Pape Diouf : pour un siège à la Ligue ?

  •    
  •    
  • om facebook

La tentation de la politique de la chaise vide est grande pour les Olympiens. Bafoués dans leur droit, humiliés par les décisions partiales de la LFP, le plus populaire club de France est écarté de toutes les décisions du football français comme d'ailleurs le PSG. Un déni de démocratie. Or le mercredi 21 mars 2007, la Ligue de Football Professionnel tiendra une Assemblée Générale Élective afin de déterminer qui seront les remplaçants d'Emmanuel Cueff (ancien président de Rennes) et Pascal Urano (président de Sedan). Un seul poste sera donné à la Ligue 1. C'est dire si en France on aime l'élite. Et à voir la composition de ce CA, on se demanderait si ces gens-là ne préfèrent pas les clubs de pacotille à ceux qui font vibrer les foules. Pape Diouf s'est opportunément porté candidat comme Henri Legarda, président du MUC 72 (inconnu au bataillon) et le bouillant Bernard Caïazzo, président de l'AS Saint-Etienne (qui mériterait largement aussi d'en faire partie). Toutefois, on voit mal comment l'Olympique de Marseille pourrait ne pas se voir attribuer cette place ... A moins que, comme le dit compulsivement le vice-président de cette auguste instance Jean-Claude Plessis "à côté de l'OM, on a le droit d'exister" et nous de lui retorquer que nous aussi avons le droit d'exister dans les arcanes politiques du football hexagonal. Le droit le plus légitime.

Par TontonFlingueur le lundi 19 mars 2007 à 13h54 - 5073 lectures.
Bamogo et Vigo battus
Zidane et Ronaldo ce soir au Vélodrome

Pape Diouf : son actualité