Beye parle de son avenir

  •    
  •    
  • om facebook

Alors que l'Olympique de Marseille s'est considérablement renforcé dans la majorité des compartiments de jeu, le couloir droit du capitaine Habib Beye devrait rester sans grande concurrence.

Mais l'international sénégalais entend-il continuer l'aventure phocéenne ? À cette question, il répond au journal La Provence : " Je suis sous contrat pour une année avec l'OM. Je n'ai pas envie de partir, à moins que l'on me demande d'aller voir ailleurs. On discutera en temps voulu avec les dirigeants, mais ce n'est pas pour l'heure d'actualité ". Si le latéral droit marseillais semble partant pour la nouvelle saison, il ne semble pas pressé de prolonger son contrat et pourrait donc se retrouver libre en fin d'exercice après 5 ans de bons et loyaux services.

À quelques semaines de la reprise du championnat, l'ancien Strasbourgeois apparaît satisfait du recrutement opéré. " La qualité du collectif a été améliorée, mais cela doit se concrétiser sur le terrain. Les joueurs recrutés ont étalé leurs qualités dans leurs précédents clubs. Il leur appartient de les démontrer ici. Sur le papier, nous avons une belle équipe, mais à cette heure ce n'est que du papier... (...) Les arrivées boosteront tout le monde. Zenden est un joueur de renommée internationale. La signature de Cissé est une grande nouvelle. Le gros coup ce n'est pas untel ou untel. À mon goût, c'est le côté judicieux du recrutement ".

Coté ambition, Habib Beye s'est montré au diapason de la direction olympienne en refusant d'envisager le titre. " Nous avons terminé deuxième du championnat et finalistes de la Coupe de France. La logique d'un groupe est de progresser d'une année sur l'autre. Mais avant de penser au titre, il convient d'être compétitif. " C'est aussi avec un discours empreint de réalisme que le capitaine marseillais évoque la Ligue des Champions. " Il serait prétentieux de dire que nous gagnerons la Ligue des champions. Pour autant, nous ne comptons pas être de simples figurants. Julien Rodriguez l'a rappelé récemment : personne n'attendait Monaco en finale en 2004. () Sortir des poules s'annonce comme le défi le plus compliqué. Après, avec les matches aller-retour, la magie du stade Vélodrome, l'influence de ses supporters, l'OM a les moyens d'être compétitif. On s'en donnera les moyens. "

Par rotur74 le mercredi 11 juillet 2007 à 08h08 - 9246 lectures.
Niang tempère avec sa fédération
Samir Nasri : le porteur d'espoir

Habib Beye : son actualité