Lyon 1-2 OM: Marseille arbitre du championnat

  •    
  •    
  • om facebook

Depuis quelques années, lorsque les deux olympiques se rencontrent, l'Olympique de Marseille revient régulièrement bredouille (aucune victoire à Gerland depuis 15 ans). Le président Aulas a solidement ancré son club dans l'élite. En course pour un énième titre, les gones peuvent être ce soir seul leader. Coté marseillais, le doute est de mise. Des problèmes défensifs récurrents, des soucis dans l'animation, un physique déficient ...
Ce sera donc très dur d'aller chercher la victoire cet après-midi.


Le match :
Lyon prend le jeu à son compte avec notamment Berthod et Juninho sur le coté gauche.

0-1 : merveilleuse récupération de Sylvain N'Diaye qui fixe la défense et pique son ballon de l'extérieur du droit au dessus de la défense lyonnaise ; Didier Drogba en pleine course croise tranquillement son tir dans les buts de Coupet (4ème minute)

10ème minute : coup-franc de Juninho pour la tête d'Edmilson ; Fabien Barthez repousse sur Diarra dont la tête est à son tour repoussée par Didier Drogba
13ème minute : coup-franc de Juninho des 20 mètres mais Fabien Barthez veille
16ème minute : Didier Drogba replique de 25 mètres mais Coupet est bien placé

1-1 : centre de Malouda pour Govou qui remet dans l'axe aux 6 mètres ; Hemdani fait sa toile et offre le but à Luyndula

La supériorité des Gones est évidente malgré une opposition courageuse du milieu marseillais. Que ce soit les ouvertures d'Edmilson, celles de Dhorasoo ou de Juninho, les hommes de Le Guen alternent parfaitement jeu long et jeu court.
Coté marseillais, Koke donne le tourni à Berthod.

29ème minute : passe de Lyundula pour Malouda qui se retourne et frappe de volée ; Fabien Barthez est sur la trajectoire

Beaucoup de mal chez les marseillais dans le jeu long. Dans le jeu court, il manque encore un ou deux techniciens pour permettre d'enchaîner de longues séquences collectives. Koke donne le tourni à Berthod coté droit. Beaucoup de feintes, de provocations, le petit espagnol joue plutôt juste pour sa première titularisation.
N'Diaye livre là son meilleur match avec une belle aggressivité, des interceptions et de bonnes relances.

48ème minute : Essien fait aussi sa toile ; Didier Drogba anticipe et enroule sa frappe ; malheureusement elle ne trouve que le poteau lyonnais

La deuxième mi-temps fléchit question intensité. Coté marseillais, on se replit complètement sur la défense.

53ème minute : Elber décale Berthod qui centre pour Malouda ; l'ex-coéquipier de Didier Drogba croise heureusement trop sa frappe
59ème minute : Lyundula ouvre pour Malouda, très actif, qui bute une nouvelle fois sur un excellent Fabien Barthez ; sur le corner, Essien place une bonne tête mais le portier de l'équipe de France répond encore une fois présent.

Enorme domination des joueurs du président Aulas mais domination stérile.

70ème minute : Drogba est remplacé par Mido

Peu à peu, l'OM arrive de nouveau à tenir le ballon dans le camps lyonnais et même à enchainer de longues séquences

1-2 : Camel Meriem, médiocre durant tout le match, fixe Essien, enfume Reveillere et croise son ballon dans les buts de Coupet (84ème minute). Incroyable.

Sacrifice et courage. Deux vertus sur lesquelles s'appuient désormais les olympiens en cette fin de rencontre. Mais Lyon est assommé. Lyon n'y est plus. L'OM a gagné.


Conclusion :
Depuis plus d'une décennie, l'Olympique de Marseille n'avait pas gagné à Gerland. Si les hommes de Paul Le Guen ont eu plus d'occasions, leur manque de réalisme leur a été préjudiciable devant des phocéens courageux et solidaires. Ces olympiens qui ont offert le but lyonnais n'ont pas à rougir de cette victoire. Voilà en tout cas qui est de bonne augure pour la venue de l'Inter de Milan jeudi soir. Un match de brio qui en cas de victoire sonnerait le renouveau des phocéens.

par TontonFlingueur le samedi 03 avril 2004 à 20h52
OM 2-2 Craiova
Lyon-OM : la tactique et les joueurs

Camel Meriem : son actualité