Eyraud fait la lumière sur ses trois axes de travail

  •    
  •    
  • om facebook

Lors d'un entretien accordé au Temps, Jacques-Henri Eyraud est longuement revenu sur le travail réalisé, depuis son arrivée à l'OM. Il résume sa stratégie en trois axes, qu'il a longuement développés.

Eyraud

"La première priorité a été de faire évoluer l'équipe managériale, chargée de la gestion au quotidien, et d'abord celle responsable de la gestion sportive. Dans la première semaine de mon arrivée, nous avons changé le coach, et puis très rapidement derrière le directeur sportif, pour mettre en place les fondations du projet sportif. Cette priorité donnée au sportif s'est concrétisée également en janvier lors du mercato d'hiver, pour lequel nous avons mobilisé 40 millions d'euros d'engagement", a-t-il expliqué. Le travail a aussi été réalisé en coulisses : "Sur l'aspect organisationnel, j'ai renouvelé les deux tiers de l'exécutif, en amenant des profils différents, parfois étrangers. Nous avons recruté deux personnes qui avaient des compétences éminentes au FC Barcelone, dont une au niveau marketing. Nous avons également engagé un spécialiste de la billetterie venu de l'industrie du divertissement. Définir une stratégie très claire a été notre seconde priorité. Cette stratégie repose sur quatre piliers. D'abord la performance sportive, bâtir une équipe au fil des saisons qui soit capable de jouer les premiers rôles en Ligue 1 et participer à la Ligue des Champions. Ensuite, travailler notre base de fans en France, en Europe et dans le monde. Comment leur proposer la meilleure expérience de Ligue 1 possible, à la fois le jour du match dans le stade et autour du stade, mais aussi le reste de la semaine ? Comment impliquer nos fans, les informer ? Comment les associer à la gouvernance du club ? Dans le cadre des "100 jours", j'ai passé une quinzaine d'heures à discuter avec les associations de supporters. Ils ne doivent pas se substituer à la direction du club, mais ils ont des idées, ils sont créatifs et ils donnent tellement à ce club qu'il faut être capable non seulement de les reconnaître mais aussi de les écouter", a-t-il ajouté.

Enfin, JHE compte bien impliquer davantage le club dans des actions favorables aux Phocéens : "Troisième axe de cette stratégie: la place de l'OM dans la cité. Nous voulons absolument devenir une entreprise éminemment citoyenne. Nous avons un rôle à jouer dans le tissu associatif, en terme de cohésion sociale. Nous devons, en tant que club de foot, redonner autant qu'on nous donne. Le club doit être beaucoup plus actif au sein de sa communauté, dans ses actions caritatives comme dans ses actions citoyennes, pour devenir vraiment un club exemplaire."

par FootMarseille le vendredi 21 avril 2017 à 19h14
Dia se remémore ses discussions avec l'OM
Eyraud : "Nous prévoyons deux saisons et demie de déficit"

Jacques-Henri Eyraud : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit