José Anigo : "nous avons notre destin entre nos mains"


À la suite du revers à domicile face à Sochaux (0-1), le directeur sportif de l'Olympique de Marseille, José Anigo, tente de relativiser. Déçu, mais pas abattu, il analyse, pour OM.net, la contre-performance et se projette sur la course à la Ligue des Champions. "Ils ont marqué un but d'entrée, ils ont eu un concours favorable de circonstances, avec des contres. Derrière cela, ils ont joué sur vingt mètres pendant une heure vingt cinq. Ce n'est pas la conception du football que nous aimons tous mais quand l'on joue la descente c'est parfois utile" explique-t-il d'emblée. Avant de poursuivre sur le déplacement à venir à Lorient : "chaque match détient sa vérité. Nous irons à Lorient avec d'autres armes, avec un contexte différent. Ce que je sais c'est que nous avons notre destin entre nos mains. Nous devons être capables, de nous accrocher à cette quatrième place même si je sais que nous avons lâché des points sur Nancy". Pour Anigo, la qualification en Ligue des Champions est loin d'être perdue : "l'an dernier, quasiment à la même période, nous avions perdu contre Lens et nous avions dix points de retard. Là, nous n'avons pas autant de retard, nous avons huit journées. Nous avons encore notre destin entre nos mains. Nous devons être capables d'aller gagner à Lorient, de faire des bonnes performances". L'ex-Minot ne veut d'ailleurs pas céder à la panique. "Nous allons nous battre jusqu'à la fin. Rien n'est joué pour personne, hormis peut-être pour Lyon" conclut-il.


Par Arn-oo le lundi 24 mars 2008 à 11h59 - 4096 lectures.
Le week-end des Olympiens prêtés
Modeste M'Bami : "tout faire pour finir sur le podium"

José Anigo : son actualité