Paganelli : "Un PSG-OM doit toujours rester brûlant et chaud"

  •    
  •    
  • om facebook

Interrogé par France Football, Laurent Paganelli s'est souvenu des Classiques qu'il a couvert, depuis le début de sa carrière. Certains de ceux du milieu des années 90 flirtaient avec les 90 fautes dans la rencontre. Ils étaient beaucoup plus chauds que ceux d'aujourd'hui.

OM PSG

"Quand j'ai commencé à Canal, en 1998. Là, c'était très tendu. Pourquoi ? Parce que d'un côté tu avais des Marseillais, et de l'autre, des Parisiens. Des "vrais". Ce n'était pas encore vraiment le temps où les clubs s'échangeaient les joueurs. Ça n'existait pas. Il y avait une véritable identité d'équipe, qui n'existe plus. À Paris, comme à Marseille, excepté peut-être le petit Maxime Lopez, je ne sais pas s'il y a des éléments nés dans les deux villes. Dans le passé, dans les vestiaires ou dans le tunnel, je peux te dire que tu n'allais pas faire la moindre interview. Il y avait des internationaux des deux côtés, du lourd, avec une présence, une carrure. Il y a eu des Classiques où on nous disait, "Les caméras, faut pas les mettre là"", s'est rappelé l'ancien joueur toulonnais.

Il regrette ses rencontres pimentées : "Franchement, je préférais cette atmosphère chaude, où tu sentais que ça pouvait exploser à n'importe quel moment. Regarde, aujourd'hui, tu n'as même pas de petites phrases, de petits mots avant la rencontre. Moi, j'aimais bien ce chambrage, ça montait en puissance, etc. Malheureusement, on s'est trop éloignés de ça en voulant que tout soit aseptisé. Pour moi, tout en restant à la limite des choses, un PSG-OM doit toujours rester brûlant et chaud. Le football, c'est aussi de la passion."

Par FootMarseille le dimanche 22 octobre 2017 à 10h35 - 1628 lectures.
Garande : "Si c'est le PSG en mode Ligue des Champions..."
Mbappé veut "se rendre le match le plus simple possible"

Laurent Paganelli : son actualité

1 réaction à cet article
22/10/2017 à 11:48
chuuwah
chuuwah

Et dire que j'étais un inconditionnel de C+ de l'époque de Nulle Part Ailleurs, aujourd'hui je ne jure que par les « Web TV »… On peut tous assez facilement profiter de commentateurs neutres plutôt que Parigots, même lors des Classico !
Je crois vraiment qu'il faut savoir savourer cette TRÈS confortable période nous permettant de suivre à ce point notre club de cœur, tant que ce système tient encore debout ! OM

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit