Pape Diouf : je ne suis pas un homme qui lâche

  •    
  •    
  • om facebook

Passée la désillusion de la finale perdue, Pape Diouf a rappelé dans La Provence que la saison n'était pas terminée et qu'il y avait encore une qualification pour la Ligue des Champions à assurer.

"L'objectif initial était une qualification en Ligue des Champions. C'est maintenant devenu un impératif, une obligation pour le club. Pour les supporters, l'actionnaire et tous ceux qui nous suivent, on ne peut pas se permettre de le louper. Le coup encaissé en finale est trop rude pour en prendre un autre. Il doit y avoir une prise de conscience absolue de cette mission sur les deux derniers matches. Il en va du crédit et du statut du club. On ne peut pas continuer à végéter à Marseille."

"Je compte sur l'orgueil des joueurs. Qu'ils sachent se mettre minables pour redémarrer. L'équipe qui s'est désagrégée en finale est la même qui a nourri nos espoirs et nos ambitions ces derniers temps. Elle peut avoir un sursaut salutaire. Je ne suis pas un homme qui lâche. On va relever la tête, se révolter, reprendre la main, car on doit une sacrée revanche à tout le monde et les joueurs à eux-mêmes."

Derrière les mots, il faudra désormais des actes. À défaut d'un titre qui fuit l'OM depuis 14 ans déjà, une qualification pour la prestigieuse et lucrative Ligue des Champions aurait au moins le mérite d'entretenir l'espoir pour l'avenir du club.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par rotur74 le lundi 14 mai 2007 à 15h37 - 7936 lectures.
Le coup de gueule de RLD
Ronald Zubar : tout le monde a dit non

Pape Diouf : son actualité