Bastia 4-1 OM : il était une fois une déculottée

  •    
  •    
  • om facebook

Les hommes d'Anigo, sans produire un jeu exceptionnel mais en montrant beaucoup d'application, viennent d'enchaîner 7 matches sans défaites. On est certes encore loin de la série du Paris Saint-Germain mais une victoire au stade Armand-Cesari serait un bon tremplin pour aller faire palpiter le coeur fatigué de Gérard Houiller. Ce tirage au sort magnifique pose cependant un problème que le staff se sera certainement employé à déjouer ces derniers jours : les joueurs auront-ils la tête à ce match quand on sait qu'on jouera quelques jours plus tard dans un stade mythique Anfield Road.

Le match :
Des conditions de jeu difficiles : pluie et vent sont de la partie.
Les hommes de Gérard Gili sont maîtres du jeu. Plus vifs, plus incisifs, les bastiais jouent quasiment tous leurs ballons dans le camp marseillais. Si un vent favorable les aide sans doute dans toutes les phases de jeu, il faut noter aussi l'énorme engagement physique des corses et leur pressing sur le milieu marseillais.

17ème minute : grosse erreur de la défense corse qui laisse Drogba libre de tout marquage sur un centre enroulé de Mido. L'Ivoirien croise trop sa frappe sur une reprise de volée du droit.

1-0 : centre de Chimbonda que reprend Florian Maurice de la tête, pourtant marqué par Meité (21ème minute)

Sur leur première occasion, les corses ouvrent le score mais face à leur domination qui ne souffre d'aucune contestation, c'est assez logique.

24ème minute : coup-franc de Delaye et tête de Maurice qui passe juste au dessus de la transversale de Fabien Barthez

2-0 : corner de Delaye qui traverse la surface ; Ogbeche reprend mais le ballon est détourné par le portier phocéen et Diarra reprend en puissance dans les buts de Fabien Barthez (28ème minute)

Cette défense qui ne prenait plus de buts depuis quelques matches vient de plier deux fois devant l'enthousiasme et la vivacité des corses. Pourtant quelques bribes d'enchaînements de jeu pouvaient laisser espérer mieux pour les olympiens.

38ème minute : Ogbeche part seul au but mais Barthez avec beaucoup de métier l'enferme sur le coté droit ; quand l'ex-parisien lance sa frappe, le portier marseillais s'empare du ballon.

3-0 : amorti poitrine et frappe pied gauche de Ben Saada qui trompe Barthez (superbe geste)

52ème minute : sur un coup franc excentré à droite joué par Meriem à ras de terre, Drogba prend sa chance en deux temps à l'entrée de la surface mais le cuir file au-dessus de la transversale

4-0 : parti du centre du terrain, Ogbeche passe Mathieu Flamini puis à toute enjambée arrive dans la surface avec une facilité déconcertante ; il allume Fabien Barthez qui va chercher le ballon dans ses filets pour la quatrième fois

Les marseillais sont complètement à coté de leur match ...

76ème minute: belle frappe de Manuel Dos Santos de 25 mètres (c'est tellement rare) et Penneteau doit la détourner en corner; penalty sur le corner.

4-1: Drogba transforme le penalty malgré le bon plongeon du portier corse

Le match s'échauffe un peu notamment par le fait d'un Mendy complètement à la masse. Drogba ne fait pas preuve non plus d'une grande sérénité. Il y a de quoi ...

83ème minute: corner de Meriem et Steve Marlet place une belle tête sur la transversale
89ème minute: Née pique sa balle juste au dessus de la transversale de Barthez


Conclusion :
Dépassés par la technique et la vivacité des bastiais, les phocéens ont pris une sévère correction ce soir. Les progrès de ces derniers matches n'étaient-ils qu'une illusion ? Difficile de dire. Trop statiques face à des corses toujours disponibles, les phocéens ont montré leurs limites dans tous les compartiments du jeu. On connait de meilleures façons de préparer un difficile déplacement à Anfield Road.

par TontonFlingueur le dimanche 07 mars 2004 à 22h46
OM 2-2 Craiova
Bastia-OM : la tactique et les joueurs

Fabien Barthez : son actualité