Casse-tête autour d'une composition

  •    
  •    
  • om facebook

Au lendemain de la défaite contre Besiktas, construire l'équipe qui affrontera Lille ne sera pas chose aisée pour le tacticien belge. Entre les joueurs qui ne sont pas au niveau et ceux blessés, Eric Gerets aura des choix difficiles à faire.
En dehors d'un noyau de joueurs qui donne pleine satisfaction et enchaîne les performances avec régularité (Rodriguez, Givet, Cana, Valbuena, Bonnart), le reste de l'effectif est bien trop inconstant ce que concède l'entraîneur : "Ce serait mieux d'avoir dix joueurs qui se situent 30% au-dessus des autres. Alors, je pourrais faire mon équipe en buvant une tasse de café tranquillement. Mais, comme ce n'est pas le cas, je dois réfléchir."
L'interrogation pose sur le poste de latéral gauche, Taiwo étant mercredi soir l'auteur d'une frappe extraordinaire pour l'égalisation marseillaise mais aussi d'une faute de placement entraînant le but de la victoire turque. Alors Zubar ou Faty à droite et Bonnart à gauche ? : "Ils [NDLR : Zubar et Faty] peuvent aider mais ils n'ont pas été à l'école pour occuper une telle position. Alors, on peut avoir des surprises avec des performances comme celle de “Zubi” à Besiktas."
Dans l'entre-jeu, deux possibilités s'offriront pour épauler Cana. M'Bami, auteur de très belles prestations dernièrement, et Cheyrou qui amène une touche technique supplémentaire sont deux candidats crédibles au poste de deuxième milieu défensif.
Le secteur offensif devrait subir un vrai lifting. Si Niang et Valbuena sont assurés de débuter la rencontre, Cissé et Zenden auteurs de très faibles prestations en Ligue des Champions cette semaine devraient céder leurs places à Ayew et Ziani enfin remis de sa blessure au genou. Ce dernier, principal visé dans la diatribe lancée par le président et l'entraîneur phocéen avant le déplacement à Porto pour son manque d'implication sur et en dehors des terrains, devrait avoir une chance de modifier durablement son statut de remplaçant dans la froideur de l'extrême Nord hexagonal. A moins que le facétieux Belge pourrait nous surprenne en donnant sa chance à des jeunes qui n'ont pas encore eu beaucoup de temps de jeu cette saison en lançant Gragnic et Arrache sur le pré.
Quel que soit les joueurs alignés ce soir, l'entraineur marseillais est confiant et le déplacement dans le vétuste stade Lillois ne l'effraye pas : "je n'ai pas peur. Ça va mieux et nous irons en progressant jusqu'au bout de la saison." Ce serait souhaitable vu le niveau de jeu minable affiché en début de saison...

Par k@iser le samedi 01 décembre 2007 à 11h40 - 6412 lectures.
Zenden et Cana sous pression
Lille - OM : une mise en bouche pour le futur ?

Dans l'actualité de l'OM