Elie Baup - OM

Baup OM
OM
  • Poste : Entraineur
  • Age : 59 ans (17/03/1955)
  • Nationalité : France (Saint-Gaudens)
  • Taille Baup : 0.00m
  • Poids Baup : 0 kg
Anciens clubs : 84-91 : Toulouse FC (centre de formation)
91-94 : AS Saint-Étienne (centre de formation)
94-96 : AS Saint-Étienne
97-98 : Girondins de Bordeaux (adjoint)
98-03 : Girondins de Bordeaux
04-06 : AS Saint-Étienne
06-08 : Toulouse FC
08-09 : FC Nantes

Palmarès : Champions de France 99 et Coupe de la Ligue 2002 (Bordeaux)

Né le 17 mars 1955 à Saint-Gaudens, Elie Baup commence le football à l’US Larroque en tant que gardien de but. A 15 ans, il s’engage avec l’US Toulouse et y reste 4 ans, avant de s’engager pour 4 autres saisons avec le Sport Olympique Mazamet. Toutefois, sa carrière tourne court. A la suite d'un accident de voiture dans lequel il se fait une double fracture des cervicales, il est contraint de mettre un terme définitif à celle-ci, à seulement 20 ans, sans avoir été professionnel.

Baup : de formateur à entraineur

Malgré ce coup dur, Elie Baup décide de rebondir et de devenir formateur. Après avoir obtenu son second degré du diplôme d’entraineur en 1982, il entraine officiellement pour la première fois à Castelnaudary où il reste 2 ans. Durant cette période, ses qualités de technicien sont remarquées et le Toulouse FC lui offre alors le poste de responsable du centre de formation. C’est durant ses années toulousaines qu’il forme l’un des grands gardiens olympiens et meilleur gardien français à ce jour : Fabien Barthez. L’un de ses autres faits d’armes a été de qualifier Toulouse en finale du championnat de France cadet, finale perdue 2-1 contre le RC Lens. Il officie au TFC pendant 7 ans, avant de partir en 1991, pour un poste presque similaire, à l’AS Saint-Etienne.

Ses débuts d'entraineur à Saint-Etienne

C’est en 1994 que démarre véritablement sa carrière d’entraineur. Passé adjoint de Jacques Santini, il succède à celui-ci, en juin 1994, à la tête de l’équipe première. Cette première expérience sur le banc est assez difficile pour lui. La première saison est décevante. Avec pourtant une bonne équipe sur le papier, les Verts seront contraints de vendre plusieurs gros salaires en fin de saison. Après un début de deuxième saison catastrophique, Elie Baup est limogé en février 1996, remplacé par Dominique Bathenay qui n’empêcha pas Saint-Etienne de descendre en D2.

Baup et les Girondins de Bordeaux

Une première année pour devenir entraineur

Après plus d’une année d’inactivité, Elie Baup signe, en juin 1997, aux Girondins de Bordeaux, en tant qu’adjoint de Guy Stephan. Il ne restera pas longtemps à ce poste car à la suite d'une énorme crise de confiance de l’équipe, Bordeaux décide de se séparer de son entraineur. La direction confie alors l’équipe à Elie Baup qui va ainsi vivre sa deuxième expérience d’entraineur principal en L1. Bordeaux remonte alors la pente grâce aux mises en place tactiques de leur nouveau coach et finit la saison en 4ème position. Bordeaux joue même la finale de la Coupe de la Ligue et perd aux tirs au but face au PSG.

Baup champion de France 1999 avec Bordeaux

L’année suivante, les Girondins continuent sur leur lancée et c’est la consécration pour Elie Baup qui mène son équipe au titre de champion de France 1999, dans des circonstances que les Marseillais ne sont pas prêts d'oublier. Les saisons suivantes, il qualifie toujours son équipe pour la coupe UEFA et remporte en 2002 la Coupe de la Ligue grâce à une victoire finale 3-0 contre Lorient. Son expérience bordelaise se termine, le 24 octobre 2003. Après un début de saison timide, il est limogé et remplacé par son adjoint Michel Pavon.

