Deschamps : "très heureux"


Didier Deschamps est un perfectionniste lucide. Comme les supporters de l'OM, il a vu, en première mi-temps, une équipe du PSG conquérante, un Steve Mandanda de grande classe, et une charnière Diawara - Mbia intraitable malgré les occasions. Comme les supporters marseillais, il ressort néanmoins satisfait de ce très bon résultat. Une victoire qu'il leur dédie.

"Ce soir, nous sommes très heureux pour tout le monde, les joueurs, le club, les supporters. Ils étaient malheureux de ne pas venir ici même si je comprends leur décision. Ils peuvent être fiers du comportement de l'OM au Parc des Princes. On a vu une première période très laborieuse, on a la chance de mener, on aurait pu mener 2-0 mais le score pouvait être différent aussi. En deuxième période, il n'y avait pas photo. Je suis perfectionniste, exigeant mais on a laissé trop d'opportunités au PSG. Steve Mandanda a brillé avant de partir en sélection. On aurait pu encore plus maîtriser."

Cependant, incontestablement, l'équipe montre un nouveau visage depuis la trêve hivernale, et quel visage. Deschamps analyse ces changements et son choix en charnière centrale.

"Il y a un vécu collectif, les joueurs se connaissent mieux. Des joueurs importants ont été blessés dans la première partie de saison. Ce que fait Lucho depuis début janvier est plus en rapport avec son niveau. Et cela change beaucoup dans l'animation, dans la transition entre le milieu et l'attaque. Il y a aussi une exigence des joueurs avec eux-mêmes. Ils ont cette idée commune." Concernant la charnière Diawara - Mbia, "si je les associe, c'est pour avoir plus d'assurance. Stéphane Mbia a déjà joué en défense centrale avec Rennes et les deux postes sont très proches. La seule chose, c'est que derrière il a plus de temps pour jouer. Au milieu, ce n'est pas toujours évident mais il est bon aussi. Les deux vont très vite et cela donne de la sécurité."

Alors que Stéphane Mbia a toujours crié haut et fort qu'il détestait jouer en défense centrale, on pourra légitimement se demander, au regard de ses prestations, s'il a encore vraiment sa place au milieu.


Par Rabbit's le lundi 01 mars 2010 à 10h09 - 4521 lectures.
Cheyrou : "pas un grand match"
Anigo : "une saveur particulière"

Didier Deschamps : son actualité