Lemasson compare les débuts de RLD et McCourt

  •    
  •    
  • om facebook

Interrogé par So Foot, François Lemasson s'est amusé à comparer les débuts de Robert Louis-Dreyfus à l'OM, avec ceux de Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud. Il pense que le contexte est plus difficile, aujourd'hui, et qu'il sera difficile de faire aussi bien.

RLD

L'ancien gardien de but s'est souvenu des arguments utilisés par les dirigeants lors de sa signature : "À l'époque, on me vend un gros projet : l'OM qui veut redevenir compétitif à l'échelle européenne et gagner le championnat de France. Le recrutement parle dans ce sens : Laurent Blanc qui revient de Barcelone, Claude Makelele qui était visé par d'autres gros clubs, Patrick Colleter, et puis aussi Ravanelli et Dugarry un peu plus tard, et même Pires (arrivé un an plus tard, Ndlr)." Il pense qu'il sera difficile de faire aussi bien, aujourd'hui : "C'était une autre époque, avant la Coupe du monde, les salaires des joueurs n'avaient pas encore explosé. Aujourd'hui, est-ce que l'OM pourrait se payer un Laurent Blanc ? Je ne crois pas. On parle de qui ? Laurent Koscielny, cela va être dur de l'avoir, et Adil Rami, c'est quand même en fin de cycle. Aujourd'hui, ils n'ont pas beaucoup bougé. Germain ? Ouais. Giroud ? Oui, cela peut être intéressant avec une bonne équipe autour, surtout que ce serait moins dur en Ligue 1 qu'en Premier League, où les mecs te rentrent dedans... Mais Payet par exemple, ses meilleures années sont derrière lui, je pense", a-t-il ajouté.

Il pense aussi que l'OM "part de loin derrière Paris, Monaco ou même Lyon, alors qu'en 1997, Marseille, c'est le club principal en France". Il est tout simplement sceptique quant à la réalisation des annonces des dirigeants : "L'OM a clamé des ambitions, mais j'attends de voir. Ce mercato d'été va être très révélateur des réelles ambitions. Là, ils ne bouclent pas Mandanda pour plusieurs millions. On n'a pas annoncé un Di María ou une star. Fin août, on saura s'il y a un gros projet ou que de la gueule..."

À cela près que les coulisses n'étaient absolument pas maîtrisées, sous l'ère LD, alors que cela semble très différent aujourd'hui, et que l'OM ne tutoyait pas non plus les sommets européens. Il ne s'agirait pas d'embellir le tableau, vingt ans après. On ne devrait notamment pas assister à des divergences d'intérêts et des détournements de fonds, dans les années à venir. Comme le dit le proverbe, "c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses".


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le vendredi 23 juin 2017 à 11h51 - 4226 lectures.
Giroud finalement poussé vers la sortie par Arsenal ?
La campagne d'abonnements prolongée

Robert-Louis Dreyfus : son actualité

2 réactions à cet article
23/06/2017 à 23:07
meon
meon

Au bout de 2 ans le projet RLD s'est effondré. Une 2ème place derrière Bordeaux (71pts en 34m) et une finale de coupe UEFA perdue contre Parme. Avec L. Blanc poussé vers la sortie par Courbis, la saison suivante fut catastrophique, malgré une participation en LdC et la victoire 1-0 contre ManU.

23/06/2017 à 23:46
douxreveur13100
douxreveur13100

C'est aussi à la fin de la foire que l'on ne peut acheter que des canards boiteux...

Donc, Wait and See pour le " OM Champion Project ", mais pour la saison qui vient, il faudra avoir super bien recruté et si on y arrive, vendre nos "invendables" qui grèvent les finances olympiennes et qui auraient tort de ne pas aller jusqu'à la fin de leurs contrats respectifs, car personne n'en voudra !! En étant réaliste, finir dans les trois premiers en juin 2018, ce serait un exploit aussi grand que d'avoir fini 5e la saison passée ! Monaco et le PSG sont nettement supérieurs à l'OM et pour la 3eme place, la bataille avec Nice et l'OL sera terrible, sans compter qu'il peut y avoir " un club surprise " qui peut faire une saison du feu de dieu avant de retomber dans le ventre mou !

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit