Lyon 1-1 OM : les réactions d'après match


Albert Emon : "C'est un bon point de pris, ce n'était pas facile. On a rencontré une équipe lyonnaise avec une très grosse maîtrise. Maîtrise du jeu, technique, tactique. En première mi-temps, on a fait avec notre courage, malheureusement on revient avec 1-0 en notre défaveur. En seconde mi-temps nous avons plus attaqué, on les a perturbé au milieu du terrain, dans la largeur, dans la profondeur. Mais avec le coeur on est revenu au score. Les joueurs se sont mis parterre ce soir, cela correspond au maillot. Il faut que cela nous relance dans notre esprit, dans notre jeu parce que l'on a de la qualité, et il faut encore le démontrer. L'objectif d'un match comme ça à l'extérieur c'est déjà de ne pas le perdre, on prend un but évitable, mais on a eu des possibilités. On a eu des centres, des tirs, on a eu des positions où on s'est retrouvé seuls devant le gardien. Il faut insister sur les points positifs et continuer d'aller de l'avant. Il faut se faire violence et ne rien lâcher pour les six matches à domicile et les quatre à l'extérieur qui restent."

Cedric Carrasso : "On s'est bien battu, en première mi-temps, nous n'avons pas été récompensés. On n'a pas eu beaucoup de temps forts, le peu de temps, Grégory (Coupet) était bien présent. Après on est resté dans le coup même à 1-0 et ça, c'est le plus important. L'attitude de l'équipe a été très bonne, c'est le plus important. On a vu une équipe en difficulté, mené 1-0, mais nous sommes restés soudé. On revient dans les cinq dernières minutes, c'est cet état d'esprit qu'il faut garder."

G.Houiller : " C'est une formule souvent utilisée dans ce genre de situation : "c'est un match qu'on doit gagner mais qu'on peut perdre aussi." Avec le ratio d'occasions que nous avons eues, nous aurions du l'emporter. Il y a eu beaucoup de situations pour plier le sort du match mais on n'a pas su le faire. D'ailleurs, sans un grand Carrasso, Milan (Baros) aurait certainement marqué un deuxième but.
Cela n'aura pas été faute d'efforts car les joueurs se sont beaucoup dépensés sur une pelouse toujours difficile. L'équipe a peut-être voulu trop protéger son but et a trop reculé. Marseille a marqué à la fin et la rencontre aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Ce match nul est quand même précieux pour la confiance, l'avenir car, à 10 journées de la fin, nous avons gardé la même avance en championnat
."

Mamadou Niang : "Sur le but, c'est une passe dans l'axe, une très bonne remise de Djibril (Cissé). Après je fixe Coupet, je le dribble et je la mets au fond. Sur ma première occasion, je me précipite un peu, donc sur la deuxième j'ai voulu prendre mon temps et fixer le gardien. Sur la balle de match, c'était quand même la 90ème minute, je fais l'effort d'accélérer pour faire l'appel de balle. Au moment où je lève la tête, Coupet est face à moi. J'aurais dû la glisser de suite, mais il sort bien et vite. Je tente le dribble et Abidal contre la balle au dernier moment.
On prend un point important, même si on loupe des occasions et que Coupet fait un très bon match. Lyon aurait pu aussi gagner, mais Cédric Carrasso a fait un très bon match. On s'est battu avec nos armes. On a été mené, ce n'est pas facile de revenir au score à Lyon. On a su le faire avec le courage. On aurait même pu passer devant, on a retrouvé la hargne qui nous faisait défaut depuis un moment.
Lyon a joué aussi le jeu et n'a pas défendu son but d'avance comme la plupart des équipes le font au Vélodrome, cela a permis d'avoir un match ouvert, avec beaucoup d'occasions de buts. On préfère les espaces, lorsque les équipes jouent et ne sont pas regroupées derrière, c'est plus facile pour nous.
Clerc m'a obligé à beaucoup défendre, a chaque fois il trouvait les décalages derrière mon dos. Ce n'est pas évident de revenir, mais il faut savoir faire des sacrifices pour l'équipe
."

Source : OM.net - OMtv


Par Neo59 le lundi 12 mars 2007 à 00h02 - 8469 lectures.
Luyindula et le PSG s'inclinent
Stéphane Lannoy pour OM-Nice

Lyon : son actualité