Vente OM : le duo Lopez-Ingla est déçu

  •    
  •    
  • om facebook

Gérard Lopez, l'homme d'affaires luxembourgeois qui voulait racheter l'Olympique de Marseille en compagnie de Marc Ingla l'ancien dirigeant du FC Barcelone, ont tous les deux fait part de leur déception après la vente de l'OM à Franck McCourt.

Gérard Lopez

Le premier estimait pourtant avoir fait une proposition solide à Margarita Louis-Dreyfus pour le rachat du club phocéen : " Mon projet avait vraiment de la gueule. Nous avions des contacts avec un directeur sportif d'envergure et avec des grands clubs européens pour des futurs transferts. J'ai accepté le prix vendeur (un peu moins de 50 millions d'euros), il n'y avait plus aucune garantie de passif à la fin, je voulais investir de façon pérenne " explique Gérard Lopez dans les colonnes de L'Equipe.

Du côté de Marc Ingla on regrette aussi cette défaite : " Nous avions une offre sérieuse et un accord sur le prix. Nous prenions la responsabilité des dettes. Mais l'investisseur américain puissant et riche a probablement surenchéri à la fin " a-t-il déclaré de son côté.

Et d'ajouter : " La seule pomme de discorde était à propos de la période entre le protocole d'accord et la vente définitive qui pouvait durer trois mois. Nous voulions surveiller les dépenses pendant ce laps de temps, les flux de cash, les dépenses extraordinaires. Mais le vendeur ne voulait pas. Marseille a un potentiel franchement incroyable mais n'est pas aussi bien géré. Cela me rappelle le Barça de 2003. Nous étions prudents et professionnels. L'autre candidat a sans doute dit oui à tout " conclu l'Espagnol.

par FootMarseille le mardi 30 août 2016 à 09h15
Vente OM : un budget de 200-250 millions d'euros ?
La page Wikipedia du nouveau propriétaire vandalisée

Marc Ingla : son actualité

3 réactions à cet article
30/08/2016 à 10:10
Tana
Tana

Vu que leur projet a été refusé, ils sont un peu obligé de communiquer sur le fait qu'ils avaient un projet sérieux.

30/08/2016 à 11:06
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

A trop vouloir en faire, la récolte est rarement à la hauteur de nos espérances...
Mais bon, nous n'allons pas regretter cette entrée d'investisseurs mettant davantage les aspects financiers que sportifs. Bielsa n'étant que le miroir aux alouettes.
Aucun indice nous permet d'affirmer qu'il était d'accord...

30/08/2016 à 11:10
meon
meon

D'autant plus que selon un/des journalistes, une source interne proche du dossier, bien évidemment toujours anonyme (mais qui est en réalité souvent le journaliste lui-même), avait complètement discrédité leur projet.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit