OM-Lyon : un fan lyonnais violenté après le match

  •    
  •    
  • om facebook

Après le match OM-Lyon, un supporter lyonnais s'est fait passer à tabac, aux alentours du Stade Vélodrome. Arrêté cinq jours pour une ITT, il a livré une interview au Progrès et porté plainte.

FootMarseille a besoin de vous ! On vous explique pourquoi ici.




Apparemment venu par ses propres moyens, il a expliqué s'être fait encercler par une quinzaine de supporters marseillais, qui le suspectaient d'être lyonnais. Ils l'ont fouillé et ont trouvé son écharpe de l'OL : "J'ai pris plusieurs coups en plein visage. J'ai vraiment cru qu'ils allaient me tuer", a-t-il précisé. Laissé inconscient, il a été trouvé par un maître-chien qui a alerté les secours et a été hospitalisé à la Timone. Compte tenu des précédents entre fans des deux camps, on peut penser qu'il n'est pas très prudent de se promener incognito, aux abords du stade adverse. Maintenant, on ne peut que condamner ce type de comportements qui ne répond à aucune forme d'intelligence et que le club va finir par payer très cher.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le mercredi 23 septembre 2015 à 15h22 - 3029 lectures.
Grenade : Doria a coûté cher à son équipe
Darder : "Il y a des limites à ne pas dépasser"

Stade Vélodrome : son actualité

3 réactions à cet article
23/09/2015 à 16:57
cyrilchapuis
cyrilchapuis

Si c'est une agression avérée, ca ne va pas me convaincre de retourner au stade... les mecs te fouillent pour savoir qui tu supportes... c'est à pleurer sérieux

23/09/2015 à 17:07
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Il s'agit d'un petit nombre par rapport aux plus de 60 000 présents mais ils craignent quand même ces mecs...

23/09/2015 à 18:15
ESTEBAN 06
ESTEBAN 06

Et le jour ou il y aura un meurtre aux abords du stade entre un S.D.F polonais et un mendiant slovaque c'est aussi le club qui devra payer ? parce que si ça tourne comme ça, ça risque de faire comme à Rio pour le carnaval, les gens vont régler leur compte sans risque.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit