QPR ne veut plus "subventionner" Barton

  •    
  •    
  • om facebook

Prêté à l'OM depuis août dernier, Joey Barton voit son aventure marseillaise s'approcher de son terme malgré son envie de rester. Principal décideur dans cette affaire, le président des QPR Tony Fernandes a fait part au Daily Mail des différentes tournures que pourrait prendre ce dossier.

Relégués en deuxième division anglaise, les Queens Park Rangers vont probablement vivre un mercato estival agité. Parmi les dossiers brûlant, celui de Joey Barton qui ne souhaite plus retourner en Grande-Bretagne bien que contractuellement lié avec la formation britannique jusqu'en 2015. Un choix que semble respecter et regretter le patron du club anglais pas contre l'idée de lâcher son joueur mais qui espère voir rapidement la situation se clarifier. "Il peut toujours y avoir une opportunité pour lui ici. Mais s'il décide qu'il souhaite continuer sa carrière ailleurs, alors je préfère qu'il parte. Chaque joueur doit être juste avec les fans et les propriétaires qui l'ont été en les aidant sur le plan économique. Le prêt de Joey à Marseille présente une fantastique opportunité pour lui mais je ne crois pas que QPR devrait le subventionner. Soit il revient, soit il part là-bas définitivement. Il n'y a aucune rancune des deux côtés. Il a apporté beaucoup au club."

L'homme fort des Hoops paraît par conséquent disposé à laisser filer l'ex-Magpie mais refuse de perdre encore de l'argent dans un nouveau prêt. Un transfert sec est ainsi attendu, même s'il ne précise pas la somme dont devra s'acquitter l'OM pour s'attacher les services du rugueux milieu de terrain. A l'heure actuelle, personne ne peut donc dire si oui ou non Joey Barton posera un jour définitivement ses valises dans la cité phocéenne. Néanmoins, maintenant que la deuxième place est acquise, les choses devraient vraisemblablement s'accélérer.

Par Gotrunk le mardi 14 mai 2013 à 15h18 - 5436 lectures.
OM : quand Sakho te veut du bien
Affaire Sakho : quand le PSG demandait des excuses

Joey Barton : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit