OM-Bordeaux : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Moins de 3 jours après leurs qualifications pour les quarts de finale de la Coupe UEFA, Olympiens et Bordelais se retrouvent sur la pelouse du Vélodrome pour un OM-Bordeaux bien loin de la passion et de l'enjeu habituels lors de ces confrontations, faute aux parcours trop moyens des deux clubs en L1 cette saison.
L'entraîneur marseillais doit toujours se passer de Vedran Runje, Cédric Carrasso, José Delfim, Stepan Vachousek et Karim Dahou encore blessés. Philippe Christanval, Rudolf Skacel, Pascal Johansen et Sylvain N'Diaye ne sont pas dans les 16, Demetrius Ferreira est suspendu. La tactique est inhabituelle avec un 4-1-3-2 qui est composé de Fabien Barthez dans le but, une défense à plat avec (de droite à gauche), Habib Beye, Abdoulaye Meité, David Sommeil et Manuel Dos Santos ; Brahim Hemdani (le capitaine) est milieu axial devant sa défense, Laurent Batlles est milieu droit, Mathieu Flamini milieu axial et Camel Meriem est milieu gauche ; Ahmed Hossam Mido est ailier gauche et Didier Drogba avant-centre. Jérémy Gavanon, Johnny Ecker, Fabio Celestini, Steve Marlet et Koke sont sur le banc.

La rencontre débute avec l'ouverture du score girondine sur une belle action de Chamakh (qui met minable Meité) qui ouvre pour Francia qui s'amuse avec Sommeil et Dos Santos avant de tromper Barthez. Sur le coup d'envoi, Meriem lobe Ramé (qui était venu contrer Drogba loin de son but) mais un Bordelais sauve de la tête sur sa ligne.
Hemdani cède rapidement sa place à Celestini (sûrement pour une blessure) poste pour poste et Drogba prend le capitanat.
Après un contre bordelais sauvé par Beye, Meriem a la plus belle occasion de la première mi-temps mais il loupe complètement son plat du pied devant le but de Ramé.
Dès l'entame des 45 dernières minutes, Drogba remise de la tête pour Mido qui donne à Meriem dont la belle frappe est sous la barre de Ramé. Malheureusement cette occasion sera la seule véritablement dangereuse pour l'OM. Bordeaux a quelques situations intéressantes mais seule une tête de Francia nécessite une intervention de Barthez.
Les Olympiens ne semblent pas avoir une immense envie de gagner et les entrées de Marlet (à la place de Batlles) puis de Koke (en remplacement de Mido) ne changent que la tactique qui devient un 4-3-3 mais rien dans le jeu...

Fabien Barthez (5.5) : La claquette en seconde mi-temps sur une tête de Francia sera son seul arrêt. Sur le but, il est avancé mas il a été peu aidé par ses défenseurs.
Habib Beye (5.5) : Défenseur droit dans une défense à 4, il n'a pas eu trop de boulot défensif (il a quand même fait un retour capital sur un contre bordelais) et n'a pas trop porté le danger devant.
Manuel Dos Santos (5.5) : Il a un peu plus tenté offensivement que le Sénégalais sans grande réussite. Défensivement, il n'est pas intervenu sur le but girondin mais à part çà, pas grand-chose à faire.
Abdoulaye Meité (5) : Mis minable par l'avant-centre marocain sur le but, il a alterné (comme toujours) le bon et le moins bon dans ses interventions et ses relances.
David Sommeil (6) : L'autre stoppeur marseillais a été globalement plus présent que l'Ivoirien même si sur le but, Francia lui fait la leçon.
Brahim Hemdani (non noté) : Il a joué milieu défensif axial, détaché devant sa défense mais a du rapidement céder sa place, sûrement sur blessure.
Fabio Celestini (5.5) : Le Suisse a donc joué presque tout le match, tout d'abord devant sa défense puis, quand l'OM est passé en 4-3-3, aligné avec les deux autres milieux. Comme ses coéquipiers, il a été trop médiocre.
Laurent Batlles (5) : Bizarrement milieu droit, il a extrêmement peu pesé sur le jeu même s'il a eu de l'activité. Il est sorti en fin de match pour laisser sa place à Marlet.
Steve Marlet (non noté) : Il a joué ailier droit mais n'a pas eu l'occasion de montrer quoi que ce soit.
Mathieu Flamini (6.5) : Milieu axial dans le 4-1-3-2 puis milieu droit dans le 4-3-3, il est le seul qui a semblé avoir envie de gagner, se battant sur tous les ballons.
Camel Meriem (6) : Milieu gauche, il a alterné le très bon (son but) et le mauvais (la plupart de ses passes et surtout son incroyable raté devant le but en première mi-temps). Le gros point positif est qu'il a été combatif, ce qui est rare pour lui.
Ahmed Hossam Mido (4.5) : Ailier gauche, il n'est pas à l'aise dans ce rôle, c'est flagrant. Il a quand même donné la passe décisive à Meriem.
Koke (non noté) : Le fantôme espagnol est entré dans les arrêts de jeu, juste le temps de toucher un ballon.
Didier Drogba (5.5) : L'avant-centre ivoirien n'a pas marqué (c'est suffisamment rare pour être souligné) et a fait ce qu'il a pu, avec de la combativité mais pas d'occasion de briller.

Un triste et médiocre OM n'a donc pas pu s'imposer face à des Girondins plus combatifs alors qu'ils sont dans la même situation que les Olympiens.
Mathieu Flamini a été le seul à en vouloir toute la rencontre et, à l'opposé, Ahmed Hossam Mido est celui qui a le moins pesé sur le match.
Les Marseillais ont donc expédié cette partie sans trop d'envie et la Coupe à Toto sera la récompense logique de cette médiocre équipe. Il faut maintenant seulement espérer qu'il y ait plus de 2 matches européens pour pimenter ces derniers mois de compétition...

par seb le lundi 29 mars 2004 à 18h13
OM 2-2 Craiova
OM-Liverpool, un déplacement féminin

Manuel Dos Santos : son actualité