Les galères de Baup

Baup retourne à l'ASSE

Elie Baup reste de nouveau inactif pendant plusieurs mois, préférant voyager pour observer les clubs étrangers travailler ou commenter des matchs pour la télévision. Il fait son retour sur les bancs de touche en juin 2004, pour succéder à Frédéric Antonetti, aux commandes de son ancien club : l’AS Saint-Etienne. Tout fraichement remonté en L1, le club effectue une bonne saison pour un promu en finissant 6ème du championnat et en se qualifiant pour la Coupe Intertoto. La saison suivante est moins rose, après un bon début de championnat, Saint-Etienne s’écroule en deuxième partie de saison et finit à une décevante 13e place. Des tensions apparaissent entre Elie Baup et le président Caiazzo. L’entraineur décide alors de quitter le club et s’engage avec son autre ancien club, le Toulouse FC.

Baup signe avec le TFC

A Toulouse, il réalise une très bonne première saison en qualifiant son équipe pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions à l’issue de la saison 2006-2007. La saison qui suit est beaucoup plus difficile, les transferts sont la source de divergences avec le président Sadran et le club évite la relégation de justesse. Le président toulousain le licencie le 30 mai 2008 et confie l’équipe à Alain Casanova son adjoint.

Baup rejoint le FC Nantes

Il signe ensuite au FC Nantes, le 4 septembre 2008, dans le but de maintenir le club qui revient d’une saison en L2. Malgré tous ses efforts, la mauvaise entente au sein du vestiaire, l’agressivité des supporters et la passivité des dirigeants mènent le club dans les bas fonds du classement sans qu’Elie Baup ne puisse redresser le navire. Le FC Nantes annonce sur son site officiel, le 1er juin 2009, que la collaboration avec leur coach s’arrête et Nantes redescend en L2.

Baup débauché de Canal+ par l'OM

Après cet épisode désastreux, Elie Baup quitte les terrains et devient consultant au Canal Football Club sur Canal+, de 2009 à 2012. Après l’annonce du départ de Didier Deschamps, Elie Baup s’engage libre, le 4 juillet 2012, avec l’Olympique de Marseille pour 2 ans.

Très connu en L1, Elie Baup est un entraineur de type formateur. La philosophie sur laquelle il s’appuie consiste à privilégier le jeu et à toujours rechercher le plaisir dans celui-ci. C’est le message qu’il essaie de transmettre au quotidien à ses joueurs, partout où il passe, avec plus ou moins de réussite jusque là. Ayant débuté sa carrière à la formation, il n’hésite jamais à s’appuyer sur de jeunes joueurs et à les lancer dans le grand bain de la L1.
Privilégier le jeu au détriment du résultat, faire confiance aux jeunes, toujours rechercher le plaisir ; des points fondamentaux qui tranchent avec son prédécesseur. Cela correspond, cependant, tout à fait à la politique de l’OM, désireux d’intégrer dorénavant plus rapidement ses jeunes, issus du centre de formation, à l’effectif professionnel et devrait ravir les supporters sevrés de jeu depuis trois ans.
Elie Baup a connu des hauts et des bas, tout au long de sa carrière, mais après une coupure de trois ans avec le métier d’entraineur, il arrive à Marseille avec beaucoup d’envie et de motivation. Le challenge marseillais était peut-être le défi qu’il attendait pour reprendre du service. Eric Gérets avait amené le beau jeu, Didier Deschamps, lui, a ramené les titres, Elie Baup réussira peut-être à associer les deux.

Après une bonne première saison malgré une arrivée tardive et un effectif limité, il prolonge son contrat jusqu'en juin 2015 mais le mauvais début de saison 2013-14, fait qu'il est licencié en décembre 2013.

Gotrunk, le 5 juillet 2014

Baup transfert

Saison
2012/2013 Elie Baup a été enrôlé libre le 05 juillet 2012 avec un contrat de 2 saisons
2012/2013 Elie Baup a été prolongé le 24 mai 2013 avec un contrat de 1 saison supplémentaire avec l'OM jusqu'en 2013/2014
2013/2014 Elie Baup a été libéré de son contrat en accord avec l'OM le 07 décembre 2013

Elie Baup : son actualité