mercato : Oberlin sur les tablettes de l'OM ?
Dugarry prévient l'OM sur le jeu de l'Atlético

Eveche Police Commissariat : son actualité

2 réactions à cet article
10/05/2018 à 19:54
casper
casper

C'est bien le moment de reparler de ça sans nouvelle preuves !
On voit bien que toute la France est derrière nous OM

10/05/2018 à 20:53
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Cet article n'est pas écrit par pur hasard...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit