OM : quand Cissé parle de Gignac


Avec le retour en forme d'André-Pierre Gignac, Edouard Cissé a répondu à quelques questions concernant l'attaquant sur le site goal.com. Interrogé sur le ressenti de Gignac concernant son transfert en début d'année, "Doudou" pense que ses récents buts vont lui faire du bien : "Il a toujours été cool depuis le début de la saison. Le fait de marquer des buts lui fait se sentir plus légitime, même si on n'a jamais douté de ses qualités. Quand tu es buteur et que tu ne marques pas, tu es en-dedans, un peu plus timide, mais à partir du moment où il marque, il se sent plus légitime."

Non sans humour, il poursuit en évoquant le prix du transfet d'APG et la pression en résultant. "Je ne sais pas. J'aimerais vous le dire (rires) ! Je n'ai jamais coûté bien cher moi. J'ai toujours été une bonne affaire ! Les attaquants ont souvent une grosse somme sur eux, c'est difficile. D'un autre côté, dans le football moderne, quand il n'y a pas d'espaces, la décision se fait dans les 30 derniers mètres et on compte sur les attaquants. Ce n'est pas évident pour eux... Mais les joueurs dont abstraction rapidement. Ce sont les journalistes et les médias qui disent "il a coûté 18 millions". Lui n'arrive pas en se disant ça. Quand un attaquant ne marque pas, on fait toujours référence à son transfert. Là on va parler de Fernando Torres qi manque des occasions et on va évoquer le montant de son transfert. Cristiano Ronaldo, l'année dernière il n'a pas marqué pendant 1 ou 2 mois, on a parlé de ses 95 millions d'euros. C'est le lot quotidien des attaquants. C'est le football."

Il est vrai que le prix "pharaonique" du transfert de l'attaquant olympien était un argument de choix pour ses détracteurs lorsqu'il ne marquait pas. Avec presque 1 but par match depuis la reprise en janvier, cela va sûrement lui permettre de travailler plus sereinement. Pourvu que ça dure !


Par rookie le mercredi 16 février 2011 à 14h38 - 4640 lectures.
OM - MU : Valbuena dans le groupe ?
Deschamps : "ça a libéré Lucho"

André-Pierre Gignac : son actualité