UEFA : le Fair-play Financier profondément remanié ?

  •    
  •    
  • om facebook

L'UEFA envisagerait de changer les règles du Fair-play Financier, de façon à lutter contre les excès du PSG, de Manchester City, ou encore du Milan AC.

Aleksander Ceferin, président de l'UEFA

D'après Le Parisien, des discussions sont en cours dans le cadre du projet "Fair-play Financier 2.0". L'instance européenne envisagerait par exemple de "réguler le marché des transferts" en limitant le "déséquilibre" des mercatos à 100 millions d'euros par club. Cela aurait notamment pour effet d'empêcher Paris de débourser 420 millions d'euros, sans se séparer de joueurs pour 320 millions d'euros. Le quotidien indique que les "formateurs" Monaco et l'OL y verraient une façon de tirer les tarifs vers le bas et n'y seraient pas favorables.

Des effectifs limités à 25 joueurs pros

L'UEFA souhaiterait également encadrer les endettements et fixer la limite du nombre de contrats professionnels à 25. Il devrait également redéfinir les "parties liées" (contrats sponsors amis, tels ceux du PSG issus du Qatar, NDLR) et fixer leur plafond à 30 % du chiffre d'affaires global d'un club. De nombreuses discussions, et luttes d'influence, promettent d'avoir lieu au sujet du FPF, dans les mois à venir. Les nouvelles règles devraient être votées le 24 mai prochain.

L'OM, qui a mis en oeuvre une politique de dépense maîtrisée et responsable, ne devrait a priori pas être pénalisé par ces mesures. Au contraire...


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le dimanche 21 janvier 2018 à 09h49 - 3116 lectures.
Mercato : Dubois finalement d'accord avec l'OM ?
Mercato : une offre de l'OM à venir pour Trebel ?

UEFA : son actualité

4 réactions à cet article
21/01/2018 à 09:52
ToninhoOO1
ToninhoOO1

Ce serait une très bonne decision meme si elle est un peu tardive ...

21/01/2018 à 10:23
LuchoForever
LuchoForever

Faut voir comment cela va passer.
Ca va "figer" les positions de joueurs. Certains gros clubs qui ont un effectif un peu vieillissant qui doit être renouvelé en masse vont peut être prendre peur. (Du style le Real qui ne bouge pas beaucoup, qui va moins bien et qui va peut être devoir injecter du sang neuf)
D'un côté si les gros clubs continuent avec leurs "accords", à savoir s'échanger entre eux des gros joueurs à des prix astronomiques, ils pourront toujours se les échanger.

Comme l'article le dit, certains clubs formateurs vont par contre arrêter un peu de chanter si on baisse le pouvoir d'achat des autres. Et là Lyon est clairement dans la merde, donc Aulas...faut voir s'il va pas être beaucoup moins chaud sur le FPF d'un coup...

Moins de concurrence sur chaque jeune joueur un poil talentueux, on pourra enfin prospecter en Amérique du Sud sans se voir proposé le moindre Brazilou de 17 ans à 40 millions.

21/01/2018 à 11:27
serviettsky
serviettsky


C'est pas forcément tout bon cette nouvelle régle, si maxi 100 M€ par club sur un mercato qu'en sera-t-il des SALAIRES ... OMOM

21/01/2018 à 14:41
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

L'effet le plus positif sera de diminuer voire d'arrêter ses spéculations abusives. Les clubs s'ils dépensent trop vont devoir être vigilants sur les joueurs dont ils se sépareront. Du coup, ça pourrait avoir des répercussions sur le volume financier des achats, comme des ventes. Ils vont devoir sacrément bien "jongler". Acheter est parfois plus simple que vendre.
Les "formateurs", devront sans doute aussi se calmer sur leurs prix de vente des jeunes formés, surtout si "former" n'a que cette intention. C'est le cas pour les 2 clubs cités.
Fixer le nombre à 25 joueurs/club n'est pas si catastrophique, surtout quand on voit le nombre démesuré de certains gros clubs.
En ce qui concerne "les parties liées", à mon avis, ce n'est que légitime. Largement suffisant.
Vu de l'OM, que du bonheur !
Ras le bol de voir les gros ne prendre le foot que pour un espace boursier qu'il était devenu...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit