L'OM n'a plus de problèmes économiques

  •    
  •    
  • om facebook

Après plusieurs recrutements où l'OM a surpayé des joueurs, autant en indemnité de transfert qu'en salaire, le club phocéen s'est retrouvé quelques mois plus tard dans une situation économique difficile. Président du conseil de surveillance au moment des faits, Vincent Labrune a ensuite pris la présidence de l'OM héritant des dettes colossales laissées par son prédécesseur Jean-Claude Dassier et auxquelles il avait également grandement participé compte tenu de son poste à l'époque qui faisait de lui le dernier décideur. C'est donc dans ce contexte difficile qu'il débute dans ses nouvelles fonctions et prend rapidement la décision d'instaurer une austérité drastique dans le but de sauver la formation provençale du précipice duquel elle s'approche inexorablement. Une politique qui semble avoir porté ses fruits d'après le président marseillais qui a déclaré aujourd'hui dans l'Equipe que les soucis de trésorerie de l'OM étaient désormais résolus. "Les problèmes financiers sont réglés. Il reste onze matches. Nous sommes troisièmes. Entre l'intervention de l'actionnaire, qui a accepté un abandon de compte courant de 30 millions d'euros, les 51 millions d'euros que nous avons générés en gestion pure entre la balance des transferts positive de 21 millions d'euros et la réduction de la masse salariale, qui est passée de 85 à 55 millions d'euros, on a remis le club dans un cercle vertueux en huit mois."

Heureux de pouvoir annoncer ce bilan plus que positif, le bras droit de Margarita Louis-Dreyfus s'est ensuite livré à une explication de sa stratégie de redressement qui était selon lui inévitable pour remettre le club olympien sur les rails. "À un moment, il faut quand même regarder la réalité en face. (...) Notre priorité, c'était de sauver, ni plus ni moins, le club de la faillite. On a finalement fait en huit mois ce que nous avions prévu de faire en deux ans. Mais nous n'avons pas dit non plus que cette stratégie durerait dix ans. (...) Cette saison, c'était vital."

Un plaidoyer qui se tient et qui rassurera probablement les supporters marseillais très inquiets concernant l'avenir. La direction phocéenne va par conséquent pouvoir repartir sur de nouvelles bases, avec des finances plus saines cette fois. Espérons donc que celles-ci le resteront suffisamment longtemps pour ne plus avoir à revivre une telle période de vache maigre dans un club du standing de l'OM.

Par Gotrunk le samedi 09 mars 2013 à 16h42 - 4578 lectures.
Labrune veut qu'on laisse l'OM tranquille
OL - OM : Cheyrou présent pour l'Olympico

Vincent Labrune : son actualité

8 réactions à cet article
09/03/2013 à 16:46
Lestanquet
OM

Ce mytho ... je ne le supporte plus ce gars ... il essaie d'apaiser les situations en permanence en donnant de l'espoir.

09/03/2013 à 18:07
Lucho13
Lucho13


le coup de : si on est bien placé avant noel, MLD fera un geste au mercato en janvier... @Labrune en décembre 2011...

on l'attend tjrs son geste...:/

09/03/2013 à 18:42
xexelo_tiako
OM

Ben le geste c'était un bras d'honneur à nos ambitions et un coup de pied au cul de Lucho.

Si si rappelle toi...

09/03/2013 à 18:48
Fracasman
Fracasman

Il n' y a que les demeurés et les insatisfaits chroniques qui n'avaient pas compris ça.

09/03/2013 à 20:03
jörm
OM

Ce que j'aime bien, c'est le : on a fait en 8 mois, ce que nous avions prévu de faire en 2 ans.

Merde alors, Lucho, l'indésirable au salaire monstrueux, il est parti cet été ? Minde alors, il à été plus que fantomatique (même pas vu son ombre sur le terrain), et j'ai du voir son jumeau à Porto entre l'hiver et l'été 2012. Sinon, si je ne me suis pas trompé, ben je suis devenu une b*te temporelle, car je ne pensais pas que janvier 2012 et février 2013 (on vient d'entamer Mars, donc, je reste bon prince), ca faisait 8 mois......

