1993 : Steven s'interroge sur la victoire de l'OM en C1

  •    
  •    
  • om facebook

Trevor Steven (53 ans) a porté les couleurs de l'OM, lors de la saison 1991-1992. L'Anglais s'est remémoré son passage à Marseille et les duels de l'époque avec les Rangers.

Steven

À l'approche du match Glasgow Rangers-OM, les souvenirs du début des années 1990 remontent à la surface. Questionné par The Herald, Trevor Steven s'est souvenu avoir été phocéen, aux côtés de Chris Waddle et Jean-Pierre Papin : "J'avais su depuis la fin de la saison qu'ils étaient intéressés et je prenais mon passeport à tous les entraînements, mais le deal ne s'est fait que dans les dernières heures du dernier jour", a-t-il indiqué. Et d'ajouter : "Ils étaient au top du football européen, à cette époque. Nous ne devions pas seulement gagner, mais l'emporter avec le style. Chaque match au Vélodrome était plein de fumée, avec la musique Jump de Van Halen hurlant dans les speakers. C'était comme un festival, à chaque fois que nous jouions là. Ca se passait bien, j'ai marqué 3 buts en 9 matchs, mais alors nous avons été éliminés par le Sparta Prague, lors du deuxième tour de la Coupe des Clubs Champions. Cela a été un désastre financier."

Tout n'a pas été rose, par la suite : "Beaucoup d'entre nous n'étaient pas payés la somme qu'ils devaient, mais nous avons tous joué et nous avons gagné le championnat malgré les problèmes de trésorerie. Après un an, je suis retourné aux Rangers, parce qu'ils ne pouvaient pas payer l'échéance suivante de mon transfert. Évidemment, nous avons tiré Marseille lors de la phase de groupes de la Ligue des Champions 1992-1993. Nous avons notamment disputé l'équivalent d'une demi-finale, dans le sud de la France, lors du match retour. Une victoire garantissait une place en finale. Nous avons très bien joué et nous aurions pu gagner, et nous pouvions en dire autant d'eux. Ce qui a rendu l'élimination plus amère, ce sont les allégations de matchs truqués dans le championnat français. Ils ont été punis pour ça et nous avons tous pensé que certaines choses se passaient dans cette campagne européenne. L'histoire de Mark Hateley, à qui on a offert de l'argent pour ne pas jouer au Stade Vélodrome, est bien documentée. Il ne fait aucun doute que la victoire de Marseille lors de la Ligue des Champions de 1993 est entachée de doutes."

Pour rappel, les Rangers avaient concédé un nul, lors de la 6e journée de la phase de poules, tandis que l'OM l'avait emporté 1-0 contre le FC Bruges, obtenant son billet pour la finale, qu'il a remporté contre le Milan AC (1-0). Les juges n'ont pas ménagé leurs efforts pour trouver des choses à mettre sur le dos de Bernard Tapie, à cette époque. Comme avec le Monaco d'Arsène Wenger et Emmanuel Petit, on peut surtout se demander si l'affaire VA-OM n'est pas tombée à point pour servir d'excuse aux perdants écossais et lombards.

par FootMarseille le jeudi 20 juillet 2017 à 11h02
Dassier : "On m'a conseillé de rencontrer Zeroual"
L'OM a rencontré les dirigeants de Tours

Dans l'actualité de l'OM

4 réactions à cet article
20/07/2017 à 12:22
Vasco93
Vasco93

pourquoi relayez vous ce genre de propos ?

20/07/2017 à 12:32
Senese
Senese

Moi j'ai un doute sur la présence d'enfants esclaves sur Mars... Vous voulez bien me consacrer une interview ?

20/07/2017 à 18:18
magillico
OM

moi je m interroge toujours sur son recrutement...transparent le garçon

20/07/2017 à 21:27
ommilano
OM

mais oui c'est ça, avant ça le football était un monde de bisounours, on a tout inventé, et depuis il ne s'est plus rien passé, le football est devenu très propre depuis 93...les joueurs de parme n'étaient pas dopés, berlusconi était un sain, comme bez et ses bordelais, comme rocher et ses verts avant, comme hechter...ils vont pas un peu nous lacher, non?.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit