Loïc Rémy - OM

Rémy OM
OM
  • Poste : Attaquant
  • Age : 30 ans (02/01/1987)
  • Nationalité : France (Lyon)
  • Taille Rémy : 1.85m
  • Poids Rémy : 78 kg
Anciens clubs : 05-07 : Lyon
08 : Lens
08-10 : Nice

Palmarès : Champion de France 2007, 2008 (Lyon), Coupe de la Ligue 2011 et 2012 (OM)

Les débuts de Rémy avec l'OL

Loïc Rémy est né le 2 janvier 1987 à Rillieux-la-Pape en banlieue lyonnaise. Il débutera le football dans le petit club de l’ASPTT Lyon où il se fera très vite remarquer par les recruteurs de l’Olympique Lyonnais.

Son arrivée à l'Olympique Lyonnais

Il intègre ainsi à l’âge de 12 ans le centre de formation de l’OL où il franchit de nombreuses étapes de sa carrière de footballeur, de son premier contrat professionnel jusqu’à sa première apparition en Ligue 1. Issu de la très célèbre "Génération 87", Loïc Rémy côtoie au cours de sa formation lyonnaise des jeunes talentueux et prometteurs nommés Karim Benzema et Hatem Ben Arfa.
Comme il aime à le rappeler, Loïc Rémy occupe le poste d’avant-centre tout au long de sa formation dans les équipes de jeune de l’OL. C’est à ce poste qu’il aide la réserve de l’OL à remporter le championnat de CFA 2006 et qu’il atteint la même année la finale de la coupe Gambardella.

Une éclosion tardive et ses débuts pro

Malgré ses résultats probants avec la réserve de l’OL en 2006, l’éclosion de Loïc Rémy est bien plus tardive au sein du groupe professionnel par rapport à ses coéquipiers Ben Arfa et Benzema. Cette même année, les derniers cités comptabilisent plus d’une soixantaine d’apparitions à eux deux avec les professionnels lorsque de son côté, Rémy attend toujours son heure.
Cette fameuse première apparition en Ligue 1 aura lieu en octobre 2006 lors du derby face aux verts de l’ASSE. Rémy aura en effet droit à ses 17 premières minutes de jeu en L1 en remplaçant Sylvain Wiltord sur le côté droit de l’attaque lyonnaise.
En 2007, Gérard Houiller, alors entraîneur du groupe professionnel lyonnais et conseillé par un certain Sonny Anderson, se décide à faire signer son premier contrat pro à Loïc.

Anderson et Henry, les modèles de Rémy

Le hasard faisant bien les choses, c’est Sonny Anderson, un buteur ayant porté les maillots de l’OM et de l’OL, qui aura aidé Rémy à donner un coup de fouet à sa carrière en glissant au coach lyonnais. "Loïc Rémy, je crois qu’il n’a plus rien à faire avec la CFA. Il faut maintenant qu’il soit avec les pros !"
Les choses s’accélèrent pour Rémy qui a la chance de participer dans la foulée à son 1er match de Ligue de champions au Camp Nou, en septembre 2007. Souvent comparé à Thierry Henry pour sa vitesse, le joueur d’origine martiniquaise a l’occasion durant ce match de croiser l’une de ses idoles.

Ses débuts en équipe de France

Les performances de Loic Rémy au sein de l’effectif lyonnais ne passent pas inaperçues puisque René Girard lui octroie sa première sélection en Equipe de France Espoirs en Novembre 2007 lors d’un match contre l’Arménie. L’attaquant y inscrit d’ailleurs son premier but sous le maillot bleu.
Mais malgré ses débuts prometteurs, Rémy n’effectuera que 12 apparitions en ligue 1 et 2 matchs de ligue des champions avec l'Olympique Lyonnais durant la saison 2007 / 2008.

Le départ de Rémy pour Lens

Barré par Sylvain Wiltord et Sydney Govou, le temps de jeu du néo-professionnel est effectivement très mince. Le joueur et le club se mettent alors d’accord pour un prêt lors du mercato d’hiver 2008 au RC Lens. Finalement, Rémy n’aura pas marqué le moindre but sous les couleurs lyonnaises dans sa carrière professionnelle.
@Fan_de_OM_à_Lyon le 01/04/2012

L'explosion de Rémy à l'OGC Nice

Après un prêt mitigé à Lens, où il n’a pu aider le club à se maintenir en L1 (notamment à cause d’une blessure contracté lors de la finale de Coupe de la Ligue), Loïc Rémy revient à Lyon.

Son arrivée à Nice

Alors que plusieurs rumeurs font état d’un possible nouveau prêt, il est finalement transféré à Nice pour 8 millions d’euros. Lors de sa première saison sous les couleurs de l’OGC Nice, il dispute 32 matchs de L1 et inscrit 11 buts. C’est lors de cette saison qu’il connait sa première sélection en équipe de France contre le Nigéria le 2 juin 2009. Lors du mercato 2009 alors que les rumeurs font état d’un regain d'intérêt de son club formateur l’Olympique Lyonnais, il décide finalement de rester à Nice. Au cours de la saison 2009/2010 il joue 34 matchs de L1 et inscrits 14 buts dont certains décisifs comme ceux marqués face à son club formateur ou au Paris Saint-Germain. Notamment grâce aux performances de son attaquant vedette, Nice assurera le maintien.

Plusieurs clubs sur les rangs

A la fin de la saison en juin 2010, Rémy attise bien évidemment les convoitises des plusieurs clubs français et étrangers notamment l’Olympique de Marseille et Hoffenheim. Son club formateur n’ayant pas levé l’option prioritaire qu’il avait depuis le transfert de Rémy à Nice, ce dernier signe à l’Olympique de Marseille le 19 août 2010 pour 15.5 millions d'euros, sachant qu'il n'était pas la priorité de Didier Deschamps qui souhaitait recruter au départ Luis Fabiano.
@omclub_13 le 27/03/2012

La première saison de Rémy à l'OM

Fin août 2010 à la suite des départs tumultueux de Mamadou Niang et de Hatem Ben Arfa, l’OM se retrouve sans véritable ailier de talent. C’est dans ce contexte mouvementé que Loïc Rémy rejoint le club afin d'occuper le coté droit de l’attaque phocéenne où l’entraineur compte bien exploiter sa pointe de vitesse largement au dessus de la moyenne.

Rémy signe à l'OM

L’OGC Nice a accepté l’offre de 15.5 millions d'euros de l’OM et Loïc Remy signe pour 5 ans avant même d’avoir terminé tous les examens inhérents à sa visite médicale. Ses débuts avec l’OM devront pourtant attendre, des examens plus poussés ont révélé une anomalie cardiaque. Après quelques jours d’angoisse dans l’attente de tous les résultats, le joueur est déclaré apte pour le service. L’attaque de l’OM est alors en reconstruction et les débuts de l'ancien Aiglon sont plutôt timides même si le joueur va se signaler par quelques coups d’éclat. Le 9 octobre 2010 Loïc connait la joie de marquer son premier but en bleu pour une victoire 2 à 0 face à la Roumanie. Deux semaines plus tard deux buts splendides face à Lille lui permettent de montrer sa qualité de frappe remarquable.

Des débuts difficiles avec Marseille

Malgré tout, sa première partie de saison reste mitigée. Loïc Rémy ne se montre pas toujours à son avantage sur un coté droit où sa qualité de centre moyenne ne lui permet pas forcément de se mettre en évidence. L’OM est à ce moment de la saison loin de confirmer les attentes amplifiées par son statut de champion en titre. Les critiques ne se font pas attendre mais si Loïc Rémy n’est pas toujours épargné elles se cristallisent principalement sur les attaquants de pointe de l’équipe (Gignac ou Brandao).

Rémy à son meilleur niveau à la pointe de l'attaque

En deuxième partie de saison après le départ précipité de Brandao et compte tenu des blessures répétées de Gignac, l'ancien Niçois est repositionné dans l’axe en alternance avec Jordan Ayew. C’est là qu’il va confirmer un talent de buteur exceptionnel en marquant notamment 6 buts lors des 5 dernières journées de championnat. Avec 16 buts et 3 passes décisives en championnat la saison de Rémy est réussie. Sur ces 16 buts 7 ont été marqués de la tête, secteur dans lequel Rémy s’est découvert un talent redoutable. Avec en plus une marge de progression encore intéressante, Rémy est déjà un attaquant complet. Cela ne suffira pas à l’OM pour conserver son titre de champion, l’équipe remportera tout de même une deuxième Coupe de la Ligue consécutive et parviendra enfin à atteindre les huitièmes de finale de la prestigieuse Ligue des Champions.
@cedr134 le 23 mars 2012

Rémy titulaire indiscutable pour sa 2ème saison à l'OM

Fort de sa dernière fin de saison en boulet de canon, Loïc Rémy prouve rapidement qu’il est le buteur que l’OM recherchait. Etouffant ainsi les rumeurs d’arrivée d’un nouvel avant-centre à Marseille, Rémy inscrit 3 buts lors de ses 3 premières rencontres officielles. Alors que les spécialistes guettent son entente avec Lucho, la saison 2011/2012 met surtout en lumière une complicité hors norme avec Valbuena. Le dernier cité est ainsi à l’origine des 4 premiers buts en Ligue 1 de l’attaquant olympien.
Malgré des performances au-dessus de la moyenne, Rémy ne parvient pas à mettre l’OM sur de bons rails en début de saison, laissant échapper avec ses coéquipiers de précieux points en fin de match face à des équipes destinées à lutter pour le maintien.

Une ascension freinée par les pépins physiques

Après un départ tonitruant, Rémy se retrouve aux soins pour des problèmes musculaires dès la 3ème journée. Souvent esseulé au sein de l’attaque olympienne et sans aucune solution crédible de remplacement, Loïc Rémy accumule les matchs malgré de multiples passages à l’infirmerie, si bien que son efficacité s’en ressent tout au long de la saison.
L’interlude tactique de Deschamps vers un inespéré 4-4-2 libère l’OM et surtout Rémy qui retrouve efficacité et fougue en attaque (7 buts marqués en L1 entre la 7ème et 20ème journée), au côté de Jordan Ayew et plus rarement d’André-Pierre Gignac.
Auteur de l’ouverture du score lors de l’écrasante victoire face à Paris, il sortira une nouvelle fois sur blessure, victime d’une entorse à la cheville qui l' handicapera pendant une dizaine de jours. De retour à Dortmund en ligue des champions, il sera celui qui déclenchera la révolte marseillaise et une qualification historique en huitième de finale grâce à un énième but de la tête.
Après un passage euphorique, l’effectif olympien, très longtemps engagé sur 4 tableaux, est chamboulé par le départ de Lucho et le retour de Brandao qui repousse Rémy dans le couloir. Toujours gêné par des problèmes musculaires, Rémy est économisé tant que possible par son coach mais n’inscrira que 3 buts depuis le début de la phase retour, laissant son compteur à 10 réalisations après la 28ème journée.

Rémy titulaire en puissance en Equipe de France ?

Si l’avenir prometteur de Loïc Rémy fait l’unanimité en France et à l’étranger, c’est aussi parce que celui-ci s’est révélé comme un titulaire en puissance en équipe de France. Meilleur buteur des bleus en 2011 grâce à 3 réalisations, Rémy a su se montrer performant aussi bien dans le couloir droit qu’en position d’avant centre. Seul bémol pour les fans olympiens, ses retours en club ont toujours été compliqués par les blessures ou une fatigue visible.

L'avenir incertain de Rémy à l’OM

Titulaire en équipe de France, décisif en Ligue des champions et récent vainqueur de la coupe de la Ligue, Loïc Rémy attire les convoitises des plus grands clubs européens parmi lesquels figurent Tottenham et Liverpool.
Supervisé par Harry Redknapp en personne, Rémy et l’OM ont repoussé une offre de 20 millions d'euros au moins qui envoyaient l’attaquant olympien au sein de l’effectif de Tottenham dès cet hiver. Le possible intérêt de l’OM pour Pavlyuchenko, l’attaquant russe du club londonien, avait fait naitre un peu plus tôt des rumeurs d’échange.
Si l’arrivée de Saha à Tottenham a quelque peu calmé les désirs de renforts de Tottenham, nul doute que l’OM recevra de nouvelles offres alléchantes au prochain mercato pour son attaquant prodige.
D’ailleurs, la situation financière du club, privé de Ligue des champions, et les récentes déclarations du joueur faisant de l’Angleterre une des étapes de progression de sa carrière laissent peu d’espoir aux supporters marseillais qui verraient partir le seul buteur de l’effectif 2011/2012.

Il reste finalement à l'OM et débute la saison 2012-13 blessé. Il ne parvient pas à retrouver son niveau.
Dès janvier 2013, il rejoint le dernier de la Premier League, Queens Park Rangers pour un très juteux contrat.

seb et @Fan_de_OM_à_Lyon le 16 janvier 2013

Rémy transfert

Saison
2010/2011 Loïc Rémy a été acheté le 19 août 2010 pour un montant de 15.5 millions d'euros avec un contrat de 5 saisons avec l'OM jusqu'en 2015/2016
2012/2013 Loïc Rémy a été vendu le 16 janvier 2013 pour un montant de 10.5 millions d'euros

Statistiques de Rémy

Saison Matches Buts Passes Notes FM Cartons
Joués Titu. Remp. Min. Max. Min. Moy. Rémy OM Rémy OM
OM 2012/2013 23 10 13 1209 3 1 6.5 3.5 4.7 2 0
OM 2011/2012 47 42 5 3604 22 6 7.5 4.0 5.6 4 0
OM 2010/2011 41 31 10 2914 17 3 7.5 4.0 5.6 1 1
TOTAL 111 83 28 7727 42 10 7.2 3.8 5.3 7 1

Les buts de Rémy à l'OM


Détail des buts de Rémy avec l'OM


OM 1-4 Lyon en novembre 2012 - OM 5-1 Limassol doublé en octobre 2012 - OM 1-0 Nancy en mai 2012 - OM 1-1 Caen en avril 2012 - Quevilly 3-2 OM doublé en mars 2012 - OM 1-2 Dijon en mars 2012 - OM 2-1 Nice en février 2012 - OM 3-1 Le Havre en janvier 2012 - OM 2-0 Lille doublé en janvier 2012 - Caen 0-3 OM en janvier 2012 - Dortmund 2-3 OM en décembre 2011 - OM 3-0 PSG en novembre 2011 - OM 2-0 Nice en novembre 2011 - Dijon 2-3 OM en octobre 2011 - OM 4-0 Lens doublé en octobre 2011 - OM 3-0 Dortmund en septembre 2011 - OM 2-0 Evian TG doublé en septembre 2011 - Auxerre 2-2 OM en août 2011 - OM 2-2 Sochaux en août 2011 - Lille 4-5 OM en juillet 2011 - Caen 2-2 OM doublé en mai 2011 - OM 2-2 VAFC en mai 2011 - Lorient 2-2 OM en mai 2011 - OM 3-0 Brest en mai 2011 - Lyon 3-2 OM en mai 2011 - OM 2-2 TFC en avril 2011 - Rennes 0-2 OM en mars 2011 - OM 1-2 Lille en mars 2011 - OM 2-1 ASSE en février 2011 - Auxerre 1-1 OM en décembre 2010 - OM 4-0 Montpellier en novembre 2010 - Spartak Moscou 0-3 OM en novembre 2010 - Zilina 0-7 OM en novembre 2010 - Lille 1-3 OM doublé en octobre 2010 - OM 1-0 Nancy en octobre 2010

Loïc Rémy : son actualité