Anigo met de l'huile sur le feu


Dans une riche interview accordée à La Provence, José Anigo sort de son mutisme pour évoquer les difficultés multiples que connaît l'Olympique de Marseille actuellement. Dans le conflit qui oppose désormais publiquement Pape Diouf et Thierry de la Brosse, Anigo tient tout d'abord à mettre les choses au clair : " Le directeur général outrepasse ses fonctions. Dans tous les clubs, il y a une hiérarchie. Il pourra dire qu'il est membre du directoire et l'égal de Pape Diouf, je ne le conteste pas. Mais Robert Louis-Dreyfus a nommé Pape Diouf à la présidence et non Thierry de la Brosse. Il commet une grande erreur en pensant le contraire. "

Prenant clairement position pour Pape Diouf et même s'il s'en défend, le directeur sportif marseillais semble mettre de l'huile sur le feu : " Il [NDLR : Thierry de la Brosse] a également tenu des propos sur les ondes ou dans des journaux destinés à réduire Pape au rôle du "petit noir inculte". Quand on connaît la culture générale de Pape, c'est nul, à la limite du diffamatoire. [...] Je soutiens mon président, parce que je connais le directeur général. Il dit venir trois fois par semaine, être passionné de la ville et du club. J'ai deux réponses à formuler : - il est passionné de la ville, mais il habite à Paris; - il est passionné de l'OM, mais ne se rend jamais aux matches "

Toujours dans un esprit d'apaisement, Anigo poursuit en prenant même les supporters à témoin : " Thierry de la Brosse doit cesser d'attaquer le président avec des mots aussi cruels. Ce n'est plus le président qui est attaqué, mais l'homme. Là, ça me dérange. Quand on est capable de dire sur une radio : " Quand vous voyez le physique de Pape..." Mais où va-t-on? C'est honteux. On est le seul club en France où quelqu'un se permet de parler de la sorte de son président. Quand on le prend pour cible, on attaque la ville, les supporters. " Et il conclut sur le sujet par un consensuel : " On devrait concentrer nos efforts pour ramener l'équipe et le club à un meilleur niveau. Arrêtons cette guerre de clochers. On a besoin de sagesse et de tranquillité à l'intérieur du club. Je souhaite qu'un arbitrage intervienne rapidement, car on ne peut plus continuer ainsi. [...] Si Pape est amené à bouger car tout lui est insupportable, je suivrais le même chemin. Je suis quelqu'un de droit et d'entier. "

Une sortie médiatique dans cette forme, qui semble avoir pour but de prendre à témoin les observateurs extérieurs, est-elle le meilleur moyen pour arrêter "cette guerre de clocher" ? Aux supporters de se faire leur propre opinion....


Par bobich le lundi 29 octobre 2007 à 08h57 - 11746 lectures.
Bulletin de santé des Olympiens
Anigo évoque la situation sportive et le mercato

José Anigo : son actualité