Newcastle-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après Liverpool et L'Inter, l'OM se déplace chez un autre gros calibre européen même si la renommée de Newcastle est très loin de celles des deux précédents adversaires de l'OM dans cette Coupe de l'UEFA.
L'entraîneur olympien doit se passer de Cédric Carrasso, Karim Dahou et surtout Ahmed Hossam Mido et Steve Marlet (tous blessés), David Sommeil, Rudolf Skacel et Koke (pas qualifiés) et se prive volontairement de Vedran Runje, Sebastien Perez et Pascal Johansen. Il continue d'aligner son 3-6-1 des derniers matches avec Fabien Barthez dans le but, Abdoulaye Meité, Habib Beye et Brahim Hemdani en défense, Demetrius Ferreira dans le couloir droit, Manuel Dos Santos dans le gauche, Mathieu Flamini et Sylvain N'Diaye à la récupération, Laurent Batlles et Camel Meriem à l'animation et Didier Drogba en pointe. Jérémy Gavanon, Elhadji Khalifa Ba, Johnny Ecker, Philippe Christanval, Fabio Celestini, Stepan Vachousek et Nicolas Cicut sont sur le banc.

La rencontre démarre sans round d'observation et on voit des tentatives de part et d'autres. Il faut attendre un quart d'heure pour voir la première occasion très chaude. Elle est pour Barthez qui sauve miraculeusement un tir à bout portant d'Ameobi qui a échappé à Beye. Quelques minutes plus tard, Drogba part sur le flanc gauche et adresse une bonne frappe repoussée par Given. Avant la pause, il y a quelques banderilles de part et d'autres (essentiellement côté anglais quand même) mais le score reste sans but.
Sur le coup d'envoi de la seconde mi-temps, N'Diaye déborde sur la gauche et centre mais Drogba se fait enlever l'ouverture du score par le bout du pied de Woodgate. Peu de temps après, consécutivement à un coup-franc de Shearer repoussé par Barthez, Speed est tout seul devant le but mais loupe le cadre. Dans le dernier quart d'heure, sur une interception de Ferreira, Drogba fait une superbe reprise de volée du gauche qui s'écrase sur le poteau. Puis, un peu plus tard, il est en bonne position mais il ne cadre pas sa frappe. Sur un loupé de Ferreira, Bridges est en bonne position mais croise un peu trop sa frappe. C'est la dernière grosse occasion d'un match très animé dont le score nul est logique même si un 1-1 aurait été plus en adéquation avec la physionomie de la rencontre et aurait avantagé l'OM pour le retour car maintenant, il n'y a plus d'alternative : il faut gagner pour aller en Suède le 19 mai.

Fabien Barthez (7.5) : Un superbe arrêt en début de match sur Ameobi puis des prises de balles impeccables sur les nombreuses frappes puissantes des Anglais. Bref, du travail propre et très sérieux. Le Barthez européen est un gardien de classe mondiale.
Abdoulaye Meité (7) : Stoppeur alternativement sur Ameobi et Shearer, il a convenablement tenu son rang même si les attaquants anglais se sont retrouvés plusieurs fois en bonne position. Il a aussi loupé une relance qui aurait pu coûter très cher.
Habib Beye (7) : Il a donc aussi alterné le marquage sur les deux avant de Newcastle avec de la réussite même s'il sait fait passer quelques fois (notamment sur la frappe d'Ameobi en début de match).
Brahim Hemdani (7.5) : Le libero olympien a été impérial, coupant toutes les offensives des Magpies et relançant très proprement. Avec Barthez, il a été à la base de la grande sérénité de l'arrière garde marseillaise.
Demetrius Ferreira (7) : Sur le flanc droit, il a convenablement défendu (même si un dégagement raté en fin de match a failli coûter la défaite) et a fait quelques incursions dans le camp anglais donnant notamment une passe presque décisive si la reprise de Drogba était entrée au lieu de toucher le poteau.
Manuel Dos Santos (6.5) : Moins en vue que le Brésilien, il a surtout défendu et a fait une prestation correcte sur le côté gauche.
Mathieu Flamini (7) : Il s'est battu comme un lion au milieu de terrain pour ratisser le plus de ballons et presser les joueurs de Newcastle. Encore une performance de haut niveau pour le jeune Olympien.
Sylvain N'Diaye (7.5) : Comme Flamini, il a beaucoup couru et pressé mais il a, en plus, plusieurs fois porté le danger devant le but de Given, en donnant un ballon de but à Drogba (sauvé par Woodgate) et placé une frappe contrée.
Laurent Batlles (6.5) : Il a finalement plus lutté et gêné les Anglais que créé ou mené le jeu marseillais mais s'est bien acquitté de cette tache ingrate.
Fabio Celestini (non noté) : Il a remplacé Batlles dans les arrêts de jeu et n'a même pas du toucher un ballon.
Camel Meriem (6.5) : Très maladroit sur tous les coups de pieds arrêtés (essentiellement les corners), il a lui aussi joué dans un registre de besogneux qui ne le met pas à son avantage même s'il a fait son match sérieusement.
Didier Drogba (7) : Seul en pointe, il a eu finalement 4 superbes occasions mais il n'a pas réussi à marquer, la faute à Woodagte, Given et son poteau et un peu de maladresse. Néanmoins, vu le contexte et la disposition tactique de l'OM, il a encore montré qu'il était là dans les grands rendez-vous.

Une prestation donc très solide des Marseillais, un peu comme celle de Liverpool. Il reste maintenant à l'emporter dans deux semaines au Vélodrome pour se qualifier pour la finale et, vu ces 90 premières minutes, cela semble tout à fait envisageable.
Difficile de sortir un des Olympiens du lot, même si Fabien Barthez peut être considéré comme le plus performant. C'est encore plus ardu de donner le titre du moins bon Marseillais vu qu'aucun des 12 joueurs n'a démérité. Laurent Batlles et Camel Meriem ont sans doute été les moins bons.
Place maintenant à Paris (puis Metz) avant le match retour qui s'annonce bouillant.

par seb le vendredi 23 avril 2004 à 17h36
OM 2-2 Craiova
Newcastle 0-0 OM: vu des comptoirs du monde

Demetrius Ferreira : son actualité