Sparagna : "Guimarães ? Les équipes sont plus agressives au Portugal"

  •    
  •    
  • om facebook

Jeudi soir, l'OM accueille Guimarães, pour le compte de la troisième journée de la phase de poules de la Ligue Europa. Stéphane Sparagna, qui évolue à Boavista, a affronté l'adversaire des Olympiens, en début de saison.

Sparagna

"On a perdu 1-0, mais je pense qu'un nul aurait été plus équitable. On a connu un début de saison difficile, c'était l'un de nos premiers matchs (5e journée, Ndlr) et le coach nous avait demandé de rester bien regroupés, de ne pas laisser trop d'espaces entre les lignes, a expliqué le défenseur formé à Marseille. C'est ce qu'on a fait et on les a mis en difficulté en procédant en contre dès la récupération du ballon, en les harcelant dès qu'ils étaient dans notre moitié de terrain. En seconde période, la fatigue a joué, on s'est un peu plus découvert et sur un mauvais dégagement, leur ailier gauche (Raphinha) centre, on n'est pas au marquage et leur attaquant (Rincon) marque le seul but de la rencontre. On n'a pas énormément subi, mais le Vitoria reste une équipe du haut de tableau du championnat."

Il a mis en garde les Olympiens contre un élément des Conquistadores, et contre l'agressivité de l'équipe : "Pour moi, leur meilleur joueur, c'est Raphinha, celui qui a fait la passe décisive contre nous. Il est très technique, rapide. L'arrière gauche aussi est pas mal (Ghislain Konan). (...) D'une manière générale, les équipes sont plus agressives au Portugal. Guimarães ne déroge pas à la règle. Ça n'a pas peur d'aller au duel, ça ne lâche rien. Ce sera un vrai combat. Tactiquement, c'est une équipe solide. Il me semble qu'elle avait évolué en 4-3-3, mais elle était ensuite passée à deux attaquants axiaux en seconde période." Il a enfin révélé quelques faiblesses : "Les défenseurs axiaux sont un peu lents, les latéraux jouaient vachement haut contre nous, ils participent beaucoup au jeu, mais du coup ça laisse des boulevards sur les deux côtés. L'OM devra bien exploiter les ballons d'attaque dès la récupération. Il ne faut pas les laisser jouer, s'installer dans votre partie de terrain car il y a quand même de bons joueurs de ballon."

Âgé de 22 ans, le Marseillais a disputé 5 rencontres de Liga NOS, depuis le début de la saison.

par FootMarseille le mercredi 18 octobre 2017 à 09h57
Chelsea : Conte ne veut plus entendre parler de Batshuayi
Boli : "Tapie parlait quarante minutes, Goethals dix"

Stéphane Sparagna : son actualité

1 réaction à cet article
18/10/2017 à 18:25
douxreveur13100
douxreveur13100

Faut prendre toutes les équipes au sérieux,mais ce n'est pas Porto, ni le Sporting, ni Benfica ! Ils sont 10 eme de leur championnat !

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit