Dossier Passi : le club est "très serein"

  •    
  •    
  • om facebook

Jeudi, Carlo Alberto Brusa s'est fendu d'un esclandre sur les ondes de RMC. Il a notamment dénoncé l'attitude des dirigeants de l'OM à l'égard de Franck Passi et demande des dommages et intérêts, en plus des salaires que le club doit. Il est regrettable que cela se termine comme cela.

Franck Passi

D'après La Provence, le club olympien "se montre très serein et estime avoir fait les choses dans les règles". Il a aussi précisé avoir déclaré le contrat de Rudi Garcia "comme il se doit". Il dispose de deux mois pour l'homologuer et "rien n'empêche le technicien d'entraîner et d'être sur le banc", annonce le quotidien. L'avocat semble en avoir beaucoup fait, beaucoup dit, pour pas grand-chose. Le 31 octobre, les dirigeants olympiens ont proposé une réunion à Franck Passi, afin d'évoquer sa situation. Il ne s'y est pas rendu. On sait depuis toujours que le poste d'entraîneur est très exposé et rémunéré en conséquence (le salaire minimum est de 17 000 euros par mois en Ligue 1, Ndlr). Passi percevait 60 000 euros par mois à Marseille, selon les informations de L'Équipe. Il n'est en tout cas pas évident que cette sortie médiatique soit très favorable à la popularité de son client.

Pour rappel, Maître Brusa a notamment conseillé Didier Deschamps, lors de son départ du club olympien. Son cas était très différent. Il était parvenu à obtenir des indemnités d'un montant de 992 178 euros, alors qu'il semblait lui-même vouloir quitter le club pour rejoindre le poste de sélectionneur (il avait eu un entretien avec Noël Le Graët à ce sujet bien avant le terme de la saison, Ndlr). La conclusion de son dossier a fait tiquer la justice, puisque Guillaume Cotelle, en charge de l'enquête sur les agents du club olympien, a signé une "ordonnance de commission d'experts" afin d'en savoir plus sur les revenus de DD.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le vendredi 11 novembre 2016 à 08h31 - 3383 lectures.
Pelé : "C'est paradoxal, difficilement explicable"
LFP : l'heure du choix a sonné

Franck Passi : son actualité

1 réaction à cet article
11/11/2016 à 19:13
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Ridicule qu'avec des revenus pareils pour un retour moyen dans sa gestion de l'équipe, il en soit encore à adopter une telle posture comme s'il ne s'y attendait depuis l'annonce du départ de MLD...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit