Aulas : "Le PSG ? Il peut y avoir des surprises..."

  •    
  •    
  • om facebook

Jean-Michel Aulas a commenté la situation de la Ligue 1. Le président lyonnais, agaçant au possible quand il commente l'arbitrage, dresse une analyse intéressante de la compétition française. Il dénonce notamment l'attitude des dirigeants parisiens, à qui il prédit de mauvaises surprises. Il s'attaque également à Monaco, lequel bénéficie d'énormes avantages fiscaux.

Jean-Michel Aulas

"Ces États tout-puissants, qu'ils soient qataris, émiratis ou autres, qui compromettent un équilibre fragile. Ils provoquent la dérégulation du marché, l'inflation des salaires et des transferts. À l'UEFA, il y a une vraie prise de conscience, et la mise en place de la nouvelle règle "d'équilibre compétitif" dans le cadre du fair-play financier est une vraie bonne réponse, a-t-il expliqué dans les colonnes du Monde. Elle va mettre en lumière les clubs qui ont des bases de fonctionnement saines et d'autres qui ont mis en place des systèmes qui n'ont rien à voir avec le sport et le foot. C'est bien pour cela qu'à moyen terme, le modèle parisien ou celui de Manchester City ne pourront pas persister. (...) Il peut y avoir des surprises et des sanctions en fin de saison. L'UEFA prend la main. "L'équilibre compétitif" sera appliqué en juillet. Désormais, un club de foot doit dépenser ce qu'il génère et des limites sont fixées. La dérégulation doit être contrôlée. Et ceux qui ne respectent pas les règles, sanctionnés."

"Je mets également à part Monaco"

Le Lyonnais s'est également exprimé sur la lutte pour les premières places : "Non, car nous ne pouvons pas encore concurrencer le PSG tant que nous ne jouons pas avec les mêmes armes. Je mets également à part Monaco, qui bénéficie d'avantages fiscaux. Par contre, nous pourrons lutter avec le Bordeaux new-look, financé par un fonds américain, et l'OM de [l'Américain Franck] McCourt. Des concurrents loyaux et forts qui jouent avec les mêmes règles que les nôtres."

Outre Paris, qui semble proche de se faire épingler par l'UEFA et risque bien de devoir vendre, d'ici fin juin, la situation monégasque interpelle. Pour 2016-2017, le club de la principauté affiche une masse salariale aberrante de 98,8 millions d'euros. Est-il admissible qu'il ne paye pas les mêmes taxes que ses concurrents ? Comme Aulas, il semble temps pour les dirigeants de l'OM de défendre les intérêts olympiens.

par FootMarseille le dimanche 15 avril 2018 à 10h16
EdF : Deschamps donne des précisions sur sa méthode
Mercato : le Milan AC s'intéresse à Kamara

Jean-Michel Aulas : son actualité

6 réactions à cet article
15/04/2018 à 10:23
OMpaslePSG
OMpaslePSG

LOL joue presque avec les memes armes, mis à part l'arbitrage OM

15/04/2018 à 10:55
ESTEBAN 06
ESTEBAN 06

Pour Monaco ça va être dur, on a accepté ce club dans le championnat français il y a très longtemps avec déjà au départ les mêmes avantages qu'aujourd'hui, après c'est juste une question de dimension. A noter que Monaco pourrait jouer aussi dans le Calcio si ça tournait mal pour eux, les italiens sont prêts à les recevoir avec joie, même si pour eux il faudrait repartir en division inferieure.

15/04/2018 à 11:01
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

En attendant aussi, avec impatience, la décision UEFA concernant les supporters lyonnais, ce qu'il se garde bien d'évoquer. Le foot est financier mais il comporte également d'autres aspects...

15/04/2018 à 12:39
sylvestertakac
OM

Oui, Aulas est exaspérant.
Il n'empêche que j'admire la façon dont il défend son club bec et ongles.
JHE peut (doit?) s'en inspirer.

15/04/2018 à 14:37
las8
OM

En espérant que l'UEFA tienne sa promesse et vous fait sauter de coupe d'europe pendant 2 ans

15/04/2018 à 20:10
lunwe
OM

ce débat sur la fiscalité de Monaco , je la trouve idiote, en 30 ans combien de titres de champion de France pour Monaco ? 6, pour L'OM, 6 et pour Lyon, 7... en 2011 Monaco et leur fiscalité attrayante est rétrograder en ligue 2...pour moi c'est pas la fiscalité qui fait le champion, on ce trompe de débat.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit