Bosquier : "Un problème de mental des joueurs"

  •    
  •    
  • om facebook

À l'occasion d'un long entretien accordé à La Provence, Bernard Bosquier a livré son analyse des difficultés phocéennes de ce début d'année. Il considère néanmoins que cela est plus dû aux joueurs qu'à une mauvaise gestion de Marcelo Bielsa.

Marcelo Bielsa

"Au départ, j'étais enthousiasmé pendant les quatre-cinq premiers mois de la saison. Là, depuis la reprise, il y a une baisse de régime qui me surprend", explique-t-il. Les Phocéens ne font pas preuve de la même générosité : "On ne retrouve plus certaines choses, comme cet engouement, cette façon de harceler l'adversaire à la perte du ballon... Ils étaient invincibles pendant quatre mois, je me disais qu'ils se promèneraient s'ils continuaient ainsi. Tous les attaquants faisaient le pressing pour empêcher les relances, les défenseurs montaient... C'était exceptionnel, on aurait dit que toute l'équipe avait été changée ! Là, on la voit régresser..."

Il considère que le problème vient des joueurs, et non du technicien argentin : "Certains évoquent le coaching de Bielsa mais, pour moi, c'est surtout un problème de mental des joueurs. (...) Aux joueurs de se défoncer les uns pour les autres ! Quand il y a eu l'intermède entre Payet et Thauvin, on a bien vu que ce n'était pas le cas. Alors, certes, cela arrive dans une équipe que des joueurs s'accrochent entre eux. Dans toutes les équipes, même. Mais certainement pas à ce niveau, et là je parle des mots. Cela, je ne le supporte pas ! (...) Si j'avais été dirigeant du club, j'aurais mis une amende au joueur. Ce n'est pas si anecdotique que l'on veut le faire croire, c'est symptomatique de l'état d'esprit dans le groupe. (...) Cela met une sale ambiance, cela crée des clans, ce n'est vraiment pas bon pour une équipe. Qui plus est quand les résultats ne sont pas satisfaisants."

Il évoque également le manque d'efficacité des attaquants : "Pour moi, je le dis et le redis, Gignac n'est pas un attaquant de pointe. Il a besoin de quelqu'un à côté de lui, d'un point de fixation au niveau offensif comme Michy (Batshuayi, Ndlr), qui joue davantage en pointe." Il répond enfin à certains observateurs, qui pensent les joueurs cramés : "Je n'y crois pas ! Il faut arrêter de chercher des excuses. Quand tu es joueur de foot, tu passes au-dessus. Surtout quand tu as vingt ans ! Qu'on ne me fasse pas rigoler avec les claquages, les crampes et tout le reste. (...) Il faut montrer au public qui paie que tu cavales et que tu donnes le maximum ! Courir est à la portée de tout le monde. Il ne faut pas se planquer, comme avec les journalistes !"

Par FootMarseille le mardi 17 février 2015 à 08h52 - 2632 lectures.
Le départ de Fanni déjà acté ?
L'OM victime du PSG et de la Premier League ?

Dans l'actualité de l'OM

4 réactions à cet article
17/02/2015 à 08:58
cisco
OM

Excellente analyse

17/02/2015 à 15:40
Vasco93
Vasco93

Merci Monsieur Bosquier cela m'a fait du bien de vous écouter et cela nous change des discours lénifiants que nous débitent journalistes, specialistes et même supporters

17/02/2015 à 17:48
Corentin34om
Corentin34om

Les joueurs n'ont plus la même envie de presser,de s'arracher tout le long du match depuis le début d'année et cela se ressent sur nos résultats.
Le jeu collectif est également faible car certains joueurs préfère jouer individuel,mais ils n'ont pas comprit que notre force c'est le collectif,sans ça on ne sera pas dans les 3 premiers.

18/02/2015 à 11:52
Mars93
Mars93

C'est plutôt le manque d'altruisme qui est à souligner dont l'exemple le plus frappant est le 3 contre 1 foiré par Gignac à Rennes. C'est ce qui nous tue plus qu'autre chose. Car au rayon des croqueurs, Thauvin et Gignac sont pas mal.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit