Pape Diouf veut respecter l'adversaire et le jeu


Alors que l'Olympique de Marseille s'apprête à jouer ce jeudi son match retour des 16èmes de finale de la Coupe de l'UEFA, dans la froideur de Moscou, face au Spartak, le président marseillais, Pape Diouf, livre son sentiment sur ce match au site officiel du club. "Que l'OM parte avec une avance intéressante, que nous soyons dans un voyage disons plutôt confortable, c'est un fait. Mais je crois que notre qualification ne pourra être acquise que si nous avons en tête ce respect de l'adversaire et ce respect du jeu, avec tous les aléas qui peuvent émailler le déroulement d'un match" déclare Diouf. Avant d'enchaîner : "je considère que nous sommes dans une position avantageuse mais pas définitive". Conscient que son équipe a pris un ascendant important en remportant le match aller 3 à 0, le président de l'OM n'occulte pourtant aucun paramètre. "Le danger est l'adversaire. Le Spartak a été largement battu à l'aller et éssaiera de s'en remettre. Ensuite l'état du terrain peut être préjudiciable. Le froid reste l'autre élément qu'il faudre maîtriser" dit-il. Avant de conclure : "je pense que lorsqu'on s'engage dans une compétition européenne ce sont des aléas à intégrer dans notre parcours. De même que l'accumulation des rencontres, il faut en tenir compte quand on est un club comme l'OM et que l'on nourrit autant d'ambition".


Par Arn-oo le mercredi 20 février 2008 à 13h46 - 5775 lectures.
L'OM encore et toujours sur la chaîne cryptée
Gerets, professionnel jusqu'au bout des ongles

Pape Diouf : son actualité