Deschamps : "on prend un but casquette"


Didier Deschamps s'est exprimé après la défaite de ses troupes mercredi soir face au Spartak Moscou, en ouverture de la Ligue des Champions. "Malheureusement, ce qui s'est passé ce soir ressemble plus à un cauchemar qu'à un rêve. On avait fait ce qu'il fallait malgré le bloc défensif du Spartak qui a rendu notre première mi-temps un peu laborieuse. En deuxième mi-temps, on avait la mainmise, les opportunités, les occasions et malheureusement on prend un but casquette. Il y a d'autres matches derrière mais évidemment c'est une mauvaise entame." Devant les journalistes de L'Equipe, le technicien regrette une nouvelle fois le manque de réalisme de ses joueurs. "Il faut mettre les occasions. A partir du moment où tu ne les mets pas, l'adversaire continue d'y croire, toi tu te crispes. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Mais entre notre maladresse, leur gardien, voire le poteau, on n'y est pas parvenu... Pour gagner, il faut marquer et ce soir on n'a pas été capable de le faire."

L'entraineur de l'Olympique de Marseille sait que dorénavant la qualification pour les huitièmes de finale sera difficile à aller chercher ; ce mauvais résultat oblige les Phocéens à aller récupérer des points à l'extérieur. "On verra à la fin, mais évidemment c'est le pire scénario qu'on pouvait imaginer. Espérons que ce ne soit pas décisif. Ces points perdus, il faudra aller les rechercher ailleurs. L'idéal, c'était de gagner à domicile par rapport à l'adversaire direct qu'on rencontrait."
Le but de l'équipe russe, aurait-il pu être évité, en prenant moins de risque dans les dernières minutes de la partie ? Didier Deschamps, ne remet pas en cause l'attitude de ses joueurs. "Je pense qu'on est resté attentif. On est battu sur un centre contré entre les jambes de Steve. Ils n'ont pas eu la moindre occasion. On a beaucoup poussé mais on est resté attentif aux contres qu'on pouvait subir. Eux obtiennent un résultat avec peu de choses et pas nous... Pourtant c'est nous qui avions les opportunités et les occasions."


Par Oumar78 le jeudi 16 septembre 2010 à 07h20 - 3405 lectures.
Cheyrou : "continuer à travailler"
A. Ayew : "Ca ne nous sourit pas"

Didier Deschamps : son actualité