Dnipro-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Seulement trois jours après une belle prestation à Nice, l'OM se déplace en Ukraine pour le match retour des 16ème de finale de la Coupe UEFA avec un but d'avance obtenu laborieusement il y a 6 jours.
Malgré une série de 6 matches sans défaite, l'OM est très méfiant car les qualités des Ukrainiens, vues la semaine passée au Vélodrome, les conditions météo et le terrain font penser que les Marseillais vont souffrir pour essayer d'atteindre le tour suivant.
Le groupe olympien est globalement le même, seul Laurent Batlles revient de suspension ; Koke, Rudolf Skacel et David Sommeil ne sont pas qualifiés pour cette compétition ; Vedran Runje, Cédric Carrasso, Sébastien Perez, José Delfim, Stépan Vachousek et Karim Dahou sont toujours blessés ; Johnny Ecker n'est pas retenu. José Anigo aligne donc une équipe sans surprise dans un 3-5-2 désormais classique avec Fabien Barthez dans le but, Abdoulaye Meité et Habib Beye sont les 2 stoppeurs, Brahim Hemdani (le capitaine) est libero, Demetrius Ferreira (à droite) et Manuel Dos Santos (à gauche) sont les joueurs de couloir, Sylvain N'Diaye et Matthieu Flamini sont les milieux défensifs, Laurent Batlles est le meneur de jeu, Mido et Steve Marlet forment la paire d'attaquants. Jérémy Gavanon, Philippe Christanval, Alain Cantareil, Fabio Celestini, Pascal Johansen, Camel Meriem et Didier Drogba sont sur le banc.

La première période est ennuyeuse, très ennuyeuse avec deux têtes olympiennes sur des corners en milieu de mi-temps et deux tirs ukrainiens non cadrés dans les dernières minutes.
Les 45 dernières minutes sont plus animées avec une pression ukrainienne qui va crescendo et l'OM qui tient sans trop trembler sa qualification. A l'heure de jeu, après une belle combinaison Batlles/Mido, Flamini se présente dans la surface mais son tir est dévié par le gardien. Il y a ensuite des changements côté olympien avec la blessure de Ferreira et l'entrée de Johansen. Ce dernier prend la place de Flamini qui glisse sur le flanc droit. Quelques instants plus tard, Drogba remplace un piètre Marlet.
Les joueurs de Dnipropetrovsk sont très dangereux sur la gauche de la défense marseillaise mais Barthez n'a jamais à intervenir. Meriem (qui a remplacé poste pour poste Batlles, blessé) place une belle frappe à 5 minutes de la fin et la toute fin de rencontre est dominée par les Ukrainiens qui ne profitent pas de quelques cafouillages dans la défense olympienne.


Fabien Barthez (5.5) : Aucun arrêt à faire pour le gardien marseillais qui a hésité quelques fois dans ses sorties aériennes mais qui a surtout bénéficié de la maladresse des attaquants ukrainiens.
Abdoulaye Meité (6) : Il a fait un match convenable où on ne l'a pas trop vu mais où il a fait son match, tranquillement, sans fioriture.
Habib Beye (6.5) : L'autre stoppeur marseillais a été bien présent avec notamment un superbe tacle en deuxième mi-temps qui a évité le pire à son équipe. Il est décidément très à l'aise aussi bien dans l'axe que sur le flanc droit. Assurément, un des hommes en forme de l'OM.
Brahim Hemdani (6) : Le capitaine/libero marseillais a fait un match sobre, bien protégé par ses stoppeurs.
Demetrius Ferreira (5.5) : Il a pris peu de risque offensif et a contenu son couloir sans trop forcer avant de se faire blesser sur une action bête et méchante. Je crains que ça soit grave vu comme il s'est tordu de douleur.
Pascal Johansen (6) : Il a fait son retour en équipe première en remplacement du Brésilien et a joué dans l'entrejeu avec beaucoup de volonté, de combativité, ce dont l'OM avait besoin dans cette fin de match.
Manuel Dos Santos (5) : Dans son couloir droit, il s'est aussi essentiellement cantonné à des taches défensives et a eu beaucoup de mal en fin de rencontre où son aile est devenue un boulevard pour les Ukrainiens.
Sylvain N'Diaye (5.5) : Milieu défensif, il a fait un match dans l'ombre pour la possession de la balle. Comme ses coéquipiers, il a fait un match sérieux et appliqué sans génie mais avec efficacité.
Matthieu Flamini (6) : Anigo n'a finalement pas fait le choix de le faire souffler et il a eu raison car il a encore été performant, agressif aussi bien au milieu que dans le couloir droit (après la blessure de Ferreira). Il a eu la plus belle occasion marseillaise mais son tir a été dévié par le gardien ukrainien.
Laurent Batlles (5.5) : Le meneur de jeu olympien a pris beaucoup de coups et a réalisé une prestation convenable dans la combativité mais sans jamais parvenir à créer quoi que ce soit. Il est sorti blessé en fin de match.
Camel Meriem (non noté) : Il a remplacé l'ex-Bastiais pour 10 minutes et a eu le temps de décocher une très belle frappe.
Steve Marlet (4) : Transparent, je me suis souvent demandé s'il jouait tellement il a peu touché de ballons dans un match pas fait pour les attaquants.
Didier Drogba (non noté) : Il a donc été ménagé et n'a joué que les 25 dernières minutes sans avoir le temps de réellement s'illustrer.
Mido (5.5) : L'attaquant égyptien s'est bien battu tentant de marquer (ou faire marquer) le but qui aurait mis les Olympiens à l'abri, sans succès.

La qualification a donc été obtenue sans réellement forcer face à des Ukrainiens amorphes une bonne partie de la rencontre.
On a vu une prestation solide de l'équipe avec un Habib Beye performant dans son poste de stoppeur, sauvant plusieurs fois sa défense et un Steve Marlet absent.
Avant de penser au tour suivant (le match aller est dans une semaine), il faudra aller à Bastia pour continuer la série de 7 matches sans défaite.

par seb le jeudi 04 mars 2004 à 17h52
OM 2-2 Craiova
Mistral de nouveau gagnant ?

Ahmed Hassan Mido : son actualité