Liverpool-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est déjà le 11ème match européen de l'OM cette saison et le troisième adversaire de grande renommée que les Blancs affrontent. En effet, après le Real et Porto en Ligue des Champions, les Olympiens se rendent à Liverpool pour ce huitième de finale aller de la Coupe UEFA.
Même si les Reds ne sont pas au mieux en ce moment, l'OM est loin d'être favori vu la saison médiocre réalisée par les Marseillais et notamment la dernière claque reçue à Bastia en Championnat ce week-end.
Anigo a retenu dans son groupe Johnny Ecker, absent lors des dernières rencontres (au contraire de Philippe Christanval). David Sommeil, Rudolf Skacel et Koke ne sont pas qualifiés, Cédric Carrasso, Vedran Runje, José Delfim, Stepan Vachousek et Karim Dahou sont toujours blessés. Après 45 minutes en 4-4-2 en seconde mi-temps à Bastia, l'entraîneur olympien revient vers son 3-5-2 (plutôt 5-3-2 lors de cette rencontre) avec Fabien Barthez dans le but, Abdoulaye Meité et Habib Beye sont les stoppeurs, Brahim Hemdani est libero et capitaine, Sebastien Perez et Manuel Dos Santos évoluent dans les couloirs, Sylvain N'Diaye, Mathieu Flamini et Laurent Batlles sont les milieux de terrain, Steve Marlet et Didier Drogba sont les deux attaquants.
Jérémy Gavanon, Demetrius Ferreira, Johnny Ecker, Fabio Celestini, Pascal Johansen, Camel Meriem et Ahmed Hossam Mido sont sur le banc.

La première véritable occasion est pour Marlet qui ne cadre pas un tir vers la dixième minute alors que le but était vide car Kirkland avait percuté Drogba. Les Olympiens maîtrisent bien la partie en attendant les Reds qui sont très timides et prennent peu de risque. Owen n'a que deux embryons d'occasion sur des centres venus de la gauche de l'attaque anglaise mais il écrase trop son tir et croise trop sa tête.
L'OM a donc parfaitement maîtrisé la première mi-temps et atteint logiquement la pause sur un score sans but.
Les Reds et leur public se réveillent après le repos et l'OM souffre dans le premier quart d'heure avec une tête d'Haaman au dessus puis l'ouverture du score sur une balle perdue par Flamini et Beye qui ne dégage pas le ballon dans sa surface, ce qui permet à Baros de tacler le ballon dans le but vide.
Perez, dont le couloir est un boulevard, cède logiquement sa place à Ferreira puis Batlles, peu influent, la sienne à Meriem. Les Anglais ne continuent pas leur pression et l'OM reprend petit à petit les affaires en main mais n'a pas d'occasion. Néanmoins, à 12 minutes de la fin, sur un ballon mal renvoyé par la défense, Drogba égalise lors de son seul duel gagné avec son garde du corps finlandais.
Sur le coup d'envoi, Barthez fait un superbe arrêt du pied alors que les joueurs de Liverpool ont encore percé la défense olympienne sur son côté droit. Sur une frappe loupée de N'Diaye, Drogba n'est pas loin de donner la victoire aux siens mais le score sera nul car Barthez stoppera le dernier tir de Baros dans les arrêts de jeu.

Fabien Barthez (7) : Présent dans les airs, il a surtout fait deux superbes arrêts avec ses pieds pour conserver le match nul en fin de partie. Enfin, un Barthez international.
Abdoulaye Meité (6.5) : Stoppeur gauche, il a fait un match propre et sérieux n'étant jamais mis en grand danger.
Habib Beye (6) : S'il avait dégagé le ballon sur l'ouverture du score, il aurait fait une rencontre impeccable car il a multiplié les interventions décisives dans les pieds et dans les airs. Il est décidément l'un des Olympiens les plus en forme en ce moment.
Brahim Hemdani (7) : Le capitaine marseillais a été d'une sérénité et d'une aisance technique digne des liberos les plus expérimentés de la planète.
Sebastien Perez (5) : De retour comme titulaire dans le couloir droit, il a énormément souffert et a été clairement le maillon faible de l'OM, les Anglais se faisant un plaisir de percer sur son côté. Il a logiquement cédé sa place à Ferreira.
Demetrius Ferreira (5.5) : Le Brésilien a fait légèrement mieux que Perez mais son entrée n'a pas stoppé les offensives des Reds sur le flanc droit de la défense marseillaise.
Manuel Dos Santos (7) : Il n'a pas pris de risque offensif et s'est contenté, avec bonheur et efficacité, de défendre. Après son coup de fatigue en Corse, il a, comme ses coéquipiers, très bien redressé la barre.
Sylvain N'Diaye (6.5) : Le milieu de terrain axial olympien a eu beaucoup d'activité en première mi-temps mais a eu beaucoup plus de mal durant les 45 dernières minutes. Il a eu une belle opportunité en fin de match mais a loupé sa frappe.
Mathieu Flamini (6.5) : Grosse présence pour le jeune milieu droit marseillais, il a couvert énormément de terrain mais a perdu quelques ballons dont un qui a coûté le but aux Blancs. Il a en plus l'attitude d'un patron parlant beaucoup et dirigeants ses coéquipiers.
Laurent Batlles (5.5) : Milieu gauche, on l'a peu vu et n'a que trop peu pesé sur la rencontre. Encore une nouvelle décevante performance pour l'ex-Bastiais.
Camel Meriem (non noté) : Il a remplacé Batlles poste pour poste en fin de match sans avoir le temps de montrer qu'il valait mieux même s'il a donné le but à Drogba.
Steve Marlet (5.5) : Il a raté une incroyable occasion en début de match : il n'a pas cadré son tir alors que le but était vide. Il a ensuite beaucoup couru, pressant les défenseurs sans jamais être dangereux.
Didier Drogba (7) : Le buteur olympien a inscrit son 25ème but de la saison dans un match où le grand stoppeur Finlandais Hyypia l'a parfaitement muselé excepté sur le but. Sa seule occasion aura donc été la bonne.

Les Marseillais ont donc fait une grande prestation collective avec de la maîtrise, de la sérénité, du calme en première mi-temps ; ils ont ensuite laissé passer l'orage pour réagir et arracher le match nul.
Difficile de sortir un joueur du lot même si l'axe Fabien Barthez, Brahim Hemdani, Manuel Dos Santos, Didier Drogba a tenu admirablement son rang. A l'opposé, Perez a été le seul dépassé par le niveau de jeu anglais.
Avant le très chaud retour au Vélodrome, l'OM devra recevoir Strasbourg puis se rendre à Rennes pour confirmer ce superbe match.
Une élimination au match retour serait maintenant une énorme déception.

par seb le vendredi 12 mars 2004 à 17h04
OM 2-2 Craiova
OM - RC Strasbourg : Paroles de supporters

Fabien Barthez : son actualité