Arrête ton char Vince, sans déconner, tu n'es même plus moins que crédible, tu es sans face/nom/ce que vous voulez....... Mais cesse de prendre les supps pour des ânes, sinon, un jour, tu risques de connaitre la réelle vindicte populaire des supps, et tu comprendras ce que ca signifie de prendre les gens pour des cons.....

09/03/2013 à 20:10
ÔMorocco
ÔMorocco

Désolé : pavé OM

Comme beaucoup d'entre nous j'imagine, je n'aime pas beaucoup ce type humainement, car c'est un intrigant machiavélique qui a tout fait pour mettre dehors le meilleur président qu'on ait eu depuis1993, et qui a contribué indirectement (conseil de surveillance) puis directement (président) à ruiner le cycle de croissance économico-sportive vertueuse forgé patiemment par le pape.

Ceci étant, je veux bien essayer de comprendre sans rancune ni a priori ce qu'il essaye de faire de ce club en cet instant t. Donc... certes, il se vante aujourdhui de la gestion "en bon père de famille" du club, mais son travail consiste juste à sacrifier l'ascension sportive pour réparer des erreurs financières qui ne seraient pas survenues si on était resté dans l'ère pape diouf, ou du moins dans sa continuité. Mais à quoi bon revenir dans les clous financièrement si on a tué tous les éléments d'attractivité sportive (le charisme de l'entraineur, la qualité de l'effectif, le projet à court moyen terme) qui nous permettaient d'attirer les joueurs à haut potentiel qui seraient financièrement dans nos cordes (sissoko, haidara, et j'en passe) ?

Ils ont voulu "faire un coup sur deux ou troisans" au-dessus des moyens du club pour rendre hommage à rld, et nous ont laissé croire et espérer que le club avait simplement et définitivement changé de dimension pour revenir dans la cour des grands d'europe. quand labrune s'est aperçu que le travail de pape diouf (faire progresser l'équipe graduellement tout en s'autofinançant) était finalement un peu plus subtil et complexe qu'une partie de football manager grandeur nature, il a décidé de "réduire la voilure" (sic), et au premier couac sportif, on s'est retrouvé à brader nos éléments moteurs pour bricoler avec un coach et des recrues qui nous ramènent dix années en arrière en termes sportifs (l'époque alain perrin). et pire encore, labrune n'a ni le niveau de compétence (tout est relatif, bien entendu), ni le degré d'implication, ni l'esprit d'initiative, ni la pugnacité du président de l'époque, christophe bouchet, dont on peut penser ce qu'on veut, mais que perso j'en viens à vraiment regretter "grâce" à labrune. objectivement, on peut se montrer sceptique sur l'avenir immédiat du club, LDC ou pas LDC. Je dis sceptique et non pas pessimiste car le fait d'être supporter m'incite à garder espoir en un scénario heureux (qui commencerait par réussir à recruter de bons joueurs sans trop en perdre cet été)

Quant à Labrune, en définitive, soit ce type a bêtement présumé de ses capacités de président de club et nous fait payer au prix fort ses erreurs d'apprentissage, soit il est simplement commandité pour préparer à vendre une coquille vide "à fort potentiel" au premier pigeon qui se pointera, ou soit ça a été un peu des deux successivement : "margarita, finalement c'est plus dur que ce que je pensais au début, on s'est bien amusé, on a gagné quelques titres, mais là on va pas s'en sortir, alors tout compte fait il vaut mieux vendre car à ce rythme, ça va nous attirer trop d'emmerdes."

09/03/2013 à 23:10
xexelo_tiako
OM

+1 Omorocco

10/03/2013 à 07:31
bobo38
bobo38

je crois qu'il a raison et que c'était nécessaire de serrer les cordons de la bourse. Maintenant qui est coupable ? veut on vendre l'OM,etc....ce sont des discussions de comptoir de bistro, personne ne sait rien mais chacun prend ses élucubrations pour une réalité incontournable.

ce sont les décideurs qui sont au courant des faits réels et agissent en conséquence, comme on dit : les chiens aboient et la caravane passe.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit