Morel revient sur son passage à l'OM

  •    
  •    
  • om facebook

Dans les colonnes de L'Équipe, Jérémy Morel a répondu aux critiques dont il est très souvent l'objet, du côté de Lyon. Le défenseur est notamment revenu sur son passage à l'OM.

Morel

"Je ne pensais pas être capable de recevoir autant de coups et de rebondir toujours derrière. Je comprends mieux aujourd'hui pourquoi certains joueurs, notamment à Marseille, ne sont pas passés. Quand le public s'acharne sur un joueur, sa vie devient très compliquée", a-t-il estimé. Il se souvient avoir été interpellé sur une plage phocéenne : "j'étais tranquillement en train de me balader avec ma femme et une de ses amies à Cassis. Et là, un groupe de mecs m'interpelle : “Morel, Morel !” Un des types me dit que je fais chier parce que l'OM a perdu et que du coup, il a perdu de l'argent à Cote et Match. Je n'ai pas répondu, qu'est-ce que vous vouliez que je lui dise ? C'était une situation nouvelle pour moi. C'est le revers de la médaille : on gagne bien notre vie, mais on a des obligations, on peut nous alpaguer dans la rue. Et on se doit d'être irréprochable. Sachant que, pour certains, je ne le suis pas sur le terrain, je n'imagine même pas comment ça se passerait pour moi si je ne l'étais pas en dehors !"

Il relativise toutefois les critiques : "J'ai appris à prendre encore plus de recul sur ce milieu. On a eu notre premier enfant à Marseille, ma troisième saison là-bas, et la naissance a été difficile parce que notre fils est né très grand prématuré, quatre mois avant le terme. Ç'a été très compliqué. Le foot, c'est très bien, mais il y a des choses beaucoup plus importantes aussi. Ça nous a rapprochés de la vie. Et je suis resté terre à terre. (...) “Si j'allais voir votre patron tous les jours pour lui demander s'il était content de vous, comment le prendriez-vous ?” Souvent, on me répond qu'on n'a pas la même paie. Effectivement, mais est-ce une raison suffisante ?"

Réputé pour être hors système, Jérémy Morel semble en réalité être l'un de ces joueurs qui voudraient avoir les bons côtés du football, sans en avoir les mauvais. Gagner des millions oui, mais sans la pression et sans que l'on nous reconnaisse dans la rue. On peut surtout penser qu'il avait bien mal choisie son équipe, au moment de rejoindre le club olympien.

par FootMarseille le samedi 04 février 2017 à 08h49
Des détails sur l'offre de G. Lopez pour l'OM
Sertic : "Beaucoup de déception, beaucoup de regrets"

Jérémy Morel : son actualité

5 réactions à cet article
04/02/2017 à 09:47
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Si avec nous, il n'était que moyen, il s'est bien amélioré depuis qu'il nous a quittés...

04/02/2017 à 10:53
monsieur patate
monsieur patate

Elle est ridicule cette conclusion. Morel c'est peut-être un footballeur moyen mais c'est un mec bien. Je le trouve lucide sur sa "condition".

04/02/2017 à 16:35
oh misère
oh misère

oui ungars absolument normal , comme il en existe
partout , la seule difference c'est qu'il palpe 200.000 balle par mois ( a titre info c'est grosso merdo ce que pourront mettre un jeune couple pour acheter un appartement )le foot est un milieu totalement deconnecté des realités du monde , comme nos politique , ils ont interet a se reconnecter a ce monde car la " populace " ne sera pas toujours daccord

04/02/2017 à 20:18
amateurdefoot
OM

Complètement d'accord avec monsieur patate, je ne comprend pas cette conclusion. Si plus de joueurs ressemblai et faisait preuve d'autant de professionalisme que Morel, le foot s'en porterai mieux.

05/02/2017 à 02:30
OMstarbest
OMstarbest

Il avait une berlingo quand il jouait à l'Olympique (le vrai, pas le préfabriqué) malgré un salaire de 100 000 euros par mois, preuve qu'il n'avait pas la grosse tête contrairement à beaucoup de petits merdeux

Et sa dernière saison, quand il évoluait dans l'axe de la défense sous Bielsa, a été réussie en plus!

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit