Bastia-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Intercalé entre deux déplacements lointains en Ukraine et en Angleterre, cette rencontre en Corse doit permettre à l'OM de recoller aux places européennes en cas de victoire au bénéfice du coup d'arrêt auxerrois à Lille.
José Anigo doit se passer de Demetrius Ferreira, blessé à Dnipropetrovsk, d'Habib Beye, suspendu et se prive volontairement de Philippe Christanval, Johnny Ecker et Koke. Cédric Carrasso, Vedran Runje, José Delfim et Stepan Vachousek sont toujours indisponibles. Le 3-5-2 est toujours la tactique employée par l'entraîneur marseillais avec Fabien Barthez dans le but, Abdoulaye Meité et David Sommeil en stoppeurs, Brahim Hemdani (le capitaine) est libero, Mathieu Flamini est sur le flanc droit, Manuel Dos Santos sur le gauche, Sylvain N'Diaye, Laurent Batlles et Camel Meriem sont les milieux de terrain, Mido et Didier Drogba sont les 2 attaquants. Jérémy Gavanon, Sebastien Perez, Fabio Celestini, Rudolf Skacel et Steve Marlet sont sur le banc. Pascal Johansen est le 17ème.

La première moitié de la première période n'accouche d'aucune occasion à cause d'un vent violent qui gêne les deux équipes. Après une frappe loupée de Drogba, Bastia ouvre le score sur une tête de Maurice, tout seul au second poteau sur un long centre. Sur leur lancée, les Corses sont tout prêt de doubler la mise par Maurice (tête au dessus) puis Ogbeche (duel perdu avec Barthez) mais ce n'est que partie remise car ils y parviennent peu avant la demi-heure de jeu sur un corner mal renvoyé par la défense marseillaise et une reprise de Diarra.
Avant la pause, l'attaquant nigérian de Bastia perd encore un duel avec Barthez est l'OM s'en sort bien de n'être mené que 2-0 au repos.
Marlet remplace Mido et l'OM passe en 4-4-2, Hemdani évoluant au milieu du terrain mais rien ne change car Bastia marque rapidement deux fois. Tout d'abord une belle reprise de volée de Ben Saada (la défense olympienne joue mal le hors-jeu) puis sur un rush d'Ogbeche et une belle frappe croisée.
La rencontre n'a alors plus d'intérêt et les Corses déroulent ce qui permet aux Olympiens d'avoir quelques occasions avec des tentatives de Drogba, Hemdani, Dos Santos et Marlet. Les remplacements de Batlles et N'Diaye par Skacel et Celestini ne changent pas grand-chose même si l'OM obtient un penalty (pour une main de Mendy) que Drogba transforme chanceusement car Penneteau était sur le ballon.
Une tête de Marlet sur la barre est le seul fait marquant de la fin de match que Bastia emporte le plus logiquement du monde.

Fabien Barthez (5) : Peu aidé par sa défense, il a fait quelques bons arrêts et surtout deux bonnes sorties dans les pieds d'Ogbeche. Il a parfois manqué d'autorité dans ses sorties aériennes.
Abdoulaye Meité (4.5) : Il a fait de bonnes interventions mais aussi quelques grosses erreurs avec surtout celle qui a fait basculer le match : sur le premier but, il laisse Maurice trop seul. Bref, du pur Meité, du bon mais aussi du très mauvais.
David Sommeil (5) : L'autre stoppeur marseillais n'a pas fait de grosse boulette comme l'Ivoirien mais a beaucoup souffert, comme toute la défense, de la vitesse et de la vivacité bastiaise.
Brahim Hemdani (6) : Le capitaine marseillais a joué les 45 premières minutes en position de libero tenant correctement sa défense même s'il n'est pas tout blanc sur l'ouverture du score. Il est passé au milieu après le repos et a pu placer deux belles frappes contrées. Donc, un des moins mauvais Olympiens.
Mathieu Flamini (5) : En l'absence de Ferreira et Beye, il a joué dans le couloir droit (dans une défense à 5 puis à 4) et a montré de l'agressivité mais a eu des difficultés sur les gestes purement défensifs comme sur le dernier but bastiais où il s'est fait enrhumer par Ogbeche.
Manuel Dos Santos (4.5) : Dans son couloir gauche, il n'a pas pesé sur la partie et a eu du mal physiquement, souvent dépassé par les Corses. Après des mois d'absence, c'était son 6ème match consécutif et le contrecoup a été rude.
Sylvain N'Diaye (4.5) : Lui aussi, a été largement dépassé par les événements et n'a que trop peu pesé sur la récupération olympienne.
Fabio Celestini (non noté) : Le Suisse a remplacé le Sénégalais en fin de rencontre et n'a presque pas touché le ballon.
Camel Meriem (4) : Positionné légèrement sur la droite, il a vainement tenté de faire la différence mais il a été trop imprécis.
Laurent Batlles (4) : L'autre meneur de jeu marseillais n'a pas fait mieux que Meriem, n'ayant aucune influence dans le jeu.
Rudolf Skacel (non noté) : Le Tchèque a fait son retour sur le terrain en milieu de seconde période à la place de Batlles et n'a pas eu le temps de s'illustrer.
Mido (4) : Il n'a joué que la première mi-temps et a tenté sans succès de peser sur la défense corse mais le vent violent ne l'a pas aidé car tous les ballons aériens ont eu une trajectoire très aléatoire.
Steve Marlet (5) : Il a remplacé l'Egyptien et a beaucoup couru. Il a mis une tête sur la barre en fin de match mais la rencontre était déjà quasiment pliée à son entrée.
Didier Drogba (6) : Il a encore beaucoup pris de coups et eu les meilleures occasions marseillaises mais vu le nombre de buts encaissés il ne pouvait pas grand-chose. Son penalty est anecdotique.

L'OM s'incline donc logiquement face à des adversaires plus vifs et créatifs qui ont surtout profité d'une grosse erreur de marquage pour ouvrir le score et ensuite tout s'est enchaîné.
Les Marseillais ont été incapables de réagir après les buts bastiais sûrement à cause d'une grande fatigue ce qui fait craindre le pire pour jeudi surtout que Liverpool n'a pas joué ce week-end.
Didier Drogba et Brahim Hemdani ont été les Marseillais les plus en vue et les deux " créatifs ", Camel Meriem et Laurent Batlles les Olympiens les moins bons.

par seb le lundi 08 mars 2004 à 23h00
OM 2-2 Craiova
Drogba joue-t-il sa diva ?

Ahmed Hassan Mido : son actualité