Mercato : le qui fait quoi de Labrune

  •    
  •    
  • om facebook

Acteur principal du marché français cet été, Vincent Labrune a détaillé dans les colonnes du quotidien sportif du groupe Amaury les rôles dévolues aux hommes qui composent son équipe. Du ciblage, aux tractations, tout est dit.

Après un mercato rondement mené, Vincent Labrune a livré sa formule qui a permis au club phocéen de signer la plupart de ses cibles (Imbula, Payet et Thauvin notamment). C'est grâce à un travail d'équipe que ce recrutement a été mené comme l'a concédé Vincent Labrune dans les colonnes de L'Equipe. "Il (ndlr : Anigo) propose des joueurs, initie la discussion. Mais je fixe les grandes masses, le salaire et le prix du transfert puis Philippe Perez boucle la négociation." Le directeur sportif de l'OM, lui, "ne participe pas aux négociations financières" confirme le dirigeant olympien.

De son côté, Elie Baup participe bien sur aux discussions sur les joueurs recrutements même s'il n'a pas la main directement sur le recrutement comme l'a eu Didier Deschamps en son temps. C'est un système très proche de celui qui avait été mis en place avec Eric Gerets, Pape Diouf, José Anigo et Julien Fournier. Reste qu'on espère qu'on n'aura pas de Bakary Koné.

"La réputation du club ne correspond pas du tout à ce qu'il est vraiment. Elle est liée à celle de la ville, évidemment, et au passé de l'OM, qui a conduit son actionnaire devant la justice" ajoute Labrune qui sait que son rôle est désormais central dans ces deals. On espère que tout cela est vrai même si les rumeurs disent parfois le contraire.

Par TontonFlingueur le vendredi 13 septembre 2013 à 18h19 - 7479 lectures.
Sirieix : "le club le plus populaire"
Thauvin et Lemina présents face au TFC

Vincent Labrune : son actualité

1 réaction à cet article
13/09/2013 à 21:24
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Je me trouve dans l'obligation d'admettre que ces 2 pages de l'Equipe de ce jour sur l'OM sont très bien faites.
Maintenant, je ne suis pas dans la confidence pour être en capacité de connaître la vérité absolue.
Néanmoins, force est de constater que cette année, la gestion démarre de la meilleure des manières grâce à ce très bon mercato effectué de main de maître par Labrune, jusqu'à Réveillère. Entre les choix du club et les choix/intérêts personnels, il a toujours tranché dans le bon sens, à mon avis.
Est-ce qu'un le signe d'un véritable nettoyage voire d'un signal pour l'avenir à d'éventuels investisseurs ?...
Quant à Anigo, je n'ai pas une estime démesurée pour lui mais là, quand je lis l'article : respect. Il démontre un véritable humanisme (la population des quartiers Nord d'abord) qu'aucun politique n'a démontré depuis des lustres à Marseille, Gaston compris.
Je n'ose pas croire, en la période qu'il traverse, que tout soit calculé tel un démagogue.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit