Tapie : "On a beau être solide, ce n'est pas facile"

  •    
  •    
  • om facebook

Bernard Tapie continue son combat contre la maladie. Après sa lourde opération, l'ancien président de l'OM fait de nouveau de la chimio.

Bernard Tapie

"Comment je vais ? Comme quelqu'un qui a une maladie grave dont on ne connaît pas l'issue et qui ne sait pas comment ça se passera demain. Là, j'ai eu quatre jours très durs de chimio. J'en ai une de nouveau dans quinze jours. Tout le monde vient me voir, Claude Lelouch est passé il y a huit jours et d'autres aussi, ça me fait beaucoup de bien. On a beau être solide, ce n'est pas facile, ni pour soi ni pour l'entourage. Je n'ai pas envie de laisser une terre brûlée derrière moi", a confié le boss à VSD.

"C'est sa façon de mettre la maladie KO"

Tapie ne lâche rien et repart sur le vélo (électrique) dès qu'il en a la possibilité, afin de stimuler son corps : "Je lui ai demandé s'il y avait une voiture qui le suivait, il m'a répondu : "Non, je ne veux pas car si j'ai un coup de pompe, je vais mettre le vélo dans le coffre et m'arrêter." C'est sa façon de mettre la maladie KO. Alors qu'il est allongé sur son canapé, en pleine souffrance - car les dernières chimios sont plus terribles que les précédentes -, il faut qu'il se lève. Même malade, il vient te chercher à la porte et te rendre dans ses bras", a aussi confié Jacques Séguéla au média.

Le boss affiche autant de grinta que ne le faisaient ses équipes. Et, face à la maladie, il est un exemple pour tous. Courage à lui et ses proches.

par FootMarseille le jeudi 12 avril 2018 à 09h07
Desailly : "Il va falloir mettre de l'impact d'entrée"
Commission : l'audition de Rami reportée

Bernard Tapie : son actualité

1 réaction à cet article
12/04/2018 à 09:34
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Chapeau bas à Monsieur le Président...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit