Baup victorieux mais frustré


Après le succès face à Bastia (1-2), hier à Furiani, Elie Baup a exprimé son soulagement sur le site officiel de l'OM, en pestant toujours contre le manque de réalisme de son équipe : "je râle beaucoup car je sais que l'équipe est capable de faire des choses comme ce soir. Il faut le répéter. La seule carence, c'est que l'on a beaucoup d'occasions mais que l'on ne marque pas assez souvent.". Ce défaut récurrent, qui aurait pu coûter le match aux Marseillais, n'a finalement pas eu d'incidence sur le score. Une issue conforme à la physionomie de la rencontre selon le coach olympien : "On aurait pu atteindre la pause avec deux buts, cela aurait été logique. A la fin, Bastia se découvre et il y a des contres. (...) Mais sur l'ensemble du match, on méritait vraiment cette victoire. "

Une nouvelle fois, les Phocéens ont su rebondir après une cinglante défaite à domicile. Toujours deuxième de Ligue1, l'OM va maintenant affronter, lors des deux derniers rendez-vous avant la trêve, Toulouse et Saint-Etienne. Une double confrontation contre les équipes en forme de ce début de championnat qui permettrait aux joueurs provençaux de creuser l'écart avec leurs poursuivants en cas de victoires et de revenir peut-être un peu sur Lyon qui se déplace à Paris ce dimanche.


Par Gotrunk le jeudi 13 décembre 2012 à 10h11 - 3530 lectures.
Courbis a vu l'OM meilleur que Bastia
Valbuena et ce huis clos "particulier"

Elie Baup : son actualité

3 réactions à cet article
13/12/2012 à 13:55
fry
fry

L'om est troisième, sauf si l'on accorde aucune importance à la différence de but...

13/12/2012 à 21:48
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Baup a raison. On n'arrive jamais à tuer un match alors qu'on a un nombre d'occasions incalculables mais qui sont trop souvent mal terminées.
Ce n'est pas digne de la place qu'on occupe.
J'ai la désagréable impression de penser qu'on se la joue trop "sûrs de nous", à moins que ça ne soit du dilettantisme, ce qui n'est pas mieux.

14/12/2012 à 07:03
Raoul Volfoni
Raoul Volfoni

"ai la désagréable impression de penser qu'on se la joue trop "sûrs de nous", à moins que ça ne soit du dilettantisme, ce qui n'est pas mieux."
Il existe une dernière possibilité : On a tout simplement pas d'attaquant capable de planter de manière régulière. Gignac pourra sans doute compenser cela (ho putain....si j'avais dis ça les 2 dernières années, on m'aurait pris pour Bozole clown...)

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit