Payet : "Bielsa décortique le moindre détail"

  •    
  •    
  • om facebook

À l'occasion d'un entretien accordé à L'Équipe, Dimitri Payet a dressé des louanges à Marcelo Bielsa. Le milieu de terrain considère que l'Argentin est le premier responsable des bons résultats de l'OM.

Marcelo Bielsa

"Il a dit qu'il n'avait pas eu les recrues qu'il attendait, mais la recrue, c'était lui", considère-t-il. Selon lui, le Rosarino transmet sa rage de vaincre : "Il nous apporte cette grinta qu'il a en lui. Il arrive à nous la transmettre. Cela se traduit par ce pressing que l'on fait sans cesse pendant le match. Après, il y a tout le travail effectué. Courir partout, tout le monde peut le faire, mais courir en même temps... Dans un pressing comme le nôtre, s'il y en a un qui se loupe, cela se voit tout de suite. On le travaille au moins une fois par semaine, en s'adaptant au système de l'équipe que l'on va jouer." Selon lui, si El Loco est fou, "c'est dans le travail" : "Il n'arrête jamais, il décortique le moindre détail, il revoit nos matchs, explique-t-il. Ses méthodes sont différentes, on voit bien que ce ne sont pas des méthodes françaises. L'exigence à un tel point, je n'ai jamais vécu cela. Même après Reims (5-0) ou Nice (4-0), il arrive à trouver des choses qui nous mettent en alerte, bien conscient que le moindre relâchement serait sanctionné." Il se rappelle notamment avoir été remplacé pour cette raison à Guingamp : "le coach m'a sorti au bout d'une heure alors que je me sentais bien. Il m'en a parlé après. Il y a eu deux courses défensives que je n'ai pas faites... Dès que quelqu'un ne fait pas les efforts ou a un coup de moins bien, il sort."

Il ne faut pas non plus oublier le grand rôle tenu par Vincent Labrune, lequel a eu le courage de faire confiance à un étranger pour tenir la maison olympienne. On ne doute pas que peu de ses confrères de Ligue 1 auraient osé le même pari dans le contexte sulfureux marseillais. Par ailleurs, si les résultats sont bons, on espère que les joueurs gardent en tête que le plus dur reste à venir, puis qu'il reste 28 matchs à disputer cette saison.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par FootMarseille le vendredi 24 octobre 2014 à 10h48 - 2781 lectures.
L'OL "n'a rien à envier" à l'OM, selon Umtiti
Romao : "Tout le monde a adhéré au projet du coach"

Dimitri Payet : son actualité

2 réactions à cet article
24/10/2014 à 12:18
Vlad78
OM

Le courage de Labrune...

En même temps, vu les résultats de sa gestion précédente de l'an dernier, il n'avait plus d'autre choix que celui d'un Bielsa ou d'un équivalent. (ou alors il y avait la révolution)

Sa grande décision c'est de s'être fait tout petit quand il s'est fait allumer par Bielsa en début de saison et d'avoir accepté de lui donner les clefs du camion, condition essentielle à la réussite sportive du club sous sa présidence. amha

vlad

24/10/2014 à 20:03
svidrigailov
svidrigailov

Je le vois souvent ici, alors je prends le temps de le corriger :
On tresse des couronnes
On chante des louanges
On dresse un bilan
Voilà !

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit