Paranos ? La vérité sur les penaltys oubliés !

Ces derniers jours circulent des chiffres farfelus, sur la toile, concernant le nombre de penaltys dont aurait pu bénéficier l'OM depuis le début de la saison. Certains sites censés répertorier les erreurs arbitrales estiment notamment que le club phocéen aurait en fait été avantagé par les arbitres. Qu'en est-il réellement ?

Varela

Dans le souci d'éclairer sur le véritable impact qu'ont eu les arbitres sur la saison marseillaise, nous avons dressé la liste des penaltys oubliés, à l'avantage et au désavantage de l'équipe de Marcelo Bielsa. Pour rappel, cette dernière est notamment celle qui réalise le plus de centres. Les actions dans la surface de réparation adverse sont très nombreuses. Certains en trouveront-ils que nous avons oubliés ? Nous avons en tout cas fait de notre mieux afin de mettre en évidence l'injustice de cette saison.

Les penaltys oubliés pour les adversaires (décisions favorables à l'OM) :
Nice, 17e minute (faute de Nkoulou, 4e journée) ;
TFC, 72e minute (faute de Nkoulou, 10e journée) ;
Evian, TG 1e minute (faute sur Wass, 23e journée);
Rennes, 42e minute (main d'Imbula, 24e journée);
Caen, 33e minute (faute de Morel, ); 27e journée) ;
Lens, 30e minute (main de Fanni, 30e journée).

Les penaltys oubliés pour l'OM (décisions défavorables) :
Bastia, 25e minute (main de Gillet, 1e journée) ;
Montpellier, 23e minute (faute sur Ayew, 2e journée) ;
ASSE, 77e minute (faute de Pogba, 8e journée) ;
OL, 77e minute (faute d'Umtiti sur Thauvin, 11e journée) ;
Lens, 4e minute (faute de Kantari, 12e journée) ;
Lille, 20e minute (faute sur Ayew, 19e journée) ;
Montpellier, 69e minute (faute de Congré, 20e journée) ;
Guingamp, 56e minute (main dans la surface, 21e journée) ;
Reims, 42e minute (faute sur Dja Djédjé, 25e journée) ;
ASSE, 83e minute (faute sur Payet, 26e journée) ;
OL, 35e minute (faute sur Thauvin, 29e journée) ;
PSG, 54e minute (main de Marquinhos, 31e journée) ;
Bordeaux, 45e (faute sur Alessandrini, 32e journée) ;
Bordeaux, 53e minute (main de Yamberé, 32e journée).

Nous avons décidé d'intégrer les mains de Marquinhos, lors du match retour contre le PSG, ou de Cédric Yamberé, face à Bordeaux, même si certains observateurs pensent qu'elles étaient autorisées. de notre point de vue, elles sont du même acabit que celles de Giannelli Imbula contre Rennes ou de Rod Fanni contre Lens. Les éducateurs ne nous apprenaient pas à défendre avec les mains dans le dos pour l'aérodynamisme, quand nous étions poussins ou minimes. Enfin, nous ne parlons évidemment pas du but refusé face à Lyon, alors qu'il n'y avait absolument pas faute, comme l'ont révélé les images diffusées par OM.net. Ni également des fautes non sifflées en dehors de la surface, comme face à l'ASSE sur l'égalisation des Verts, et des expulsions imméritées, comme celles de Giannelli Imbula contre le PSG ou de Jérémy Morel face à Lyon.

Difficile de chiffrer la conséquence des erreurs commises par les hommes en noir sur la saison phocéenne. Vincent Labrune a de son côté évalué à 45 millions d'euros ce que représente une qualification pour la Ligue des Champions. La situation olympienne étant désormais très délicate, on peut penser que toutes ces décisions défavorables auront un impact désastreux sur l'avenir à moyen terme du club phocéen.


Par FootMarseille le mercredi 15 avril 2015 à 09h38 - 6540 lectures.
Le Barça n'avait pas pensé à Bielsa
Mercato : Ayew a rencontré les dirigeants de l'AS Rome

Clément Turpin : son actualité

4 réactions à cet article
15/04/2015 à 12:03
afonso alves
afonso alves

Si à la fin ça s'équilibre, l'OM devrait avoir un paquet de pénalty d'ici la fin de la saison. 7 pour rattraper le PSG et Lyon au nombre des pénalty accordés.

15/04/2015 à 12:10
Tana
Tana

Ca fait vraiment mal de lire cette liste.

15/04/2015 à 15:31
SalomonOMbé
OM

Pour le prochain match, j'ai fais l'acquisition d'une boite de poppers. Même si on commence à avoir l'habitude, ça fait toujours mal !

15/04/2015 à 16:39
Pytheas83bm
Pytheas83bm

c'est dommage qu'il soit difficile de trouver des images de ces oublis.
autant pour des penalties sifflés il est aisé de trouver l'action fautive. autant quand l'arbitre ne daigne pas sanctionner la faute, cette dernière tombe rapidement aux oubliettes.
à moins de trouver un site qui rediffuse intégralement un match et de n'en garder que les extraits qui nous intéressent.
ça aurait permis de mettre en paralèle les fautes sifflées pour certaines équipes et celles qui ne le sont pas pour d'autres. parfois avec le même arbitre en plus.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit