Diouf et Caïazzo vers un affrontement avec la LFP ?

  •    
  •    
  • om facebook

La LFP, affiliée depuis des années à la nomenklatura aulasienne, fait en général peu de cas de l'avis des trois plus prestigieux clubs français (PSG, Saint-Etienne et OM). En annonçant vouloir produire les images de la Ligue 1, Frédéric Thiriez a pris le risque de voir Canal+ se détourner du football français (comme vient de le faire TF1 avec Téléfoot - et on les comprend) ou n'offrir lors du prochain appel d'offre fin 2007 qu'une maigrelette compensation face aux 600M&euro par an actuels. L'objectif du président de la Ligue serait d'être en mesure d'offrir un produit clé en main à de nouveaux candidats qui n'ont aucune expérience dans le domaine (opérateurs télécoms ou câblo-opérateurs) ou même carrément créer sa propre chaine de télé. Le président de Canal+, Bertrand Méheut affirme, que "cette organisation affecte directement l'intérêt que nous avions de nous porter acquéreurs dans la mesure où nous ne pourrons pas assurer la qualité des images à nos abonnés. Cela revient à baisser mécaniquement la valeur des droits concédés aux diffuseurs qui ne pourront plus produire les images". Difficile d'être plus explicite.

Lors d'une rencontre organisée par France Football, Pape Diouf et Bernard Caïazzo ont, eux, pris clairement position contre la LFP, certainement remontés d'avoir été écartés dans leur candidature à la LFP au profit du président du Mans, club dont on connaît le poids et le palmarès (sic). Nous ne sommes pas encore à l'heure du clash, Pape Diouf semblant être plus qu'aimable face au mépris de la Ligue. "Je comprends la logique de la Ligue, qui veut mieux vendre et contrôler son produit, mais attention tout de même. Il convient de discuter, de débattre, de ne pas chercher à passer en force, et de mettre de côté les préjugés. Psychologiquement, Canal+ aura du mal à céder sur ce point. On l'a constaté lors de l'appel d'offres pour la Ligue 2, duquel Canal + s'est volontairement retiré pour cette question de principe. Aujourd'hui, il faut revenir à de meilleurs sentiments". Mais ne serait-il peut-être pas grand temps que l'OM trace son chemin en solo sur ce dossier comme cela se fait depuis des lustres en Italie ? Endosser ad vitam eternam le rôle de vache à lait du football français commence à être plus que pénible.


Gardez adblock activé, mais aidez-nous autrement ! Plus d'infos ici

Par TontonFlingueur le mercredi 02 mai 2007 à 12h27 - 7926 lectures.
OM : encore et toujours le 12ème homme
L'Olympique des Marseillais sur FR3

Pape Diouf : son actualité