McCourt évoque les difficultés qu'il a connues aux Dodgers

Lors de son entretien accordé au Monde, Frank McCourt est revenu sur les déboires qu'il a connus au Dodgers, au moment de son divorce.

McCourt

"Aux États-Unis, et plus particulièrement dans une ville comme Los Angeles, lorsqu'on devient une figure reconnue dans le milieu du sport, et que l'on est soudain engagé dans un divorce public, cela devient le filon pour les médias, les pages people et pour les tabloïds ; et cela ne donne jamais un bon résultat. Mon cas avait deux choses uniques - et ça fait partie des plus grandes leçons que j'ai apprises. Premièrement : l'actionnariat familial est une bonne chose dans le sport, mais pas la gestion familiale. Il faut des gestionnaires professionnels", a-t-il confié. La seconde leçon - et je n'en ai parlé à personne - c'est que durant mon divorce, j'ai pris une décision : c'est de ne pas parler aux médias. Mes fils m'ont demandé de ne pas parler de mes relations avec leur mère par médias interposés. Je savais qu'il y aurait un prix à payer. Mais je ne me rendais pas compte des proportions que cela prendrait."

La page est tournée et il espère maintenant faire mieux à la tête de l'OM : "Je souhaite vivement gagner le respect des supporters de l'OM, et je le ferai chaque jour avec autant d'effort que possible, je travaillerai dur, 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Les supporters veulent gagner. Et moi aussi. Ce qui est bien dans le sport, c'est que l'on peut convaincre sur le terrain. Tout le monde connaît le gagnant et le perdant", a-t-il ajouté.


Par FootMarseille le samedi 17 septembre 2016 à 10h32 - 5238 lectures.
Doria confie son soulagement
Lucho a signé à l'Atletico Paranaense (Officiel)

Frank McCourt : son actualité

2 réactions à cet article
17/09/2016 à 10:56
Vasco93
Vasco93

ce mec me plait de en plus

17/09/2016 à 11:48
Patatinho
Patatinho

Oui il a sans doute compris qu'une grosse part du succès se construit en mettant les bonnes personnes aux bons postes. Malheureusement pour nous, ça n'a jamais été le cas en 20 ans d'ère Dreyfus... On s'est quand même tapé 10 ans d'Anigo en directeur sportif qui nous expliquait après 6 ans de fonction qu'il apprenait les ficelles du métier !! Sans déconner... ^^

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit